Réactions sur les derniers films que vous avez vus

ready player one (Steven Spielberg, 2018):


6/10

J'avais peur avant de voir ce film. Mais en même temps j'espérais avoir tord. Je suis assez bon client des années 80, c'est mon époque fétiche. Donc tout devait me plaire dans ce film. Et techniquement il en met plein la gueule. Et pourtant j'avais peur de l'aspect des personnages une fois dans la réalité virtuelle, mais la variété fait que ça passe. Mais là, le problème c'est la surexploitation de références. Elles semblent régurgitées non stop juste pour le principe d'en faire. Et ça fait trop, beaucoup trop, même si certaines, moins connues, m'ont fait plaisir (je dirais... Krull), et d'autres scènes sont géniales. Et malheureusement le scénario, cliché, stéréotypé et par moment sacrément mièvre ne permet pas de relever tout le truc.
Reste que je lui mets quand même 6, parce que bon, on me met du Twisted sister dans la BO, c'est un coup bas, et certains clins d’œils vont forcément faire de l'effet à ma fibre nostalgique.
A noter le timing du film que je trouve pas bon. Je veux dire qu'il arrive à un moment où on était déjà presque en overdose de nostalgie. Je me dis que 10 ans plus tôt, j'aurais pu l'apprécier bien plus (toute proportions gardées, le scénario reste ce qu'il est).
 

hakugei_

Moderatorin, ja !
Membre du personnel
Hier j'ai vu Première année.

Antoine tente pour la troisième fois de réussir la première année de médecine, alors que Benjamin, tout juste bachelier, essaie pour la première fois. On les suit tous les deux tout au long de cette année, entre révisions et craquages.

Vu la bande annonce que j'avais vue en salle (Warning : n'allez pas voir celle qui tourne partout sur le net, elle spoile quasiment tout le film... heureusement que je l'ai vue après!) je m'attendais à une grosse comédie. Finalement le film est bien plus que ça. Même si je n'ai pas fait médecine mais un truc beaaaaaucoup plus tranquille (Langue étrangères appliquées, en moyenne 21h de cours par semaine) il m'a rappelé pourquoi j'avais si mal vécu mes études. Et comme je ne veux pas spoiler je ne parlerai pas du 2e sujet qui m'a personnellement touchée dans ce film ;)

Bref, de loin ça paye pas de mine, mais honnêtement c'est un film français plutôt pas mauvais. Je suis contente de l'avoir vu.
 
Lost Highway

Un gars, Fred, a des soupçons sur la fidélité de sa femme. Le couple reçoit des VHS étranges où quelqu'un film l'intérieur de leur maison. La tension monte, et un jour Fred se retrouve au poste de police pour avoir assassiné sa femme (meurtre qu'on nous montre sur une des VHS). Il se retrouve donc en prison, et là… Je peux rien vous dire sinon ça gâche le film. Mais disons que c'est ici que ça commence.

C'est du Lynch, donc sans surprise ça va toucher à la réalité déformée, à la folie, la paranoïa, toussa toussa. J'ai personnellement beaucoup aimé, Lynch m'a retourné le cerveau, comme souvent. D'ailleurs le film est très proche de Mulholland Drive je trouve.
Par contre le premier tiers du film, les dialogues sont d'un mou… C'est horrible… J'avais envie de balancer une de mes tongs sur ma TV. Pour demander « C'est votre chambre ici ? Y'en a pas d'autre ? », ça donne ça :
− …………… C'est votre chambre………… Vous dormez ici ?………… Dans cette chambre ?……………………… Tous les deux ?………………
− ………………………………………… C'est………… notre chambre………… oui.
− ………………………………………………… Il n'y a pas d'autre chambre ?………………

C'est le seul point faible, et encore, une fois le twist enclenché, on ne ressent plus cette mollesse.

Ah, et l'argument indéniable : Patricia Arquette :coeur:
 

Hacel

Habitué
Lost Highway

Un gars, Fred, a des soupçons sur la fidélité de sa femme. Le couple reçoit des VHS étranges où quelqu'un film l'intérieur de leur maison. La tension monte, et un jour Fred se retrouve au poste de police pour avoir assassiné sa femme (meurtre qu'on nous montre sur une des VHS). Il se retrouve donc en prison, et là… Je peux rien vous dire sinon ça gâche le film. Mais disons que c'est ici que ça commence.

C'est du Lynch, donc sans surprise ça va toucher à la réalité déformée, à la folie, la paranoïa, toussa toussa. J'ai personnellement beaucoup aimé, Lynch m'a retourné le cerveau, comme souvent. D'ailleurs le film est très proche de Mulholland Drive je trouve.
Par contre le premier tiers du film, les dialogues sont d'un mou… C'est horrible… J'avais envie de balancer une de mes tongs sur ma TV. Pour demander « C'est votre chambre ici ? Y'en a pas d'autre ? », ça donne ça :
− …………… C'est votre chambre………… Vous dormez ici ?………… Dans cette chambre ?……………………… Tous les deux ?………………
− ………………………………………… C'est………… notre chambre………… oui.
− ………………………………………………… Il n'y a pas d'autre chambre ?………………

C'est le seul point faible, et encore, une fois le twist enclenché, on ne ressent plus cette mollesse.

Ah, et l'argument indéniable : Patricia Arquette :coeur:
Un de mes Lynch favoris! I'm deranged par David Bowie chanté en début et en fin de film ajoute à l'ambiance bien vaporeuse proche de l'état second, où l'on tente d'émerger du mauvais rêve.

J'ignore si tu l'as vu en VF ou en VO, mais ce que tu dis ne m'étonne guère si tu l'as vu en VF...

Edit: @Dr Bob Kelso complètement normal comme 90% des films doublés à cette époque! mets toi à la VO sérieux ^^
 
Dernière édition:

Ray

Habitué
Bon j'avais envie de robot alors :

Transformers The Last Knight (2017, Michael Bay).

Bon c'est mon second visionnage du film et, ben mon avis n'a pas changé.

C'est à dire qu'il tombe vraiment bas, suffisamment bas que contrairement à d'autres (le troisième entre autre où je m'ennuie grave), il arrive à me faire marrer. Pour de mauvaises raisons, mais celui là je m'amuse vraiment.

Bref c'est le seul qui passe la barre du mauvais film pour être un nanard.

En bonus, comme j'adore voir des robots, il y a quelques scènes que j'apprécie vraiment et qui me donne des frissons de plaisir (comme dans les autres films en fait).

Bref au côté des autres films TF et des nouveaux films Alien, il rejoint mes plaisirs coupables du cinéma.

Bon pas une raison pour le conseiller, objectivement ça reste de la merde.
 

Nabmed

Habitué
Tarzan (2016) :

Film de David Yates. Avec Alexander Skarsgard, Margot Robbie, Samuel L. Jackson, Christoph Waltz, etc.

Synopis :

John Clayton connu sous le nom de Tarzan a choisit de renouer avec ses origines britanniques et de devenir le 5e comte de Greystoke. Convié avec sa femme Jane au Congo pour une mission commerciale, Tarzan se voit contraint de redevenir celui qu'il était jadis afin d'empêcher Leon Rom de s'emparer du Pays.

Avis personnel :

Un blockbuster plat, sans surprise et sans saveur qui ne vaut que pour sa réalisation et son casting.

Histoire :

L'intrigue part sur de bonnes bases mais elle est rapidement abandonnée au profits de scènes d'action et d'humour convenues et prévisibles.

Casting :

Rien à dire, les acteurs et les figurants sont très bons même si je n'apprécie pas que Samuel L. Jackson se contente d'être le comique de service. Son rôle n'est pas assez étoffé, à croire qu'il a était rajouté à la dernière minute.

Réalisation et Musique :

La réalisation est très bonne et s'appuie sur de bons effets spéciaux, comme le montre la scène avec les Gorilles. Et les paysages du Gabon valent le coup d'oeil.

Par contre la musique de Rupert Gregson-Williams ne m'a pas convaincu. Les compositions sont assez bonnes et accompagnent bien l'action mais ne sont pas mémorables.

Conclusion :

C'est un long métrage qui se laisse regarder le temps d'une soirée ou d'un après midi mais mieux ne vaux pas en exiger plus.

Note :

5/10.

Nouvelle Génération (2018) :

Film d'animation produit par Netflix et réalisé par Kevin R. Adams et Joe Ksander.

Synopsis :

Dans un futur alternatif, robots et humains vivent en parfaite harmonie. Mai une jeune adolescente fait la rencontre d'un nouveau Robot devant accompagner la nouvelle génération de robots destinés aux humains mais découvre que ces derniers sont équipés d'armes létales.

Avis personnel :

Un très bon long métrage d'animation qui s'inspire de références connues de la SF, telles que Big Hero 6, Terminator, Astro Boy et I, Robot, pour ne citer que les plus évidentes. De plus le duo de réalisateurs n'est pas à son premier essai vu qu'ils nous avaient déjà servis le sympathique Drôles de Dindes.

Histoire :

L'intrigue est simple et agréable à suivre avec le message principal de la science qui ne doit pas être utilisée à mauvais escient. Classique et prévisible mais le duo principal est assez touchant.

Personnages :

Ceux-ci sont bien écrits et bien exploités même si ils sont assez peu nombreux. On s'attache rapidement à Mai malgré le fait qu'elle soit en crise d'adolescence (ce qui la rend agaçante par moments) et le Robot principal est intéressant à suivre, surtout avec le fait qu'il doit constamment jongler entre garder ses souvenirs ou les purger afin de pouvoir utiliser ses armes.

Réalisation et musique :

Sur ces 2 points, le contrat est rempli. La réalisation est très proche et similaire aux derniers Disney/Pixars et Dreamworks, ce qui est un très bon point pour Netflix.

La musique est assez belle et accompagne fort bien tous les moments forts du film.

Conclusion :

La Nouvelle Génération est un excellent long métrage qui plaira autant aux petits qu'aux grands.

Note :

8/10.
 
Du Lynch en VF...
Ca mérite plein de châtiments hors charte ça !!!!
Pardon ! :triste:

Bon sinon, en quête de film genre psychologiques, je me suis fais Session 9 un peu à l'aveuglette.
Une petite équipe du BTP doit retaper un vieil asile psychiatrique abandonné depuis 15 ans, en une semaine. Cette simple phrase est le pitch du film, et le résumé des 75 premières minutes.

Très très mauvais. C'est rare que je sois méchant avec un film, mais là j'avais hâte qu'il se finisse. Le film dure 1 h 40, mais il faut attendre 1 h 15 pour que la véritable histoire commence. Je n'exagère même pas. Pendant une heure entière c'est une succession de scènes de 4~5 gars qui bossent sur un chantier. Ça blablate un peu sur la vie de chacun, comme si on assistait vraiment à un chantier dans la vie réelle. Bon, on a quand même un ou deux éléments extérieurs qui nous sont livrés, mais c'est juste deux gouttes d'eau pour nous dire que dans l'asile il va se passer un truc étrange.
Et puis c'est mal joué, et mal réalisé. On dirait un peu un téléfilm des années 90, réalisé par un lycée en tant que projet multimédia de fin d'année.

Bref, tout à coup, au bout d'une heure et quart, ça commence à bouger. Enfin, ça remue à peine, quoi. Le twist est un peu confus, un peu brouillon, et peut tenir sur un post-it. En fait, ça aurait fait une petite nouvelle sympa en quelques pages, mais un film d'une heure quarante, c'est cent fois trop long.
 

SPGK

Habitué
LES LYONNAIS (2011)

Ca fait un bail que j'avais pas vu un aussi bon film de voyous, depuis le film le Gang, et Borsalino.
Je suis pas un adepte de films de gangsters/voyous, et encore moins quand c'est americain (c'est quoi scarface ??? non connais pas...). Olivier Marshal, fort de son expérience de flic nous livre un "biopic" magistral d'un gang contemporain, ou tout est mesuré et ou ça ne tire pas a foison et sans raison, on est tenu en haleine jusqu'à la fin, avec un habile jeu de flashback, qui dissémine les pièces du puzzle, qui se mettent en place pour nous retracer et raconter les origine de la formation de cette bande.

il va de soit que le jeu des acteurs n'y est pas pour rien, avec un Lanvin charismatique et imposant. Un Lionel Astier et Tcheky Karyo Magistraux... et ce trio fonctionne très bien !!! (contrairement au film Wanted, ou tu te demande ce que foutent Johnny, Renaud et Depardieu ensemble....)

Rien que pour cela et d'avoir ravivé le souvenir des deux films de voyous cités plus haut, je met 19/20 au film !
 
Vu Un monstruo viene a verme ce soir.
J’ai tout aimé.
La dernière minute m’a laissé perplexe.
On sous-entend que Groot l’arbre existe vraiment et que la mère du personnage principal l’a déjà "rencontré".
J’arrive pas à dire si son existence réelle est un truc cool ou pas.
Si vous n’avez pas vu ce film, foncez.
Et je pense que vous pouvez le montrer à vos enfants.
 
24h limit (Brian Smrz, 2017):


5/10 (généreux)

Travis est un paramilitaire travaillant pour une société privée dont on ne sait rien. Mais voilà que le pauvre bougre se fait abattre en Afrique du Sud. Heureusement, son employeur parvient à lui rendre la vie pour 24h. La question est: comment va t-il employer son temps restant ? Se venger ?
Alors, non, nous ne sommes pas dans le futur (enfin il semblerait) et non, le scénario ne casse pas 3 pattes à un canard. On ne saura rien sur cette procédure qui ressuscite, elle n'est que là comme prétexte pour justifier les phases d'action. Et même si elles sont sympa à voir, ça n'invente rien et reprend ce qui existe depuis 20 ans.
Reste de belles gueules au casting, avec Rutger Hauer, et Ethan Hawke.
Vite vu, vite oublié.
 
Lake Mungo

Je me suis lancé dedans en ne sachant absolument rien du tout autour de ce film. On m'a juste dit « t'aimes les filmes d'horreur ? Y'a des gens qui ont l'habitude des films qui font flipper, et là ils étaient super mal à l'aise à la fin du film. Regarde-le ». Donc j'ai dit « Ok ! ».

Il s'agit en fait d'un (faux) documentaire autour de la mort d'une jeune fille, noyée dans un lac. Et le thème c'est les fantômes. On nous en présente sur des photos et des vidéos, prises par différentes personnes plus ou moins proche de feu cette jeune fille.
Certains éléments donnent pas mal de frissons dans le dos et l'histoire qu'on nous raconte abouti sur une fin intrigante. Il faut cependant s'accrocher, car le ton et le rythme sont ultra posés, c'est vraiment dans l'esprit « documentaire », donc pas de jumpscare, pas de tension qui monte, etc… Ça m'a bien plu, j'ai même mis pause et enlevé mon casque à un moment car j'avais cru entendre quelque chose dans ma chambre :normal:
Après, c'est largement pas le film le plus flippant que j'ai vu. Je n'ai pas trop compris pourquoi certains avaient mal dormi après l'avoir vu. Mais bon, à voir si on aime les histoires réalistes de fantômes et d'esprits. En plus il est très court, même pas 1 h 20 il me semble.

Par contre, attention, regardez-le jusqu'au bout, c'est à dire ne couper pas à peine le générique arrivé.
 

GonZo

Habitué
Je suis dans mon trip Spidey donc après la trilogie Raimi, la série animé de 94 (la seul vrai potable) et le génial Homecoming... je m'attaque à TAM...

The Amazing Spider-man (1) : 2/10

Non vraiment, c'est un délit de sale gueule. C'est pas un vrai Peter Parker : il a des lunette un fois sur deux, il est "mignon", il se fait maltraiter mais il défends déjà les autres. Alors ok le trip autour de ses Vieux colle au comics mais c'est mal amené et c'est chiant (dans la série animé ils en parlent et c'est moins chiant... et puis on voit Crane Rouge et Cap America :p ).
Le lézard est moche... sans dec le seul truc à sauver c'est Emma Stone/Gwen Stacy mais on sait tous ce qui doit lui arrivé... rejoindre le club ultra select' des gens jamais réssussité dans Marvel* (coucou oncle Ben)
Non vraiment, j'ai beau chercher mais je n'arrive pas à sauver quelque chose d'autre... et puis ce costume aux yeux chelou... arf ça m'énerve.

Et TAM 2 ce soir n'arrangera rien mais ça je vous en parlerai demain.

* les clone ne compte pas.
 

Nabmed

Habitué
Bleach (2018) :

Adaptation du manga du même nom de Tite Kubo, réalisée Shinsuke Sato.

Synopsis :

En 2001 et au Japon (dans un monde alternatif), Ichigo Kurosaki un jeune lycéen ayant le pouvoir de voir et toucher l'âme des morts rencontre Rukia Kuchiki, une jeune shinigami qui traque et combat des Hollows.

Avis personnel :

Bien que je trouve ce film live inférieur à celui d'Erased, cette nouvelle adaptation est très bonne et est très fidèle au manga.

Histoire :

L'intrigue compile les premiers tomes de l'oeuvre d'origine, on va sans doute avoir des suites vu comment le long métrage se termine. Rien à dire de plus.

Casting :

Les comédiens et les figurants sont très bons, à noter la participation dans le rôle du père d'Ichigo de Miyavi. Je trouve également que Sota Fukushi campe très bien le personnage d'Ichigo et Hana Sugisaki dans celui de Rukia.

Réalisation et musique :

Toutes 2 sont excellentes, les Hollows sont très bien faits et très bien animés, il en va de même pour les scènes d'action et de combat. Le tout est bien mis en valeur par la musique de Yukata Yamada.

Conclusion :

Le film live Bleach est une très bonne adapation du manga et qui met autant les fans que les néophytes au même niveau. N'hésitez pas à le voir sur Netflix.

Note :

8/10.


La Grande Evasion (1963) :

Film de Guerre réalisé par John Sturges avec Steve Mc Queen, Charles Bronson, James Coburn, etc.

Synopsis :

Durant la Seconde Guerre Mondiale, les Nazis ont construits un camp de prisonniers en Allemagne afin de retenir captifs, un grand nombre d'Officiers alliés qui ont tentés de s'évader. L'arrivée du Capitaine Américain Virgil Hitts encourage les prisonniers à creuser un tunnel pour s'échapper.

Avis personnel :

Un excellent film qui mérite amplement sa grande réputation. Tout est quasi-parfait malgré ses 172 minutes.

Histoire :

L'intrigue part sur de bases simples et se construits au fur et à mesure autour du personnage principal, même si le dernier tiers du long métrage se concentre plus sur l'action sans interruption.

Casting :

Malgré un nombre assez faible de figurants et un manque flagrant de présence féminine, les acteurs de l'époque sont formidables, en particulier Steve Mc Queen qui tient le rôle de Virgil Hitts.

Réalisation et musique :

Encore une fois, c'est excellent, la réalisation reproduit très bien les conditions de cette époque tout en montrant les superbes paysages de l'Allemagne.

Les compostions d'Elmer Bernstein donnent le ton et contribuent à donner une ambiance à la fois tendue et détendue que l'on découvre via les différents moments forts et de calme qui s'enchaînent de manière alternative.

Conclusion :

La Grande Evasion est un grand long métrage dont j'encourage la découverte avec un grand D.

Note :

9/10.
 

GonZo

Habitué
Chose pas promis, chose dû

The amazing Spider-man 2 (2018) :

Synopsis :

Ouloulou, Spidey il est tourmenté entre la promesse qu'il n'a pas faite à M. Stacy et son amour pour Gwen Stacy (pour rappel l'amour de sa vie c'est elle, pas MJ)

Avis personnel :

LA scène est pas mal, il y a le boufon et le bruit de craquement qui fait mal ... mais c’est vite expédié et la retraite du comique de service qui vient de perdre la femme de sa vie est vachement rapide (8min sur 2h16...). et puis ce Rhyno...

Histoire :

Spidey ne veut pas qu'il arrive malheur à l'amour de sa vie qui va bientôt partir en Angleterre, alors il la stalk comme un malade. Et là PAF un méchant tout bleu qui n'est pas content parce que les gens le regarde mal quand il vole (sans faire exprès) l’électricité de Broadway, arrive pour... pleurer, se laisser torturer en prison puis s'échapper pour voler l'électricité de la ville.

Casting :

Andrew -BG- Garfield, Emma Stone, Jamie -Éléctro Bleu- Foxx, Dane -Boufon- DeHaan,

Conclusion :

je suis partagé entre la tristesse de ne pas voir un film Sinister Six teaser à la fin, et la joie d'avoir Tom Holland maintenant. Finalement je préfére le deuxième choix. Tout comme Venom avant lui, le projet des 6 n'est pas enterré ;)

Note :

3/10.
 
J'ai vu The Miracle Season.

L'histoire simplement authentique d'une équipe de volley-ball féminine de lycée qui doit surmonter la perte de sa joueuse phare. Au delà de leur peine les joueuse, les entraîneurs et leur entourage vont s'éprouver pour parvenir à remporter la compétition et rendre le plus bel hommage à leur regrettée leader. Et le tout est bouleversant. Fidèle à une histoire vraie et tragique, on y parle uniquement de deuil, de courage, de dépassement de soi et de sentiments en tout genre. Il n'y a pas de thématique cachée, pas d'intrigue secondaire, le film est court, percutant, efficace et m'a tout retourné mon petit estomac fragile.

Par le scénariste de Friday Night Lights, donc forcément émotion, je vais m'empresser de le regarder à nouveau en espérant faire sortir de ma tête la chanson Sweet Caroline. C'est vrai, c'est chiant de se sentir tout émotif à n'importe quel moment de la journée, comme ça, pour rien. . .

. . . snif.
 
J'ai vu Solo, et je ne l'ai pas trouvé si mauvais que ça. Woody Harrelson fait peut-être un peu trop du Woody Harrelson, mais les acteurs sont plutôt bon et Alden Ehrenseich est plutôt crédible en jeune Han.
Côté univers Star Wars, il y a un bon équilibre entre nouveau et éléments connus. Il y a des personnages assez sympa.
Pour ce qui est de la réalisation, il y a de beaux plans. Mais sur ce point, entre Lord/Miller et Ron Howard, il n'y avait pas trop à s'en faire.
L'histoire a même réussi à me surprendre.
Pour moi, Qi'Ra mourrait. Entre l'introduction du personnage et le fait qu'elle ne soit jamais évoquée dans les anciens Star Wars, il était évident qu'elle allait devenir la blessure secrète de ce pauvre cœur tendre de Han Solo.
Et paf, non, elle grimpe même les échelons au service d'un dathomirien.

D'ailleurs, j'ai lu que c'était Maul, mais ses couleurs faciales m'ont semblé différentes. L'effet hologramme, peut-être ? Bon sang, il me reste les saisons 5 & 6 de Clone Wars à regarder. Et la 7 arrive, en plus.

Mais il manque quand même quelque chose au film... Un manque d'ambition dans son déroulement ? Le fait qu'il colle ensemble des éléments qu'on connaissait déjà, réduisant ainsi la découverte du tout ? Je ne sais pas trop.

Il ne m'aura pas impressionné comme Rogue One. Mais j'ai passé un bon moment quand même.

Bon, à essayer de comprendre certains points, j'ai découvert :
- qu'il existait une web-série "Forces of Destiny" et que ça a l'air canon.
- que Warwick Davis avait joué dans tous les Star Wars Disney.
 

Ray

Habitué
On a à peu près le même avis sur Solo.

Force if Destiny c'est une web série qui met en avant les femmes fortes de l'univers Starwars au cours de micro histoire. C'est sympa mais je trouve ça assez dommage que l'on ai pas une vrai histoire avec des héroïnes. Mais bon ça sert à vendre une game de jouet format poupée Barbie.
 
J'ai vu The Nun, cette semaine. Le nouveau spin-off de Conjuring et encore une fois après Annabelle c'est complètement raté. Alors pas autant que son prédécesseur parce que cette fois ci la Nonne est bien présente, et le tout est plutôt réussi visuellement. Mais alors le film ne fait pas peur du tout, pire moi il m'a fait rire. Notamment par certains choix scénaristique complètement inutile. A croire que seul James Wan sait utiliser ses personnages.
 
Haut