Réactions sur les derniers films que vous avez vus

Zengarv

Habitué
Manonthemoonposter.jpg
Man on the Moon. Miloš FORMAN. 1999

Je suis trop jeune pour avoir connu Andy Kaufman et je n'avais même jamais vraiment entendu parler de ce comique avant la sortie de ce film. On y découvre donc ce curieux personnage qui ne se définissait pas comme un comique comme le grand public pouvait se l'imaginer mais comme un humoriste anti-conformiste, pratiquant un humour parfois très perché et surtout avec une tendance à monter des mises en boite assez phénoménales comme l'utilisation d'Alter Ego plus vrais que nature pour semer la confusion.

Et puis arrive le dernier tiers du film où le personnage se retrouve confronté à sa maladie. J'aime assez l'une des dernières scènes.

Andy se rend au Philippines pour rencontrer un faiseur de miracles qui extirpe les chairs malades de ses patients par ses seuls doigts. Allongé sur la table, il se rend compte que l'homme qui l'opère est un charlatan (il cache dans sa main des bouts de chair). Plutôt que de se laisser gagner par la colère ou le désespoir, il se met à rire. Lui, l'homme qui s'amusait à faire tourner les gens en bourrique, se retrouve lui-même le dindon de la farce et apprécie l'ironie de la situation.

Jim Carrey était très bon. Les seconds rôles aussi. Certains d'entre eux comme Dany de Vito avaient côtoyé le vrai Andy Kaufman de son vivant, je trouve que cela apporte un cachet assez authentique et sincère à l’hommage. Je n'ai pu m'empêcher de penser à Robin Williams (qui n'est pas présent dans le film mais qui était lui aussi un de ses amis) et à faire le parallèle entre les deux, leur génie comique et leur fin tragique.
 
Dernière édition:

Nabmed

Habitué
Le Grand Partage (2015) :

Comédie d'Alexandra Leclère. Avec Didier Bourdon, Josiane Balasko, Valérie Bonneton, etc.

Synopsis :

Afin de mieux lutter contre le grand froid de l'hiver, le Gouvernement met en place la réforme des appartements partagés. Ce qui oblige 2 familles riches et différentes, Les Dubreuils qui sont de Droite et les Bretzels qui sont de Gauche, à partager contre leur gré leur appartement respectif avec des Sans Domicile Fixes, pour le pire et le meilleur.

Avis personnel :

Une comédie légère qui se centre sur un problème sérieux en montrant bien à la fois les avantages et les inconvénients rencontrés lorsque l'on partage son appartement avec des inconnus. Ca ne vole hélas pas très haut mais c'est assez drôle et divertissant.

Histoire :

Une intrigue simpliste et minimaliste mais qui s'avère juste et équilibrée.

Casting :

Les comédiens interprètent bien leur personnage respectif mais j'ai surtout retenu la performance de Josiane Balasko qui campe un très bon personnage détestable et qui possède la meilleure réplique du film :
Josiane Balasko à dit:
-C'est parce qu'il y a des gens comme vous que vous avez des gens comme moi !
Réalisation et musique :

Bon la c'est la grosse faiblesse du long métrage, rien de bien neuf et pas grand chose à se mettre sous la dent, typique malheureusement de ce genre de production où on sent que le pognon a était aspiré par le casting.

Conclusion :

Cette comédie trouvera facilement sa place le temps d'une soirée ou d'un après-midi mais ça ne plaira clairement pas à tout le monde. Moi j'ai bien aimé et j'ai bien ri, ce n'est pas un ratage comme j'ai pu souvent le lire sur la toile et ce n'est pas un chef d'oeuvre non plus.

Note :

5/10.


Le Père Noel est une Ordure (1982) :

Comédie de Jean-Marie Poiré. Avec Gérard Jugnot, Christian Clavier, Marie-Anne Chazel, etc.

Synopsis :

Durant le soir de Noel, Pierre et Thérèse assurent la permanence de l'Association SOS Détresse Amitié mais doivent faire à une multitude de problèmes imprévus. En outre, Mlle Musquin qui se retrouve piégée dans un ascenseur, Katia un travesti mal dans sa peau, Josette une jeune femme enceinte voulant se séparer de son fiancé Félix, Félix un homme violent et alcoolique ingérable, ....

Avis Personnel :

Une des 3 comédies cultes de la Troupe du Splendide qui a défaut d'avoir vu par tout le monde, est surtout connue pour son large éventail de répliques :

-Ha bah, ça tombe bien, je n'aime pas les huîtres !

-Hum c'est fin, c'est très fin, ça se mange sans faim !

-Ca dépends, ça dépasse !
Histoire :

Une intrigue très simple qui suit la loi de Murphy, quand ça peut être pire, c'est pire. Et ça ne pas en s'améliorant, y a largement à boire et à manger (littéralement) pour rire et s'amuser.

Casting :

Les comédiens sont très bons, en particulier Thierry Lhermitte et Christian Clavier qui sont pour moi, ceux qui se démarquent le plus des autres. Avec Gérard Jugnot qui comme à son habitude, en fait des tonnes.

Réalisation et musique :

La réalisation est sobre et soignée ce qui est normal pour un long métrage de cette époque. La musique est assez discrète et peu utilisée mais s'avère un petit plus non négligeable.

Conclusion :

Un excellent film qui fera beaucoup rire même aujourd'hui grâce à sa très bonne galerie de personnages et de répliques cultes (ces dernières sont d'ailleurs toujours autant utilisées de nos jours).

Note :

9/10.
 

Zengarv

Habitué
Je te conseille fortement de voir le Documentaire Jim et Andy disponible sur Netflix qui retrace le tournage du film.
Ça donne une toute autre dimension au film (vraiment).
Oui, j'ai découvert l'existence de ce doc en faisant des petites recherches sur le film juste après le visionnage. Dommage, je n'ai pas Netflix.
 

hakugei_

Moderatorin, ja !
Membre du Staff
Pour ça, il ya les amis/contacts qui te prêtent temporairement leur identifiant ;)
 

Zengarv

Habitué
Sinon, je pense que chez les humoristes actuels, celui qui se rapprocherait le plus d'Andy Kaufman serait probablement Sacha Baron Cohen.
 

ythrion

Habitué
Le Père Noel est une Ordure (1982) :
Conclusion :
Un excellent film qui fera beaucoup rire même aujourd'hui grâce à sa très bonne galerie de personnages et de répliques cultes (ces dernières sont d'ailleurs toujours autant utilisées de nos jours).
Note :
9/10.
avis personnel : la pièce de théatre est bien meilleure que le film, regarde-là si t'en as l'occasion
 

Ray

Habitué
J'ai jamais réussi à supporter le film, il me fait juste pas rire.

Après je ne l'ai vu que deux fois enfant et jeune ado. Je me demande ce que j'en penserais si je le voyais à nouveau maintenant...
 

hakugei_

Moderatorin, ja !
Membre du Staff
@Lyz : ça n'a pas changé ;)

J'ai jamais réussi à supporter le film, il me fait juste pas rire.
Moi, c'est Les Bronzés que je ne supporte pas, j'ai jamais réussi à en voir un seul en entier, si je tombe dessus, je zappe direct.
Autant dans la pièce du Père Noël est une ordure, y a des moments qui m'avaient fait rire (à l'époque, pas revu depuis longtemps, et pas envie) autant les Bronzés, je peux vraiment pas.
Même Les Visiteurs, que j'avais adoré, je pense que si je le revoyais je grincerais des dents tout du long.
Je me souviens aussi qu'un de mes ex adorait Les sous doués, que je détestais déjà à l'époque.

Alors qu'un film comme La cité de la peur :coeur::coeur::coeur: ou ceux des Monty Python, je les revois sans soucis, et avec le même amour intact.
 

Ray

Habitué
Je n'aime pas les Bronzés non plus...

Sinon, avec ma chérie, on est allé voir Spider-Man into the Spiderverse (2018, Peter Ramsey, Bob Persichetti et Rodney Rothman).

Bon sans doute le meilleur film avec Nicolas Cage que j'ai pu voir !!!

Plus sérieusement, c'est juste le meilleur film de super héros que j'ai vu.

Il y a tellement de trucs géniaux que c'est dur de faire la liste.

Mon seul reproche est peut-être le développement des personnages un peu léger pour trois d'entre eux, mais c'est vraiment en cherchant la petite bête. Parce qu'ils sont tous réussis et super marquant.

On pleure, on angoisse, on est émerveillé, on rit, bref on passe par plein d'émotion.

En plus visuellement il déchire, avec plein d'idée vraiment géniales (la scène post générique est une merveille pour ça).

Le film a aussi plein de level de meta du facile à voir (la ref à une glace Spider-Man qui existe déjà) au subtil (j'aimerais avoir la même liste de contact téléphonique que n'importe quel persos de ce film).

Je pense que ça se voit que j'ai kiffé :heureux:
 

Stronge

Habitué
J'ai vu Aquaman.

Le DCEU est ressuscité. James Wan président.

Bien sûr il y aurait matière à critiquer, on pourrait par exemple préciser que l'abus d'explosions surprise pour évacuer les moments d'émotion est mauvais pour la profondeur du scénario, ou encore que l'illustration d'une scène d'exposition avec une musique populaire de merde, ça fait une scène de merde, mais je ne cracherai pas dans la soupe.

Car la soupe est excellente, l'univers créé par James Wan est époustouflant, les différentes factions sous-marines sont facilement identifiables et elles pètent toutes la classe. Les combats sous-marins sont oufs, et lisibles, les enjeux sont forts, le développement des personnages est efficace et visuellement ça enchante les rétines. Et puis Nicole Kidman est complètement badass.

J'en attendais énormément, je ne suis pas déçu.
 

Kokuzoku

Habitué
James Wan est un enfant. Il devait probablement lire des comics le soir caché sous sa couette rêvant de devenir un jour un super héros. Et c'est cet enfant là qui réalise aujourd'hui Aquaman. Du coup son film tranche complètement avec les autres films du DCEU, ici pas de héros tourmenté qui veut nous faire chialer parce qu'il a eu une enfance difficile.

Non son film est généreux, son film est coloré. La richesse des environnements nous explose à la gueule. Et alors son Aquaman, j'aimerais avoir son taux de midichlorien parce que les cellules du badass coulent dans ses veines.

Donc voilà tout ça pour dire que j'ai bien aimé, mais le film ne va surement pas plaire à tout le monde. Le style enfantin va clairement en rebuter plus d'un, et comme l'a dit Stronge la musique nuit au film plus qu'autre chose.

Et Dolph, ça m'a fait plaisir de te revoir.
 

Stronge

Habitué
Effectivement on sent qu'il s'est complètement émancipé du DCEU, en terme de continuité comme en terme de ton. Un mal pour un bien ?
 

Nabmed

Habitué
The Thousand Faces of Dunjia (2018) :

Film d'action et d'humour chinois réalisé par Yuen Woo-Ping.

Synopsis :

En Chine durant la Dynastie Qing, un jeune Policier s'associe à une petite bande pour empêcher des démons voulant ravager le Monde. Mais la petite troupe doit gérer Petit Cercle, une jeune femme écervelée et ingérable qui doit les diriger.

Avis personnel :

Un remake de The Miracle Fighters (pour ceux qui connaissent et ont déjà vu ce film) du même réalisateur, mais c'est trop bizarre et bien que j'ai simplifié le synopsis au maximum, l'histoire et les personnages m'ont perdus tout au long de l'aventure que j'ai était amené à découvrir.

Histoire :

L'histoire est simple au début mais se complexifie trop rapidement, laissant le spectateur perdu au milieu de combats et de scènes pourtant insolites et drôles mais qui ne facilitent pas la compréhension. Surtout avec une fin qui laisse envisager une suite, ce à quoi, je réponds non direct :normal:.

Casting :

On a droit une belle et jeune brochette d'acteurs et d'actrices possédant du potentiel mais qui ne peuvent s'empêcher de surjouer comme c'est souvent l'habitude dans ce genre de production. Avec de bons figurants mais assez peu nombreux et que l'on ne voit que dans de rares moments.

Réalisation et musique :

Sur ces 2 points, Yuen Woo-Ping et son équipe se défendent plutôt bien et ont une bonne maîtrise des effets spéciaux.

Conclusion :

Comme déjà dit, c'est un long métrage assez difficile qui a de quoi rendre perplexe et qui ne plaira pas à tous les publics. A regarder de préférence avec des amis ou la famille, le temps d'une soirée ou d'un après midi.

Note :

5/10.

Mowgli : La Légende de la Jungle (2018) :

Adaptation live du Livre de la Jungle réalisée par Andy Serkis. Avec Rohan Chand (II), Andy Serkis, Benedict Cumberbatch, Christian Bale, etc.

Synopsis :

Dans une jungle se trouvant en Inde, Mowgli un jeune enfant trouvé et élevé par une meute de loups qui le protège du Tigre Shere Khan. Mais la Panthère Bagheera est d'avis que Mowgli doit rejoindre le monde des hommes afin d'être à l'abri du Tigre et s'oppose à l'Ours Baloo qui en pense le contraire.

Avis personnel :

Mon premier film d'Andy Serkis mais je trouve que cette adaptation n'est pas à la hauteur de ses ambitions.

Histoire :

L'intrigue simpliste et qui manque de subtilité, est un parcours de l'apprenti-héros que Mowgli doit entreprendre afin de trouver sa place parmi 2 communautés qui le rejette.

Casting :

Les différents comédiens qui doublent les animaux ainsi que Rohan Chand (II) font du bon travail mais malheureusement, on ne ressent aucune empathie dans les personnages. Sans doute un problème d'écriture du à un possible et probable manque de temps pour sortir le film pour cette fin d'année.

Réalisation et musique :

La aussi, on a du bon mais pas assez pour vraiment toucher le spectateur. Si j'étais un professeur, je rajouterais sans doute "Peut mieux faire " :normal:.

Conclusion :

Un long métrage bancale et maladroit malgré de bonnes qualités et un bon casting mais je crois qu'Andy Serkis a du se retrouver piéger par la contrainte, au vus du résultat final et a tenté de réaliser cette nouvelle adaptation, du mieux qu'il pouvait. Ca plaira sans trop de mal aux enfants mais hélas, pas un public plus vieux.

Note :

5/10
 

jeje829

Habitué
J'ai vu Rage, de Cronenberg. J'ai un vrai problème avec son film. D'un côté, on retrouve bien l'univers du réalisateur, avec son rapport au corps, à la malformation, et la manière dont se répand la "rage", de manière presque toujours sexualisée, fera indéniablement penser au sida. Mais à côté de ça, le jeu des acteurs et le rythme fait pas mal nanars, presque amateur. Intéressant pour la filmo de Cronenberg, mais pas son meilleur film.
 

neogrifter

Habitué
Jean-Christophe & Winnie
J'ai bien aimé. Pourtant, je ne suis pas spécialement fan de l'ours gourmand.
L'histoire est certes tout à fait classique et déjà-vue des dizaines de fois.
Jean-Christophe a grandit et a perdu son innocence d'enfant. Il est maintenant obsédé par son travail et délaisse sa fille.
Et pouf-patatra, le retour des bestioles et tout va rentrer en ordre de manière rocambolesque. Happy-end.
Mais le déroulement est amusant, surtout dans la réalisation de la bande à Winnie et leur doublage (vu en vost). Il y a eu quelques scènes qui m'ont bien fait rigoler.
 
Haut