Un crayon, du papier, des dés, une réussite critique

Soma

Nouveau Membre
Ah en soi c'est sympa comme idée sur le papier mais c'est vrai que ça peut être chaud à jouer.
Ceci dit on me rappelle à l'oreillette qu'il y a quelque chose de similaire à Nephilim. Genre le simulacre peut reprendre le dessus dans certains cas d'échec critique.
Du coup est-ce qu'à INS ils précisent dans quels cas ça peut se passer, déjà?
Par défaut, c'est l'humain qui a le contrôle. On a les caractéristiques surnaturelles de l'être surnaturel mais on n'a pas accès à la plupart des pouvoirs de domaine.
En cas de stress, de blessure ou de bon vouloir du MJ, l'ange ou le démon prend le dessus sur l'humain et a accès à tous ses pouvoirs.
Quand le calme revient ou que je personnage est HS, l'humain revient.
Le changement n'est jamais volontaire mais il se fait généralement dans le bon sens.
 

JESUS

Habitué
Mais la personnalité reste la même ? Par exemple on va dire que l'hôte humain s'appelle Robert Tripoux et l'ange/démon Hassan Cehef, au hasard hein. Qu'il y ai accès ou non à la totalité des pouvoirs, c'est toujours Hassan Cehef qui réagit ou parle ? C'est vraiment le truc que je n'arrive pas à cerner.

Sinon à priori c'est bel et bien fini pour Ludik Bazar, le site ne réagit plus du tout.
 

Soma

Nouveau Membre
Je vais détailler un peu plus à grands coups de copier/coller.
Les différents états d’un être surnaturel

Un être surnaturel dans un corps humain, qu’il soit Ange ou Démon, c’est un peu comme un type dans une voiture. Il peut se trouver à plusieurs endroits. En 2006, lors du Grand Reboot, tous les Anges et Démons se sont retrouvés dans le coffre de la voiture, entre la roue de secours et le gilet jaune fluo (qui ne doit PAS être dans le coffre mais bien dans l’habitacle, mais je digresse). Passer du coffre à l’habitacle est un procédé complexe et, pour tout vous dire, pas encore bien expliqué. On ne peut pas forcer un Ange ou un Démon à passer dans l’habitacle. Mais la bonne nouvelle c’est qu’une fois dans l’habitacle, on ne retourne pas dans le coffre. Au pire on peut se faire virer à coup de pied dans le cul de la voiture par un exorcisme si on est un Démon mais c’est une autre histoire… Les deux principaux états qui vont donc nous intéresser en cours de jeu sont « sur la plage arrière » et « au volant ».

Sur la plage arrière

Un Ange ou un Démon dans cet état est un peu le spectateur du film de sa vie (c’est beau, on dirait du Coldplay). C’est le petit chien en plastique qui bouge la tête lorsque la voiture prend un virage un peu sec. Le joueur incarne en fait l’être humain avec ses forces, ses faiblesses, ses connaissances et ses envies. L’être surnaturel contrôle bien évidemment son corps d’accueil mais il garde une forte propension à agir comme un humain, pour le meilleur et pour le pire. Il possède la résistance et les caractéristiques d’un être surnaturel. Ses pouvoirs de domaine ne lui sont pas accessibles (en fait, il y a des exceptions). Il ne peut utiliser que l’Aura d’identification, la Langue divine et les pouvoirs dépendant de ses caractéristiques.

Au volant

Dans cet état, un Ange ou un Démon prend le contrôle total de la situation. Dès que l’être surnaturel passe aux commandes, il détruit le fragile équilibre qui l’unit à la psyché humaine de son hôte (relisez attentivement plusieurs fois ce passage puis allez vous inscrire à l’ordre du Temple solaire) et redevient pleinement l’envoyé de Dieu ou de Satan sur Terre.
Les compétences, les souvenirs et le savoir de l’hôte humain sont totalement oubliés (mais pas les expériences « communes » et les événements récents, évidemment). L’Ange ou le Démon a désormais accès à tous ses pouvoirs.
Passer d’un état à l’autre dépend uniquement du bon vouloir du maître de jeu et est instantané. Mais il existe évidemment des exceptions. Par exemple, un être surnaturel qui perd au moins 1PV passe immédiatement au volant. Dans le même ordre d’idée, un être surnaturel en état critique se retrouve immédiatement sur la plage arrière. En général, toute situation de stress permet au personnage de se mettre au volant. Toute confrontation avec un être surnaturel de l’autre camp est une situation de stress, même si l’ambiance est bon enfant (elle ne le reste jamais très longtemps). Dans le même ordre d’idée, une période de calme d’au moins une heure fait généralement passer le personnage sur la plage arrière. Dans tous les cas, le changement d’état n’est jamais volontaire.
Sur la plage arrière, un être surnaturel peut donc utiliser les éventuels talents et connaissances de son hôte. En termes techniques, grâce à ses caractéristiques surnaturelles, l’humain est de toute façon « augmenté ». Ou pas, d’ailleurs.
Un être surnaturel peut se retrouver dans un corps humain qui ne lui correspond pas. Par exemple, un Démon de Crocell dans une petite vieille retraitée et frileuse.
Sur la plage arrière, il est encore meilleur au tricot qu’avant, maîtrise le Sudoku et regarde TF1 comme personne. Aucune importance donc, mais notez quand même que le Crocell sans sa vieille (quand il passe au volant, si vous avez suivi) est totalement incapable de lire Notre Temps sans péter un plomb. Et c’est bien dommage.
Dans certains cas, le métier et les connaissances de l’humain peuvent s’avérer précieux. Un flic, un médecin ou un journaliste ont des facilités, des possessions et des contacts utiles, surtout que leurs talents sont renforcés par les caractéristiques du Démon.
En termes techniques, votre bon sens et celui de vos joueurs devraient suffire largement. Et il suffit de rappeler aux joueurs qu’un sniper du GIGN avec son fusil à lunette habité par un Démon de Baal sera de toute façon plus efficace avec ses griffes et sa mauvaise haleine qu’avec son joujou high-tech.
En termes pratiques, la fiche d’un personnage de INS/MV est toujours double face : sur un côté sa fiche « sur la plage arrière », et de l’autre sa fiche « au volant ».
 

JESUS

Habitué
A mon avis c'est le genre de truc que je dois voir tourner en partie pour vraiment capter, malgré ton copier-coller de la page 28 du LdB.

A mon avis je risque pas de m'embêter avec la partie plage arrière de cette version ^^'
 

Soma

Nouveau Membre
On peut faire simple et dire que hors combat tu joues un humain augmenté et en combat tu as tous tes pouvoirs.
 
J'ai l'impression que c'est un cas typique de "idee intéressante mal développée" qui fait que son intérêt réel repose du coup fortement sur la capacité du MJ et du groupe à en faire quelque chose de bien (ce qui n'est pas nouveau concernant INS/MV, qui a longtemps été très "flou artistique" dans ses systèmes).

C'est dommage parce que les questions de partage de corps/possession ont déjà été travaillées dans d'autres jeux (et plus largement en films, séries, animés, etc.) et que c'est une bonne source de dynamiques de jeux au-delà du "sortir les gros dés quand il y a un combat" mais là c'est un peu "on a l'idée, une environ explication du truc et maintenant débrouillez-vous pour en faire quelque chose de concret".
 
Bon, je viens de recevoir la Prestige des Contrées du Rêve et MON DIEU que ça me donne envie de me plonger dans une campagne.

Et pourtant, je suis athée. :sneaky:
 
Ce manuel a été un ressource particulièrement utile pour me lancer comme MJ à l'époque. Il faudrait que je le relise pour voir s'il est encore d'actualité mais j'en ai un très bon souvenir.
 
Ce manuel a été un ressource particulièrement utile pour me lancer comme MJ à l'époque. Il faudrait que je le relise pour voir s'il est encore d'actualité mais j'en ai un très bon souvenir.
Et une fois que tu l'as relu, tu montes un groupe ATNL, c'est ça ? :p;)
 

smogo

Habitué
Je ne me souvenais pas l'avoir lu. Je me suis tout de suite précipité sur le partie "Jouer sans regles ou presque". Je me permets un petit apparte :

Quand je jouais, on etait une bande d'une dizaine de reguliers a squatter les salles de la MPT locale, le samedi soir (y'avait pas Nolife et le JTop ;) ), et on etait plusieurs Masters (on disait comme ca), avec different "styles" et jeux préféres. Et avec un distanciation vis a vis des regles tres variable.

en AD&D, c'était plutot "pres des regles". un de mes collegues était assez scrupuleux, et préparait et notait tout (pv, exp, listes de sorts) alors que j'étais plus laxiste, et surtout je privilégiais l'histoire et le plaisir de la partie, quitte a oublier un peu le resultat des dés.
Sur Chtuluh, un autre collegue etait manifestement tres libertaire aussi, privilégiant l'ambiance au respect des regles.
Mais alors le summum c'était Paranoia ! Le délire permanent, et rien a faire des regles et des lancers de dé !

Et vous, vous etes plutot Lawful Neutral ou Chaotic Good ?
 
Je suis clairement Chaotic Good, mais en même, j'adore tellement les statistiques et les lancés de dés que je ne me fais pas prier pour tout noter. :D
 

Ray

Habitué
J'ai tendance à être lawful good.
À la base je suis s rupuleusement les règles puis je cherche une alternative pour les rêgles mal branlées, ou qui soulèvent vraiment trop mes joueurs (si possible en l'intégrant au scénar).
 
Haut