Quels jeux faites vous en ce moment ?

Linsky

Habitué
@Mondainai,
Mon souvenir des touches est assez approximatif, en realité.
Mais c'était pour donner une idée.
Les touches F étaient pour l'accéleration ou deceleration du moteur, ça je m'en souviens bien par contre. ^^
 

Nabmed

Habitué
Captain Tsubasa : Dream Team : j'essaye encore et toujours de percer en ligue mais ça sert à rien, tout le monde me sort des Hernandes ou des Wakabayashi comme gardien avec des choses impensables qui me sortent par les trous du nez. Genre un tir de niveau 20 qui bat un arrêt de 99 alors que le joueur a tirer de loin, un arrêt de niveau 20 qui bat des tirs de niveau 99 et pourtant, je tire à bout portant. En plus, pas de chance aux recrutements, 150 dreamballs investis pour 4 tirages, un seul joueur SSR que j'avais déjà.

World of Warcraft : Classic : j'ai repris mon paladin il y a peu de temps et j'enchaîne bien les quêtes du Cratère d'Ungoro mais tôt ou tard, je vais devoir me replonger sur les quêtes de groupes et celles de donjons. J'ai de plus en plus de mal de trouver des personnes vraiment motivés pour m'aider.

Iconoclasts sur Switch : je l'ai eu pour 9.99 euros et je regrette pas mon achat, le jeu ne pèse vraiment pas lourd (environ 140 MO) et j'avance assez rapidement dans les niveaux. Pour le moment, le double saut me manque affreusement mais j'aime bien ce gameplay qui oblige le joueur à utiliser les fonctions de chacune des 3 armes disponibles plus les compétences des alliés qui nous prêtent main forte à divers moments du jeu.

J'aurais vraiment du le prendre plus tôt, un jeu indé aussi beau et aussi séduisant, c'est vraiment un crime de passer à coté.

Je pense d'ailleurs me procurer les versions dématérialisés des compilations SEGA et Rockman, les jeux rétros me font toujours autant d'effets.
 

Virnix

Membre Actif
Je suis sur Hellpoint PS4 et il est vraiment pas mal. La réalisation est aux fraises mais l'ambiance et le coté exploration sont très bien faits. C'est un pure Dark Souls dans l'espace avec une narration aussi cryptique. Sans atteindre le niveau des Souls, Hellpoint est un bon jeu qui me fera patienter jusqu'à la sortie de Elden Ring.
P.S : je n'ai pas réussi à faire des backstabs, on ne peut pas ou je suis mauvais ?
 

Ray

Habitué
Captain Tsubasa : Dream Team : j'essaye encore et toujours de percer en ligue mais ça sert à rien, tout le monde me sort des Hernandes ou des Wakabayashi comme gardien avec des choses impensables qui me sortent par les trous du nez. Genre un tir de niveau 20 qui bat un arrêt de 99 alors que le joueur a tirer de loin, un arrêt de niveau 20 qui bat des tirs de niveau 99 et pourtant, je tire à bout portant. En plus, pas de chance aux recrutements, 150 dreamballs investis pour 4 tirages, un seul joueur SSR que j'avais déjà.

World of Warcraft : Classic : j'ai repris mon paladin il y a peu de temps et j'enchaîne bien les quêtes du Cratère d'Ungoro mais tôt ou tard, je vais devoir me replonger sur les quêtes de groupes et celles de donjons. J'ai de plus en plus de mal de trouver des personnes vraiment motivés pour m'aider.

Iconoclasts sur Switch : je l'ai eu pour 9.99 euros et je regrette pas mon achat, le jeu ne pèse vraiment pas lourd (environ 140 MO) et j'avance assez rapidement dans les niveaux. Pour le moment, le double saut me manque affreusement mais j'aime bien ce gameplay qui oblige le joueur à utiliser les fonctions de chacune des 3 armes disponibles plus les compétences des alliés qui nous prêtent main forte à divers moments du jeu.

J'aurais vraiment du le prendre plus tôt, un jeu indé aussi beau et aussi séduisant, c'est vraiment un crime de passer à coté.

Je pense d'ailleurs me procurer les versions dématérialisés des compilations SEGA et Rockman, les jeux rétros me font toujours autant d'effets.


Tu a remarqué qu'en tirant chargé vers le bas tu peux avoir un équivalent de double saut ?
 

Hacel

Habitué
EETTTTT c'est le platine pour Ghost of Tsushima !!!
Et il est temps que je fasse Doom 2020 .

Ah donc on en déduit qu’il t’a bien plu? :p
Je l’ai mais faut que je m’y mette! Moi et mes manies à la con sur le lip sync (si c’était que ça lol)!
 

jeje829

Habitué
Eh bien j'ai vraiment adoré. Oui, l'architecture fait très AC (mais en terme de feeling et de gameplay c'est très différent), techniquement il n'est pas toujours au top et il a quelques imprécisions dans le gameplay. Mais l'univers est génial, l'ambiance déchire, et j'ai beaucoup aimé le système de combat et l'idée de dualité entre le code d'honneur du samouraï et les actions de Jin en tant que fantôme. Et l'histoire réserve ses très bons moments, puis il y a les duels... Non, vraiment, j'ai aimé.
Et il est quand même plus court qu'un AC (mais ça reste un open world, vous attendez pas à le finir en 5 heures non plus), et le platine est très facile, et ne demande pas plus de temps que de finir la partie pour peu qu'on s'y mette en court de route.
 

Stronge

Habitué
Eh bien j'ai vraiment adoré. Oui, l'architecture fait très AC (mais en terme de feeling et de gameplay c'est très différent), techniquement il n'est pas toujours au top et il a quelques imprécisions dans le gameplay. Mais l'univers est génial, l'ambiance déchire, et j'ai beaucoup aimé le système de combat et l'idée de dualité entre le code d'honneur du samouraï et les actions de Jin en tant que fantôme. Et l'histoire réserve ses très bons moments, puis il y a les duels... Non, vraiment, j'ai aimé.
Et il est quand même plus court qu'un AC (mais ça reste un open world, vous attendez pas à le finir en 5 heures non plus), et le platine est très facile, et ne demande pas plus de temps que de finir la partie pour peu qu'on s'y mette en court de route.
Tu l'as fait sur PS4 pro ? As-tu subi des ralentissements ?
 

Nabmed

Habitué
Je viens de tester la démo de Torchlight 2 sur Switch mais je n'accroche pas.

Je suis navré, c'est du sous Diablo, le jeu a ses qualités, on prends vite le gameplay en main même si j'aurais bien aimé avoir un tutoriel pour expliquer toutes les subtilités au joueur. Les graphismes sont jolis et réussis, on avance sans trop mal dans les niveaux et on trouve de l'équipement assez facilement.

Ca manque cruellement d'interaction avec les pnjs, c'est juste limité à "je te donne une quête" ou "Je vends tel ou tel truc", on se sens pas impliqué dans une histoire qui tient la route et qui offre régulièrement des surprises au joueur.

Après le jeu est trop simple, on peut carrément mettre tous ses points dans une statistique et dans une compétence, bien que certaines pièces obligent à avoir des points dans certaines stats, le fait d'avoir un niveau suffisant pour en équiper la plupart, casse trop l'intérêt de peaufiner un héros avec des stats équilibrées. Enfin ça laisse des libertés et diverses possibilités à tester mais ce n'est pas ma came.

Bon après je sais bien que c'est juste une démo mais quand elle est aussi longue (environ 2 h pour tout faire en explorant les niveaux à fond) et dévoile autant sur le jeu complet, ça me donne clairement pas envie. Un seul niveau plus un tutoriel aurait largement suffit.

Enfin pour ceux qui veulent s'y essayer malgré mon avis, le jeu est en promo sur l'Eshop de la Switch.

Autrement je suis content, j'ai enfin fait un score de plus de 98 000 points en ligue A sur Captain Tsubasa : Dream Team, ça devrait me permettre d'aller enfin en Ligue S. J'ai encore essayé le jeu en ligne via la nouvelle coupe mais ça sert à rien, je tombe à chaque fois sur des joueurs contre les quels, je peux rien faire. Je tente un dribble rang S niveau 30, on me sort un tacle rang A niveau 50 et mon joueur se fait stopper. Pareil, je tente un tir et je me heurte à un contre ou un tacle qui m'empêche de shooter. Et bien sur, je subis les contre attaques et je prends une pluie de buts.

Je comprendrais jamais ce mode, normalement on devrait commencer avec des joueurs de son niveau mais la j'ai l'impression de tomber sur des joueurs qui ont une team à 2 millions et que la mienne en fait à peine 50 000.
 

Hacel

Habitué
J'ai repris Deadly Premonition 2: A Blessing in Disguise. Ou combien je saisis à mesure que je joue, l'ironie d'un tel sous-titre... Fallait-il s'attendre de cette suite une bénédiction? euuuuh passons.
Techniquement et après quelques patches, le tout fait, un tout p'tit peu, moins souffrir à voir tourner, en extérieur. Car c'était là que le crime avait été commis, en plein soleil, en plein Carré... :normal: Vous faites pas d'idées non plus, hein, on est quand même dans un jeu où l'on voit des passants aux postures de playmobile poppant au milieu de nulle part, ailleurs, un joueur de saxo en slip tient son instrument avec un joli bug, autre part les véhicules qui circulent sont aussi rares qu'en période de confinement , les collisions de York en skate avec le décor ou les voitures propulsent le dernier Tony Hawk comme le meilleur jeu de la décennie... je pourrais continuer longtemps à énumérer les trucs qui sentent la totale maîtrise du studio de Swery65 avec la Switch.

Mais non! c'est pour la bizarrerie que je suis là, le cas Francis York Morgan, ou devrais-je dire Francis Zack Morgan ce coup-ci! c'est vrai le premier DP était un peu l'ovni de la fin de gen précédente, un titre super bancal mais à la limite excusable parce qu'il était unique, une enquête entrecoupée de survival horror façon série Z, et possédait ce que certains titres actuels peinent parfois avoir sur eux: un supplément d'âme. Que ce soit dans ses personnages principaux ou secondaires on se souvient encore de Greenvale et de ses habitants. Cette Twin Peaks videoludique n'était pas très grande à parcourir mais elle offrait des lieux marquants et une topographie bien à elle. Et la parcourir en bagnole n'était pas si désagréable si on excepte le maniement et la physique d'un autre âge.
Aussi en entamant le prologue de cette suite un peu inespérée, j'étais plutôt dans un bon mood car on est plongé de manière habile entre passé et présent à la True Detective et les premières heures sont très sympa. Mais voilà à trop vouloir jouer avec le temps et retconner certaines choses avec le 1, pas mal de trucs me font personnellement bondir. Le Carré en Louisiane en 2005 est sensé se passer avant les évènements de DP qui lui se déroule en 2010... et c'est là que j'ai du mal à avaler la pilule. Le premier renvoyait tellement aux années 90 sur pas mal de points, côté vestimentaire etc. Et un détail qui peut paraître anodin dit comme ça: l'absence totale de téléphones portables. York devait sauvegarder avec des téléphones publics ou à l'hôtel... mais là on me dit que DP se passerait en 2010?? absurde, car en Louisianne aussi, les cellphones on connaît manifestement pas. Ah et puis arrêtez de me bassiner avec les réflexions de York voire même de ses habitants comme quoi cette petite ville de Le Carré est arriérée, repliée, ça ne tient pas, y'a plein de routes dans toutes les directions, elle n'est en aucun cas coupée du monde :mad:

Second écueil et pas des moindres, le moindre personnage de couleur, est quasi toujours une caricature de l'image qu'ont les japonais des étrangers. La Louisiane pensez, vous c'est le Sud profond! donc faut le montrer au chaland! Melvin, Alexus, David (le gérant, le cuistot et le concierge de l'hôtel oui le 3 en un) ou encore Xavier (le musicien en slip vous remettez?), tous sont doublés avec des intonations et un choix de mots qui font p'tit nègre. Et c'est gênant... parce que c'est systématique! leurs professions? oh de hautes fonctions pensez-vous! cuistot, garçon de chambre, cuisinière, bartender... seul Melvin s'en sortirait bien s'il n'était pas ce sherif incompétent incapable de s'apercevoir de sa propre lourdeur... je n'ai pas encore tout vu mais l'échantillon est assez probant. Il y a peut-être d'autres détails à relever mais voilà de ce que j'ai vu.

Parlons sous-quêtes maintenant, parce que là c'est très clairement l'aspect, le plus mauvais remplissage qui m'aie été donné de voir sur cette gen. FFXV arriverait presque à le devancer sur ce point avec ses horribles quêtes fed ex! tuer trente abeilles! check! bêtise de la corvée check! non parce qu'on nous demande pas de buter trente abeilles mais forcément trente essaims! trop facile sinon... et qu'on ne nous indique pas forcément où... dans les meilleurs cas on pourra trouver un coin avec quatre ruches grand max qu'on devra alterner pour refaire spawner les insectes irritants! tuer des chiens errants? check! buter des gators? check! tuer des écureuils chapardeurs? check! et le tout avec un petit pistolet qu'on nous dit chargé de balles tranquilisantes... mais bien sûr! on vous croit, surtout quand on ramasse peaux, tête de chiens, ailes d'abeilles derrière leur dépouille qui se volatilise... pire encore, un tableau de chasse nous donne ces quêtes répétitives qui, on s'aperçoit servent à meubler les grands moments de vides de l'emploi du temps de York... franchement c'est naze et artificiel. Le 1er DP ne révolutionnait pas la sous-quête mais au moins celles-ci servaient à découvrir les facettes des habitants de Greenvale. Ici elles sont trop rares et pliées en moins de deux. A croire que le designer derrière le 2 n'a pas du saisir ce qui en faisait l'intérêt.
Enfin bon je vais tâcher de m'accrocher et avancer sans me pourrir la vie avec celles-ci. C'est bien dommage, mais en plus l'intrigue principale semble ne pas être renversante non plus, les scènes de crimes à reconstituer sont baclées et tout nous est livré sur un plateau. York? ouaif ça va: il cause toujours films et ça ne change pas trop, ils ont rendu ses petits speeches avec Zack optionnels en skate et on peut les écouter d'une pression sur une touche. Mais lui faire suivre ses visions d'un spectre de type baron samedi, on l'a connu autrement plus inspiré l'agent du FBI! il faisait appel à son intuition, un genre de Colombo sorti de Quantico, perché certes mais jamais benêt! et là l'enquête suit les paroles d'un oracle que lui seul voit, alors que le 1er était un travail d'enquête entre lui, le shérif et ses adjoints! super dommage pour ce 2ème episode malgré la présence d'une gamine impertinente qui a l'air de servir autant à faire ressortir les manies et défauts de York que la bêtise du sherif local de Le Carré.

Ouf... après ces horreurs, heureusement j'atténue la déception de ce dernier avec la brillance de Tides of Numenera (j'l'avais dit que je risquais de retourner très vite au rpg isométrique! ). Et là j'adhère totalement. Combats au tour par tour, non seulement rares, mais évitables de par ses choix dans les dialogues, ses skills. Je joue une roublarde à l'aise avec la techno et qui déjoue pas mal de situations par sa répartie et sa perception. Trois jauges de skills, trois domaines: la Force, la Vivacité et enfin l'Intellect. Tout le jeu tient à ces trois piliers et c'est une merveille de passer ses skillchecks tout comme de les louper! j'en suis pas très loin mais le jeu est bien écrit, souple, enlevé pas chiant comme pouvait l'être Pillars qui pouvait parfois se perdre dans des descriptions lourdes et endormantes. J'aime et je me réjouis d'en être pas bien loin ^^
 
Dernière édition :

neogrifter

Habitué
J'ai joué à the Eternal Castle [REMASTER]. J'avais tenté l'expérience l'an dernier, mais sa maniabilité m'avait refroidi. Je lui ai redonné une chance avec sa sortie Switch. La maniabilité est toujours un défaut, mais je me suis un peu plus imprégné de l'ambiance et j'ai finalement bien aimé. Par contre, je n'arrive pas à aller bien loin dans l'histoire annexe a Brave Sacrifice.

J'ai aussi joué à There is no game : Wrong dimension. J'ai adoré. Le jeu part sur un postulat classique, mais finit par aller dans des directions étonnantes.

En coop, on a progressé sur Dying Light - the Following. On s'amuse surtout comme des petits fous avec les buggys, en fait...

Des nouvelles du plus beau jeu de l'univers
Juste pour le lolz :
 
Dernière édition :

garkham

Habitué
J'vais etre honnête, j'ai un Asus GZ 755 et j'ose même pas installer le jeu tant j'ai peur qu'il flingue un truc sur mon PC. 😁

(Un autre truc que le disque dur quasiment plus petit que la taille requise pour installer le jeu, j'entends...)
 

Ominae

Habitué
Il ne flinguera rien, la vidéo est un gros troll. AU pire ça tournera juste pas bien.

J'ai un i7, une GTX1660 Super et 16 Go de ram, je fais tourner le jeu en ultra en 1080p. C'est super fluide sauf dans les très grosses villes avec un gros traffic et dans les cockpit de taré des Airliners. Et même là ça reste totalement jouable, je ne suis pas à 7 fps.
Le PC ne chauffepas, le ventilo ne crache pas, rien du tout.

Franchement j'ai plus peur lorsque Final Fantasy XV tourne parce que là, ma machine en chie vraiment. Elle souffle à mort.
 

Nabmed

Habitué
Testé quelques jeux de la collection Sega Megadrive Classics version Switch, déjà ce n'est pas les mêmes jeux que ceux de la version PS3, il y a des titres inédits comme Toejam & Earl, Shadow Dancer ou encore Shining In The Darkness. Un peu dégoûté qu'ils ont pas mis Sonic 3 et Sonic 3 & Knuckles.

Shining In The Darkness : le jeu est assez simple à prendre en main, il est traduit en anglais mais on comprends facilement les textes et les dialogues (même pour ceux qui sont nuls en anglais). Par contre, comme je n'avais pas de quoi me faire une carte, j'ai juste avancé un peu dans le 1er étage du labyrinthe. La progression est linéaire, les combats sont un peu difficiles mais on s'y fait vite, faut surtout prévoir les nombreux allers retours à faire pour se restaurer et obtenir de nouveaux équipements.

Toejam & Earl : un jeu d'aventure à l'humour enfantin et barré. On circule dans les niveaux à la recherche des items pour progresser dans l'aventure et trouver à chaque fois la porte de sortie. Le jeu est assez facile, suffit juste d'esquiver les ennemis, y a aussi quelques easter-eggs à dénicher. Bref un bon jeu à offrir pour les enfants.

Bio-Hasard Battle : non aucune référence à Resident Evil ;), c'est juste un shooter assez difficile où l'on détruits des ennemis par paquets de 10 tout en slalomant pour mettre la main sur des bonus pour upgrader ou changer d'armes. Je suis mort au bout de 5 min de jeux, ça vous donne la couleur.

Galaxy Force 2 : encore un shooter mais celui-ci est encore plus difficile, on a une jauge de fuel et un bouclier à gérer, pour tirer il faut locker les cibles avant d'appuyer sur le bouton de tir. C'est un jeu qui oblige à bouger en permanence comme pour Super Thunder Blade et Space Harrier. Je n'ai pas trouvé comment avoir du fuel en plus car même en traçant en ligne droite, on finit vite par être à court.

Enfin je suis content d'avoir acheté cette compilation, elle est encore à 14.99 euros sur l'Eshop de la Switch pour les amateurs de SEGA.
 
Dernière édition :

garkham

Habitué
A noter qu'elle existe en version physique aussi pour ceux qui privilégient les cartouches.
 
  • J'aime
Réactions : Ray

garkham

Habitué
Je viens de terminer Woodruff and the Schnibble of Azimuth. Comme à mon habitude avec Coktel Vision, le départ est un peu compliqué et je m'attends à endurer un jeu peu engageant, puis un twist ou une énigme bien sentie me fait changer d'avis et finalement apprécier l'expérience. J'en ai fait une mini-critique cet après-midi sur le topic du jeu du backlog alors qu'il me restait le dernier tiers à faire. Mon avis final est dans la même lignée : le jeu est profond, drôle, bien construit sur des quêtes finalement diverses avec des pures idées, mais souffre un peu de sa DA et surtout de sa direction sonore s'il on excepte bien entendu ses doublages de qualité. Quelques énigmes sont proprement introuvables, ou plutôt, là pour rajouter deux heures à vagabonder par tous les tableaux pour trouver où sera l'apparition suivante d'un tel ou où nous emmènera la météo. Mais si on enlève cette frustration, c'est quand même du lourd. A priori un 7/10 pour moi que je réévaluerai peut-être en 6 une fois bien digéré si je me rends compte qu'il ne m'a tant marqué. Mais a priori, il est quand même marquant. :giggle:
 
Dernière édition :
Haut