Ta derniere partie?

Ray

Habitué
J'ai jamais joué à l’extension mais le jeu de base est bien sympa (même s'il y a moyen de craquer le système.

Il y a le même problème pour le premier jeu Doom et son extention (sorti à l'époque de Doom 3) que l'on trouve a des prix abusif (alors que son game design étant l'ancètre de Descent, autant prendre celui-ci qui est plus complet voire des adaptation plus récente du concept comme Conan) genre plus 300 euros à l'époque où j'ai regardé (j'ai d'ailleurs eu la surprise de voir qu'il a baissé de prix à un niveau raisonnable en faisant une recherche pour ce post sans doute à cause des nombreux équivalents sorti depuis sauf en version scellée).

La version scellée pour se faire du mal :


EDIT :

Avec ça j'ai oublié de parler de ce pourquoi je suis venu ici.

Alors avec mon neveu on a joué à Funko Pop Batman le jeu de stratégie.

Bon j'y avait déjà joué avec des amis et mon avis avait été assez mitigé.
Entre autre car certaines maps sont des catastrophes de game design bien que leur défaut puissent sans doute être réglé en ayant plus de personnage (et donc des extensions comme la version Harry Potter par exemple) pour permettre de les équilibrer.

Mais là c'était pour y jouer en mode débutant et faire jouer mon neveu à autre chose qu'un jeu type petit chevaux ou jeu de l'oie.

Il s'avère qu'il a compris les règles assez vite. Il a mis plus de temps à comprendre comment accomplir l'objectif du mode débutant (tuer un perso).

Par contre assez vite ça ne lui suffisait plus et il m'a demandé à ce que joue en règle avancées.

Et il m'a surpris à bien avoir compris la différence d'enjeu (dans notre cas c'était le mode capture the flag) en mettent la priorité sur l'objectif plutôt que de se battre contre l'autre joueur.

Bref je suis content que ce jeu soit adapté pour qu'un gamin de 7 ans puisse y jouer.

Le jeu garde par contre ses défauts déjà remarqué comme le fait qu'il soit bien trop aléatoire (la plupart des combats sont du pur 50/50) empêchant de bien gérer sa stratégie.

Bon reste plus qu'à y jouer avec le niveau max de complexité, c'est à dire avec 3 persos spéciaux.

En tout cas il en redemande et j'ai hâte de pouvoir plus tard le faire jouer à des jeux plus compliqués.
 
Dernière édition :

garkham

Habitué
Hehehe on en est pas à ce niveau, hein. On parle plutôt de deux fois le prix d'origine (pour le jeu d'une part, mais aussi pour l'extension). :LOL:
 
  • J'aime
Réactions : Ray

Ray

Habitué
Bon j'ai fait deux journées jeux de plateau avec des potes et @lolet dernièrement.

La première :

-Puerto Rico :

Un grand classique auquel je n'avais pas joué depuis longtemps. J'ai une histoire particulière avec ce jeu. En fait j'ai détesté mes premières parties, entre autre car le thème ne m'accrochais pas et à cause de ça mon esprit refusait connement d'essayer de comprendre le système de jeu. Puis j'ai joué à Race to the Galaxy que j'ai adoré et le pote qui m'y a fait jouer (qui est aussi celui qui possède Puerto Rico car il adore ce genre de jeux) n'arrêtais pas de me dire "Pourquoi tu n'aime pas Puerto alors que Race c'est la même chose dans l'espace" (ce qui n'est pas tout à fait vrai il y a de subtiles différence entre eux qui font leur intérê respectif). Mais plus l'occasion d'y jouer.
Bon ben pouvait y rejouer j'apprécie enfin son game design éfficace et ses subtilités par rapport à Race.

Pour ceux qui ne connaissent pas, dans Puerto Rico le but est d'accumuler des points de victoire en créant des bâtiments et en accumulant des points de victoire grâce au ressources de notre îles que l'on va revendre. Chaque joueur pourrait tranquillement faire sa popote dans son coin s'il n'y avait pas une mécanique vraiment cool, le choix des phases.

En début de tour, chaque joueur choisi à tour de rôle (le joueur faisant le premier choix tournant à chaque tour) un métier. Chaque métier permet de lancer une phase en donnant un bonus au joueur l'ayant choisi. Il faut donc choisir la phase qui nous est la plus utile par rapport à celles que l'on pense que nos adversaires choisiront et qui nous sont indispensables pour que notre tour se passe bien. Mais on peux aussi choisir une phase pour empêcher un joueur qui a un besoin crucial de son bonus d'en profiter.
Ce mind game permet de donner toute sa saveur au jeu.

Bref comme dit plus haut, un grand classique.

-Roll to the Galaxy :

Petit frère de Race dont j'ai parler plus haut, Roll en reprends la plupart des mécaniques. Dont sa principale (mais pas la seule) variation de rêgle : les joueurs choisissent leur phases face cachée au début du tour ce qui fait que contrairement à Puerto Rico on peut se retrouver avec une seule phase. Il faut donc bien plus réfléchir à ce que notre adversaire va sans doute choisir pour permettre d'avoir le plus de phase possible.
Aux idées de Race, Roll ajoute son système de dés. Les dés remplacent les points de travailleurs de Puerto et Race. Leur face déterminant ce qu'ils peuvent faire. Sauf que chaque planête découverte (ce qui en terme de rêgle correspond à une construction dans Puerto) possêde son propre type d'habitant représenté par un dés avec des faces différentes des dés standard. Ce qui nous offre donc des possibilités différentes et nous force à modifier notre build à la volée. En résulte un jeu bien plus frénétique que Puerto Rico ou Race for the Galaxy.
Un jeu où il est plus facile de tricher aussi, les jets se faisant caché aux autres joueurs (il vaut mieux bien connaître nos joueurs).
 

Ray

Habitué
La seconde :

-Bloodborne :

Ça faisait longtemps mais j'ai enfin eu le temps de rejouer au jeu, et de le faire découvrir à un ami qui avait hâte d'y jouer.

Cette fois-ci on a testé l'extension Upper Cathedral Ward.

Alors une campagne plus chaude que la moyenne car proposant sans doute la plus grande Map à explorer à laquelle j'ai joué et des twist assez violent, surtout si l'aléatoire s'en méle :

Avoir un ennemi invincible sur le pont nous bloquant le passage c'est vraiment relou, surtout quand une quête nous demande de le traverser :normal:

Il existe des solutions heureusement.

À noter aussi qu'elle fait parti des rares campagne où le bestiaire est fixe. Par contre elle utilise une part assez importante du bestiaire.

La campagne est plutôt cool dans l'ensemble. Mais c'est la seconde campagne avec Secret of The Church (si je me souviens bien du nom), issue de la boîte de base, qui a une bourde immense niquant une quête et forçant à faire des rêgles maisons pour la finir :colere:

C'est dommage car contrairement à Secret Of The Church, Celestials Truth est bien plus intéressante et propose des moments vraiment marquants.

À noter que contrairement à la majorité des campagne que j'ai faites (elle rejoins en cela Cainhurst et l'une des deux campagnes de l'extension forêt), cette campagne a plusieurs fin possibles selon nos choix.

Et donc on a jamais pu affronter le boss final, les secrets permettant d'accéder à son antre n'ayant pas été découverts.

Bon c'est pas plus mal car nous n'aurions jamais pu finir la partie sinon ayant perdu trop de tours à un moment.

Bref dommage pour la grosse bourde d'écriture car sinon c'était une campagne vraiment cool.
 
Haut