Topic BD généraliste : vignettes & phylactères

pafnouti

Habitué
De ce que je comprends dans l'exemple que tu montres, Batgirl explique que les emails de l'homme en question sont illisibles/ambigus car les tournures de phrases qu'il utilise rendent difficile de savoir à quel nom s'appliquent les nombreux qualificatifs qu'il utilise. Je ne comprends pas non plus le rapport avec l'écriture inclusive, et si c'est bien la même personne qui a traduit le 2nd extrait, ça me laisse effectivement à penser à une traduction sciemment biaisée. Par contre, je n'ai pas réussi à trouver la notion de "dangling participle" dans mes bouquins de grammaire, je vais tâcher de creuser un peu;)

La 2ème situation n'est pas évidente à traduire non plus, le terme "mère maquerelle" en français ne permettant pas le même double-sens que le "madam", mais clairement la traduction choisie est en opposition avec ce que dit le texte en anglais.

le message de P'tib dont parle @Kokuzoku, qui a posté un article fort intéressant sur le sujet d'ailleurs, toujours sur le topic Comics, que je vais me mettre à suivre du coup:heureux:
 

P'tib

Habitué
(c’est con le second comics avait l’air cool :cautious:)
Le second comic (Prez) est bon, dans son genre (indé / décalé / vaguement outrancier / pas vraiment profond).
Je ne sais pas si cette traduction foireuse gâche vraiment tout, mais je pense que ce serait dommage de ne pas y jeter un œil.
Et si on a des scrupules à mettre de l'argent dedans, les bibliothèques municipales sont là pour ça :).
En tout cas, il sera bientôt dans la mienne (dans le 20e parisien).

Quant à la traduction de "Madam", ça marchait aussi tel quel en français en fait (cf. madame Claude).
Le personnage pouvait très bien dire un truc du genre "quand on me sert du 'madame' j'ai l'impression d'être une patronne de bordel".

Edit : si je ne fais pas erreur, "dangling participle" ça fait référence à des participes présents qui se rapportent à un nom absent de la phrase, ce qui crée une sorte d'incohérence et gêne la compréhension Exemple : "Buvant une bière sur la terrasse, un nuage masqua le soleil".
Ici le participe présent "buvant" se rapporte à un nom absent de la phrase et on a donc l'impression que c'est le nuage qui boit une bière.
Donc l'héroïne critique le fait que le mec dont elle parle a des petits soucis de syntaxe, ce qui est rédhibitoire pour elle. Son intransigeance sur la question, excessive, rend le truc marrant puisque son interlocuteur ou interlocutrice lui reproche déjà de ne pas être assez souple dans ses relations (et ouvre d'ailleurs la discussion avec une réflexion sur la grammaire).
 
Dernière édition :

Kokuzoku

Habitué
Le second comic (Prez) est bon, dans son genre (indé / décalé / vaguement outrancier / pas vraiment profond).
Je ne sais pas si cette traduction foireuse gâche vraiment tout, mais je pense que ce serait dommage de ne pas y jeter un œil.
Et si on a des scrupules à mettre de l'argent dedans, les bibliothèques municipales sont là pour ça :).
En tout cas, il sera bientôt dans la mienne (dans le 20e parisien).

Quant à la traduction de "Madam", ça marchait aussi tel quel en français en fait (cf. madame Claude).
Le personnage pouvait très bien dire un truc du genre "quand on me sert du 'madame' j'ai l'impression d'être une patronne de bordel".

Edit : si je ne fais pas erreur, "dangling participle" ça fait référence à des participes présents qui se rapportent à un nom absent de la phrase, ce qui crée une sorte d'incohérence et gêne la compréhension Exemple : "Buvant une bière sur la terrasse, un nuage masqua le soleil".
Ici le participe présent "buvant" se rapporte à un nom absent de la phrase et on a donc l'impression que c'est le nuage qui boit une bière.
Donc l'héroïne critique le fait que le mec dont elle parle a des petits soucis de syntaxe, ce qui est rédhibitoire pour elle. Son intransigeance sur la question, excessive, rend le truc marrant puisque son interlocuteur ou interlocutrice lui reproche déjà de ne pas être assez souple dans ses relations (et ouvre d'ailleurs la discussion avec une réflexion sur la grammaire).
Un nuage qui boit une bière ? Alors ça c'est bien un truc de féministe :normal:
 

pafnouti

Habitué
À part "Peau d'homme" (chouette bd d'ailleurs), j'en n'ai lue aucune (pire que ça : j'ai l'impression de ne pas avoir entendu parler des autres titres primés :oops: ).
Ça va me faire de la lecture à rattraper !
 

pafnouti

Habitué
Ah l'accident de chasse , le prix d'Angoulême, tu pourras me dire en quelques mots ton avis ?
L'accident de chasse de David L.Carson (scénario) et Landis Blair (dessin)
Très belle bd!
Je me suis forcée à prendre mon temps pour la lire, même si j'avais très envie de continuer, comme pour un bon bouquin, pour ne pas arriver trop vite à la fin.
Le dessin en noir et blanc sert fort bien le récit de la relation père-fils, avec ce moment dans la vie où l'on réalise qu'un parent n'est pas exempt de défaut.
C'est aussi un récit poétique, malgré le contexte qui semblerait l'exclure, et biographique, aussi romanesque que semble l'existence relatée.
En bref : une BD qui mérite très largement de prendre le temps de la lire et de la savourer! :)
 

Kokuzoku

Habitué
J'ai lu le mois dernier la série Urban une bd de SF en 5 tomes et c'était... excellent ! Déjà c'est vraiment super beau et incroyablement riche. Toute la bd se passe dans une cité nommée Monplaisir, une sorte de mix entre Las Vegas, Disney et Blade Runner. C'est le dernier endroit sur Terre où on peut encore se divertir, la cité à été construite pour ça, calmer les ouvriers en colère dans tout le système solaire. Une sorte de version moderne du "Pain et des Jeux".

Ce qui est amusant c'est que le premier truc qu'on fait en arrivant à Monplaisir c'est enfiler un déguisement. Du coup tous les personnages dans la bd même ceux en tout petit dans l'arrière plan sont déguisé en personnages plus ou moins connu. Donc on peut passer plusieurs minutes sur une planche à regarder tous les détails cachés.

L'autre anecdote insolite c'est que la version finale de la bd est en quelque sorte un remake. Le tome 1 était sorti une première fois en 1999 avec un premier dessinateur qui n'a finalement pas pu continuer. L'auteur croyant dur comme fer en son histoire à décider de la recommencer avec un autre dessinateur quelques années plus tard. Et au final c'est un mal pour un bien parce que graphiquement y a pas photo entre les 2 versions.

Donc voilà si vous cherchez une série SF pas trop longue avec de beaux dessins et une intrigue intéressante, je peux que vous la conseiller.

Extrait du tome 1 : https://www.futuropolis.fr/9782754803182/urban-1.html#Book-leaf
 

.monkey

Habitué
Ces derniers temps j'ai commencé 2 séries de BD :

Kaamelott
Comme je l'avais dit dans le topic des achats, je n'avais jamais été tenté par les BD principalement à cause du dessin que je ne trouve vraiment pas du tout à mon goût (je ne vais pas dire que c'est moche parce que ça reste une affaire de goûts mais vraiment, pour moi ça fait partie des styles auxquels je suis le plus hermétique possible). Faisant fi de cet obstacle, je me suis dit que j'allais tout de même essayer et finalement, on oublie plutôt rapidement le dessin tant on retrouve le ton des dialogues de la série (ce qui reste logique puisque c'est Astier qui est au scénario). On se retrouve facilement à sourire voir à rire bref la BD rempli bien son office.

Mages
La toute nouvelle série dans l'univers des Terres d'Aran (même univers que les séries Elfes, Nains, Orcs & Gobelins). Je n'étais jamais entré dans cet univers parce qu'il ne m'attirait pas forcément graphiquement (et aussi j'avais un peu de mal avec la chronologies des tomes selon les séries) mais j'en entendait souvent du bien. Donc, avec l'arrivée de cette nouvelle série dans le même univers, je me suis laissé tenté par le premier tome. J'ai été très agréablement surpris. L'histoire est bien racontée (même si c'est du classique qui ne casse pas 3 pattes à un canard) et les dessins sont compatibles avec ce que j'aime. Après, à voir la suite parce que j'ai été surpris de voir que de tomes en tomes il n'y a pas forcément les mêmes scénaristes/illustrateurs/coloristes. Donc la qualités du scénario/dessin peut peut-être varier de tomes en tomes.
 
Dernière édition :

Ray

Habitué
Surtout que c'est par Bastien Vives et depuis ma découverte de décharge mentale j'ai du mal avec lui.
 

.monkey

Habitué
Bon je m'étais pris le premier tome de La horde du contrevent en BD (vu que j'ai toujours entendu du bien du roman) sans trop de conviction.
J'ai dévoré le premier tome, acheté les 2 tomes suivants aujourd'hui, et je les ai aussi dévorés dans la journée. Je surkiffe et je regrette que chaque tome mette 2 ans à sortir parce que ça veut dire que j'aurais le tome 4 en 2023.
Je vais peut-être me laisser tenter par le roman '^^ (par contre dans le roman ça doit être une galère innommable pour replacer les personnages avec seulement leur nom...)

En tout cas c'est du très bon :)
 
  • J'aime
Réactions : Ray
Haut