Réactions sur les derniers films que vous avez vus

Deadpool 2

Bonne histoire, personnage toujours autant barré, bonnes scènes d'actions (Domino <3), beaucoup d'humour et cameos un peu dingue.
Mon principal reproche serait sur les blagues méta qui sont sorties à la mitraillette. Ca fait un peu trop, j'avais trouvé le premier plus subtil là dessus.
Autre reproche, le personnage de Cable est assez mal présenté. Peut-être qu'ils réservent ça pour une suite/spin-off ? (genre X-Force).
 

buako

Habitué
Avengers Infinty Wars :

Juste wow. Bon okay, je vais développer un peu plus:
- des idées couillues
Faire mourir la moitié du cast O_O
- un méchant qu'on se surprend à trouver sympathique et assez profond
- des scènes de bastons lisibles et juste <3
- beaucoup d'émotions
la scène du sacrifice de Gamora m'a tiré une larme
 

#diez

Membre Actif
Mommy

Il a fallut que je découvre Juste la fin du monde pour le boulot pour enfin m’intéresser de prêt à ce Xavier Dolan qui au travers de ses différentes interviews n'inspire pas beaucoup la sympathie. C'est encore une fois pour le boulot que je décide de me lancer dans ce Mommy. En un film (Juste la fin du monde donc), le réalisateur avait réussit à me marquer profondément par cette manière si bouleversante de diriger ses comédiens en donnant autant d'importance à leurs silences qu'à leurs répliques. Pareil pour la mise en scène d'une profondeur et d'une originalité rare.

Mommy est donc un film tout aussi remarquable qui va encore plus loin dans les différents portraits qu'il dresse de ses 3 personnages. Le passé des personnages est révélé par leur visages, leurs silences, leurs actions. Les non dits sont nombreux, mais leur maîtrise impressionnante. Anne Dorval, Antoine Olivier Pilon et Suzanne Clément sont les trois étoiles qui illuminent les différents destins qu'ils incarnent sous la caméra d'un Xavier Dolan particulièrement inspiré. En effet, on aura rarement vu un metteur en scène utilisé le ratio de l'image (principalement le 4/3) avec autant de génie. Et cela serait presque un spoiler d'en dire plus à propos de son utilisation.

Beaucoup de moments drôles et déchirants, beaucoup d’espoir de de coups du sort, beaucoup d'émotions et de frissons. Il y a notamment cette séquences qui arrive peut avant la fin qui prend aux tripes avant de connaitre la conclusion et encore plus en la connaissant.

Une oeuvre incroyable.

---

Deadpool 2

J'avais apprécié le premier film notamment grâce à son personnage principal sortant des sentiers battus. Je me souviens avoir eu plus de réserves quant à son scénario trop simpliste qui gâchait pas mal de choses. J'ai malheureusement les mêmes réserves pour cette suite. L'histoire sert d'énorme prétexte à des situations potaches, dialogues en dessous de la ceinture et cie. Ce n'est pas toujours très drôle car le sentiment de trop est fatiguant.

En fait ce film est un concours du nombre de vanne débité à la seconde. On laisse souvent l'histoire entre parenthèse pour appuyer des situation humoristiques pas toujours très finement rythmées. J'ai pu apprécié Domino pour l'originalité de son "pouvoir" et Cable pour son Charisme (malgré un sous exploitation évidente de celui-ci)

Sans être un mauvais film, je le dirais anecdotique.
 

hakugei_

Moderatorin, ja !
Membre du personnel
Je sors de Deadpool 2.

Je suis définitivement amoureuse de Cable.

Dans ce film y a au moins 4 personnages avec qui j'ai envie de faire... dodo.
Je vais très bien dormir cette nuit.

(ah oui et sinon : CE FILM POUTRE)
 

Ray

Habitué
Je sors de Deadpool 2.

Je suis définitivement amoureuse de Cable.

Dans ce film y a au moins 4 personnages avec qui j'ai envie de faire... dodo.
Je vais très bien dormir cette nuit.

(ah oui et sinon : CE FILM POUTRE)
Je suis curieux de savoir lesquels maintenant :)
 

Ray

Habitué
Tu devrais mettre un spoiler quand même.

Non par contre il y a les jambes de Deadpool sans le haut dans sa liste :eek:
 

Ray

Habitué
Sauf que tu spoile quand même l'une des référence du film (d'ailleurs un des gags horriblement appuyé, genre le film est trop ancien alors il faut expliquer aux jeunes d'où viens la ref...).
 
Sauf que tu spoile quand même l'une des référence du film (d'ailleurs un des gags horriblement appuyé, genre le film est trop ancien alors il faut expliquer aux jeunes d'où viens la ref...).
en fait, le fait que ça soit appuyé et ce qui fait que c'est drôle je trouve. Si la personne ne connait pas Basic Instinct, alors même la réplique de Weasel va lui passer au dessus de toute façon. Par contre, comme presque tout les spectateurs connaissent la référence, la phrase devient drôle parce que la "blague" de Weasel tombe complètement à plat face à Cable qui lui ne connait pas la référence.
 
en fait, le fait que ça soit appuyé et ce qui fait que c'est drôle je trouve. Si la personne ne connait pas Basic Instinct, alors même la réplique de Weasel va lui passer au dessus de toute façon. Par contre, comme presque tout les spectateurs connaissent la référence, la phrase devient drôle parce que la "blague" de Weasel tombe complètement à plat face à Cable qui lui ne connait pas la référence.
J'avoue j'avais pas interprété le gag comme ça. Ça a plus de sens comme ça.
Il y a des moments dans le film où j'ai trouvé que Wade parlait trop et où j'avais même plus envie d'écouter ce qu'il racontait.

Un truc qui m'a coincé un peu
Negasonic Teenage Warhead qui a une petite amie, ça m'a fait tiquer. On avait un perso féminin d'action avec une dose de cynisme et un côté mec. Qu'elle soit en plus lesbienne, ça fait cliché et ça m'a un peu déçu. Mais bon il faut croire que quand on aime ce genre de personnage c'est une désillusion qu'on a souvent... et puis Yukio était marrante de par son contraste.

Et puis jouer la carte de l'homosexualité sur NTW ça permet de placer Domino en perso "théoriquement" hétéro, ce qui ne me dérange pas du tout. :p
 
Dernière édition:
La malédiction (The Omen, Richard Donner, 1976):


trailer

7/10

Après l'excellent L'exorciste de Friedkin, c'est au tour de Richard Donner de se plonger dans la mythologie chrétienne avec non pas un film de possession, mais plutôt d'incarnation.
Rome. Robert Thorn, sur le point d'être promu ambassadeur des États-Unis à Londres, assiste impuissant à la fausse couche de sa femme. Mais un prêtre travaillant à l’hôpital lui propose un marché: Une femme a mit au monde un enfant au même moment où le sien mourrait à la naissance, mais la mère n'a pas survécu. Il lui propose d'adopter de manière officieuse l'enfant désormais sans mère et de le faire passer pour son propre enfant, information qu'il cachera à sa femme.
Mais une fois à Londres, alors que son fils, Damien, atteint l'age de 5 ans, de mystérieuses morts ont lieu.
La première chose qui marque est la musique de Jerry Goldsmith, sorte de version satanique des chants grégoriens, célébrant une sorte de messe noire en latin (appeler son thème "Ave Satani", ça veut tout dire) . La musique est pour moi la grande, très grande réussite du film.
Autrement il s'en sort bien, attention. Il a de bonnes scènes, surtout à partir du moment où le récit s'emballe, et Donner arrive à créer une excellente ambiance avec très peu d'effets. Je suis par contre moins emballé par certains personnages. Comme Mme Baylock où encore le père Brennan qui rentrent trop facilement dans le cliché. La nounou clairement pas net dans sa tête, et le père possédé par sa mission qui a bien du mal à se faire entendre de Thorn. Mais forcément, si tu passe pour fou, les gens ont du mal à te croire... Pour faire le comparatif, Friedkin s'en sort bien mieux avec son père Karras, qui bien que religieux est tout d'abord sceptique et cherche avant tout à expliquer les choses rationnellement avant de crier à la possession.
Reste que, bien que pas forcément terrifiant, La malédiction s'en sort encore très bien aujourd'hui.
Je suis assez curieux -et craintif-, de voir ce que donnent les suites.
 

hakugei_

Moderatorin, ja !
Membre du personnel
Toujours à propos de Deadpool 2 :

Je ne sais pas ce que vous avez pensé de la VOST mais je l'ai trouvée vraiment pas terrible...
Je sais que certaines choses ne peuvent pas être traduites littéralement (notamment quand ça fait référence à un personnage connu uniquement aux US) mais quand-même plusieurs fois je me suis demandé si la personne qui a adapté avait cherché à trouver certaines ref (on ne peut pas tout savoir, mais bon, dans ce cas là, TU CHERCHES SUR GOOGLE j'ai envie de dire ahem :whistle:)

Exemple bien foiré d'une erreur simple qui aurait pu être évitée :
Quand
Wade appelle Negasonic "Eleven" comme le perso dans Stranger Things ...le sous titre : "Elfe".
......... WOT ? :rolleyes:

J'espère qu'il y a pas Deadpool version Basic Instinct dans la liste :p
Sauf que tu spoile quand même l'une des référence du film (d'ailleurs un des gags horriblement appuyé, genre le film est trop ancien alors il faut expliquer aux jeunes d'où viens la ref...).
en fait, le fait que ça soit appuyé et ce qui fait que c'est drôle je trouve. Si la personne ne connait pas Basic Instinct, alors même la réplique de Weasel va lui passer au dessus de toute façon. Par contre, comme presque tout les spectateurs connaissent la référence, la phrase devient drôle parce que la "blague" de Weasel tombe complètement à plat face à Cable qui lui ne connait pas la référence.
Est-ce que vous avez vu le film en VO ? Parce que (perso) je trouve la vanne pas si nulle en anglais :
"It's his basic instinct" (c'est son instinct primaire qui le pousse à faire ça)
=> si tu n'as pas la ref, la phrase paraît normale en fait. Je trouve ça bien trouvé, du coup :)
 
Exemple bien foiré d'une erreur simple qui aurait pu être évitée :
Quand
Wade appelle Negasonic "Eleven" comme le perso dans Stranger Things ...le sous titre : "Elfe".
......... WOT ? :rolleyes:
c'est son surnom dans la VF. Peut-être pour rester raccord avec les mouvements de bouches "El->Elfe". Donc celui qui a fait les sous-titres à bien la référence. Par contre, dans la VF, Deadpool dit bien Eleven aussi, donc c'est un peu con de traduire ça dans le sous-titre.
Sinon, je l'ai vu en VF, mais je vais peut-être me faire un deuxième visionnage en VOST
 
Reste que, bien que pas forcément terrifiant, La malédiction s'en sort encore très bien aujourd'hui.
Je suis assez curieux -et craintif-, de voir ce que donnent les suites.
Tiens, tu ne l'avais jamais vu ? Un titre aussi culte, je pensais que tu le connaissais déjà ^^

Pour ma part j'ai jamais vu les suites je crois…
 
Deadpool 2. Le même que le 1, encore plus débile et encore plus fun, avec des enjeux plus travaillés et des scènes d'action qui deboîtent (on sent la patte d'un des réalisateurs de John Wick). Pas inoubliable mais un bon divertissement pop-corn plutôt plus intelligent que la moyenne dans sa gestion du fan service. C'est juste un peu dommage que les génériques de début et fin soient plus drôles que la plupart des vannes du film. Mais je ne dis pas non à un troisième épisode car je n'ai pas boudé mon plaisir pendant 2h et c'est le plus important.
 

JESUS

Habitué
Revu Iron Man et j'avais oublié à quel point il était au final soft sur les SFX comparé aux derniers films du MCU. J'ai également été surpris à la fin du film niveau lumière quand l'action se passe à proximité du réacteur Ark, j'ai vraiment eu la sensation juste par cet effet de voir un autre film, c'était assez étrange de réaliser ça. Un autre élément qui m'a surpris, mais plus par oubli, c'est la référence au Mandarin avec les 10 anneaux (d'ailleurs c'est l'occasion de revoir le 3 juste pour voir si le même groupe est évoqué).

EDIT: C'est Donner qui a fait la Malédiction :eek: Il touchait à pas mal de style différent au final, entre les Goonies, Superman ou l'Arme fatale, c'est assez fou ^^
 
Haut