Vos lectures du moment

Meakulpa

Membre Actif
En bon fan de la série, j'ai commencé The Expanse par James S. A. Corey.

Je me rends compte que sur le premier tome. La série est très fidèle. C'est un plaisir de mieux comprendre les personnages.
 
Bon fini Sherlock Holmes les ombres de shadewell....si vous êtes un fan hardcore du canon holmesien ou idem pour Lovecraft cela risque de ne pas vous plaire mais la fusion des univers de Holmes et de Lovecraft fonctionne très très bien :)
 

Ray

Habitué
J'ai profité de ma visite de l'expo Enfers et fantômes d'Asie au quai Branly pour m'acheter Les huit chiens des Satomi écrit par Yamada Fûtarô. Ca tombait bien car il ne me restait que quelques pages à lire d'Une prière pour Owen de John Irving qui fait d'ailleurs partie des bons Irving. Son dernier livre Avenue des mystères m'avait un peu moins emballée.
Et tu as aimé l'expo ?

Bon fini Sherlock Holmes les ombres de shadewell....si vous êtes un fan hardcore du canon holmesien ou idem pour Lovecraft cela risque de ne pas vous plaire mais la fusion des univers de Holmes et de Lovecraft fonctionne très très bien :)
Sur le papier le mélange me semble assez cohérent. Holmes est un enquêteur de génie et les histoires de Lovecraft ont souvent un mystère/enquête à faire.

Tu attise ma curiosité de fan de Lovecraft.

Et Jeje qui aime devrais être intéressé :)
 

Lenneth

Wonder Modératrice
Elle était fantastique. Clairement pas pour les gosses en revanche. De base je suis friande des histoires de fantômes, d'esprits,... En Asie la représentation de ces derniers est particulière. Je trouve cela plus effrayant et angoissant.
 

jeje829

Habitué
Et tu as aimé l'expo ?



Sur le papier le mélange me semble assez cohérent. Holmes est un enquêteur de génie et les histoires de Lovecraft ont souvent un mystère/enquête à faire.

Tu attise ma curiosité de fan de Lovecraft.

Et Jeje qui aime devrais être intéressé :)
Je confirme, les deux univers s'y prêtent très bien, même en terme d'époque. Certe la plupart des histoires de Lovecraft se passent dans les années 20 et Holmes dans la fin du 19ème, mais après tout les grands anciens ont toujours été là...
 

Ray

Habitué
Moi j'aime trop la sensation du papier pour avoir une liseuse, mais c'est sympa comme info.
 
D ailleurs je fait une période Holmes car j' ai attaqué Moriarty :le chien des baskervilles ....écrit par Kim Newman qui est l auteur des anno Dracula entre autres .....ah j ai reçu mon nolife story aussi :)
 

Nabmed

Habitué
J'ai fini hier après midi, Chaos de Marc Weitzmann. Un roman qui décrit la mise en abîme d'un écrivain Juif qui va presque tout perdre mais sans en retenir les leçons. Et je n'aime pas, Marck Weitzmann est le genre d'auteur qui aime écrire des gros pavés mais ce sont des gros pavés assez difficiles à lire et on a tôt fait d'engloutir les chapitres, non pas parce que l'on apprécie l'histoire et les personnages, mais juste parce c'est souvent trop long et on a envie de passer à autre chose.

Je n'ai pas su trouver les qualités décrites au dos du livre et je ne suis pas contre un livre qui décrit la part d'ombre autour d'un double présent en chacun de nous. Mais l'auteur se focalise trop sur son personnage principal qui est antipathique et son entourage ne vaux clairement pas mieux. Bref à moins d'être pareil, c'est difficile d'entrer dans le roman et de s'identifier aux personnages. Une mauvaise expérience, dont je me serais bien passé au final.
 
Ce weekend je suis tombé sur one way to à smile (le receuil de nouvel qui introduit advent children) en occazz ....c est clairement du Fan service mais comme c est du ff7 je suis faible lol
 

Yoji

Habitué
Je viens de commencer Etouffements de Joyce Carol Oates.
Etouffement Joyce Carol Oatesmod2.jpg

Elle ne sait plus. Ou plutôt, elle ne se rappelle que trop bien : le bébé rose assassiné, les bandages autour de la tête, ce n'était pas une poupée, c'était sa petite soeur. Et c'est son père qu'elle aimait tant qui l'a étouffée ; à moins que ce ne soit sa mère... Trente ans après, elle doit la venger. Et il en va ainsi pour tous les personnages de ces dix nouvelles glaçantes. Dans l'attente désespérée d'un bonheur qu'ils ont connu et perdu, ou rêvé et jamais approché, ils étouffent, ils ont besoin d'air. Ou peut-être de vengeance ?
 

Ray

Habitué
Je me suis lut les Magical Boy Girl de Môkon Icchokusen.

C'est bien barré, le concept est super sympa et il y a plein d'idées cool (comme les bonus planqué derrière les couvertures amovibles), mais...

Ben l'histoire est trop rushé.
On voit une histoire qui mériterait d'être développée en deux fois plus de tome vite bâclée.

Et c'est d'autant plus dommage qu'il y avait un potentiel de ouf.
 

Yoji

Habitué
Etouffements de Joyce Carol Oates : pour le coup le titre de ce recueil de ces nouvelles collent parfaitement à ce que j'ai pu ressentir lorsque je les ai lus. Sur plusieurs d'entre elles, j'ai littéralement repris mon souffle à la fin. La psychologie des personnages est particulièrement fouillée et l'écriture est toujours aussi fluide. Du très bon à tous les niveaux.

Je continue avec la même auteure, cette fois-ci c'est aussi un recueil de nouvelles :
Joyce Carol Oates Vous ne me connaissez pasmod.jpg
Kidnappeurs, assassins, violeurs, terroristes ou parents abusifs, on les rencontre souvent chez Oates sans s'en méfier immédiatement, pas plus que ne s'en méfient leurs victimes. À première vue, ils paraissent tellement inoffensifs. C'est alors que revient la question à la fois banale et lancinante : qui sommes-nous tous vraiment ? Dans le monde de Joyce Carol Oates, notre identité même - et celle de tous ceux que nous croyons connaître - est sans doute le plus impénétrable des mystères.​
 

Ray

Habitué
Je viens de commencer Ring, de Kôji Suzuki.

Pour l'instant c'est vraiment cool. Ma grosse surprise c'est le côté enquête, bien plus présent que dans les films.
 
Bon, je viens de finir le tome 2 de Ring, et face à la déception et le résumé du tome 3 qui me laisse de marbre, je vais passer à autre chose et lire Avance rapide, de Michael Marshall.
 

Ray

Habitué
Justement je suis pas loin de la fin du 1 et je le trouve déjà plutôt décevant.

J'ai un gros problème avec la façon dont le narrateur nous dirige constamment via des petites remarques vers la piste fantastique alors que ça aurait plus d'impact qu'on l'on s'en rende compte par nous même.

De même, le personnage principal (un journaliste d'un journal présenté comme sérieux) décide que c'est l'option fantastique la plus probable alors qu'il lui resterai plein de thèses à vérifier avant (genre le simple canular).

C'est dommage car une fois le fantastique accepté, l'enquête autour de la vidéo (qui n'a rien à voir avec celle que l'on connait des film et est bien plus longue et étrange) et plutôt intéressante.

Mais d'une manière générale, ce bouquin fait très "apologie de la pseudo-science" avec ces pauvres chercheurs en paranormal qui malgré leurs découvertes "incontestables" soutenues par des preuves solides comme des photos astrales et autre qui se font détruire leur carrière par les méchants scientifiques concurrents et par la presse.

Bref ça a été écrit par un tenant sans subtilité (contrairement par exemple au premier Conjuring (le film) ou au premier Corpse Party (le visual novel) dont l'arrivée des éléments paranormaux est amenée de façon suffisamment intelligente pour qu'on l'accepte).

C'est un défaut qui m'avait marqué dans le second film The Ring à l'époque où je l'ai vu. Dans ce film le fait qu'une personne ai des pouvoirs psychiques était montré comme tout à fait normal.

Je me demande à quelle point la différence culturelle joue sur ces problèmes d'écriture. Genre es-ce que les japonais sont plus facilement croyant ?

C'est dommage car la mythologie reste vraiment fascinante et bien plus développée que dans le premier film.

Enfin dernier point noir concernant un des personnages :

Le personnage de Ruyji "ami" (le héros se demande pourquoi il traine avec, mais c'est en même temps la seule personne en qui il a vraiment confiance et qu'il défini comme ami) scientifique émérite et pseudo-scientifique émérite :( .

La première rencontre avec il nous apprend "qu'il viens de le faire une troisième fois".

En lisant les dialogues suivant il nous parle de "sa première fois" quand sous le coup d'une impulsion qu'il explique comme "sans doute maléfique" (il ne parle pas de possession, mais presque) il est passé par la fenêtre d'un immeuble pour aller violer une étudiante sans défense...

Bref l'apologie du violeur en mode "non mais c'est pas ma faute j'avais une pulsion qui est due à [mettez ici votre excuse bidon, que celà soit une nana qui a osée s'habiller de façon trop sexy, qui vous à allumé ou comme dans le cas présent une emprise maléfique...]"

Bref gros malaise...
 

Ray

Habitué
Bon ben n'arrivant pas à m'endormir ce soir j'ai fini Ring Double Hélice (bon et le 1 aussi).

Dans l'ensemble je l'ai trouvé bien mieux écrit que le premier. Les réactions des personnages bien plus crédible (même si le personnages principal à quelques réaction bien à la con pour que l'histoire avance...) et l'enquête bien plus passionnante.

Ma principale surprise viens plus de la direction choisi par l'auteur qui est limite plus proche de la science-fiction que du fantastique.

Un changement de cap qui aurait pu être décevant comme dans Metro 2034, mais qui du au fait que cela se passe dans un monde sensé être le notre passe plutôt bien.
On en arrive au stade assez logique où le fonctionnement de Sadako est étudié comme une science qui paraît quasi crédible (à part que l'auteur ne sais pas comment marche un microscope électronique :ROFLMAO:) contrairement à l'apologie des pseudosciences du premier tome.

Et on s'écarte encore plus des trois premiers films avec une histoire dont le ton rappelle plus les films Ju-On que Ring.

À ma grosse surprise Ryuji à un rôle assez important, même si je trouve que l'histoire n'avais pas besoin de sa présence ce qui m'a donné un goût de too much vers la fin.

Surtout que l'on a la confirmation (qui était quasi évidente dans le premier volume, malgré la révélation en fin de volume que les viols qu'il a commis sont en fait un mensonge qu'il raconte pour se donner un air Bad boy...) que c'est un gros connard égoïste... Le faire revenir pour cette révélation c'est un peu du gâchis. Car au final sa présence n'apporte que peu de chose au succès du plan de Sadako.

Bref j'ai bien aimé ce second tome malgré quelques défauts.

Par contre j'ai du mal à y imaginer une suite vu sa fin, ça sens le gros foirage ou l'astuce à la con pour ne pas avoir à assumer les conséquences de la fin.
 

Ray

Habitué
Vu que je suis dans le 3ème tome de Ring : la boucle, et que j'ai envoyé par texto à des potes sur la sensation que j'ai en lisant la série, je me permet de le copier ici pour gagner du temps :

C'est marrant les romans Ring.

Le premier est clairement écrit avec un point de vue de narrateur tenant. Et ses personnages sont montré comme agissant normalement en préférant l'hypothèse absurde et surnaturelle à l'hypothèse cohérente.

Le second semble être écrit avec un point de vu sceptique, mais les personnages finissent dans une situation où ils sont bien forcé d'accepter le surnaturel.

Et là je commence le 3ème et ça part dans des théories scientifiques qui sont toutes déformé et utilisées contre le sens pour que les mecs qui les ont écrit IRL voulaient défendre.

En gros c'est des romans qui font l'apologie de façon de plus en plus subtile (et potentiellement malsaine) des croyances mystiques de son auteur.

Ironiquement c'est plutôt amusant à lire et ça créé une mythologie plutôt sympa qui lorgne beaucoup vers la SF (contrairement aux films qui restent dans l'horreur).
 
Haut