Les plumes légères, le topic de l'écriture

#21
Je m'étais essayé au NaNoWriMo en (houla) 2012. J'avais tenu une petite dizaine de jours. Même si je ne suis pas allé au bout de l'expérience le texte que j'ai écris à l'époque est dans un coin de mon disque dur et attend d'être repris.
Ca fait d'ailleurs parti des quelques textes dont je suis plutôt content, même s'il y aura un sacré travail de relecture à faire à un moment.

Tiens, pendant que j'y suis, je vous partage une nouvelle que j'ai écrite il y a quelques temps
https://www.wattpad.com/102004108-opération-love-is-all
 

Ray

Habitué
#22
Je m'étais essayé au NaNoWriMo en (houla) 2012. J'avais tenu une petite dizaine de jours. Même si je ne suis pas allé au bout de l'expérience le texte que j'ai écris à l'époque est dans un coin de mon disque dur et attend d'être repris.
Ca fait d'ailleurs parti des quelques textes dont je suis plutôt content, même s'il y aura un sacré travail de relecture à faire à un moment.

Tiens, pendant que j'y suis, je vous partage une nouvelle que j'ai écrite il y a quelques temps
https://www.wattpad.com/102004108-opération-love-is-all

J'entends souvent parler de Wattpad et je me demande comment ça marche.
Nos textes sont protégés légalement si on les publié dessus ?
C'est payant pour publier un texte ?
Il y a des normes particulières (type de texte, nombre des mots/pages ?).
 
#23
Il n'y a rien à payer pour publier, et l'auteur conserve le copyright sur ses textes
L'auteur donne le droit à Watpad de diffuser son texte sur leur plateforme (licenve non exclusive et non payante), ce qui est nécessaire pour que le texte puisse être diffusé sur le site.
C. For clarity, you retain all of your ownership rights in your User Submissions. However, by submitting User Submissions to Wattpad.com, you hereby grant Wattpad.com a worldwide, non-exclusive, royalty-free, transferable license to use, reproduce, distribute, display, and perform the User Submissions in connection with the Wattpad.com Website. You also hereby grant each user of the Wattpad.com Website a non-exclusive license to access your User Submissions through the Website. You understand and agree, however, that Wattpad.com may retain, but not display, distribute, or perform, server copies of User Submissions that have been removed or deleted.

Si tu regardes par là (https://www.wattpad.com/stories ) ça peut te donner une idée du genre de textes qui sont postés sur Wattpad.
 

Dragon endormi

Nouveau Membre
#24
Bonjour à tous. Heureuse initiative que ce topique, félicitations !

Pour ma part, j’ai commencé à écrire de la poésie, puis des chansons.
Maintenant, je suis passé au roman avec un corédacteur : Sylvain3564.

En fait, je me suis carrément lancé dans une série de sept tomes (peut-être que six, mais c’est une option que je développerai plus loin).
Le titre de la série est : « le mythe de l’elfe de feu » et j’en ai déjà publié trois tomes, « la coquille de chlorophylle », « l’invasion de la triade » et « le contrat ».
Je travaille actuellement sur le quatrième : « le triumvirat ».

Il est tout à fait possible d’écrire au fil de la plume comme le fait Sylvain3564 (même s’il a déjà une idée de la direction qu’il veut faire prendre à son récit). Cela donne un récit avec une seule ligne narrative très agréable à lire, une jolie promenade sur un chemin de campagne avec des personnages attachants.

Pour une série, par contre, il faut que le récit soit construit pour obtenir une jolie fin, un récit organique et complet.
Le meilleur exemple pour illustrer mon propos vient d’un animé manga japonais : « full metal alchimist ». Le studio d’animation, emballé par la mécanique de cette série de mangas a commencé la production avant que le mangaka en ait terminé l’écriture. L’animé produira une histoire alternative qui débouchera sur une fin en queue de poisson, une non-fin, comme tous les bons ratages savent le faire.
Lorsque le mangaka eu conclut son œuvre avec la fin qu’il avait prévue, le studio d’animation, enchanté de cette nouvelle fin, reprit le projet du début.
Il ne gardera rien du précédent projet pour totalement le réécrire et le sortir sous le nom de « full metal alchimist brotherhood ». Un petit bijou, la tuerie que l’on connaît (ou pas).

C’est de cette construction de série que je me suis inspiré pour la mienne.
Je m’arrête là pour aujourd’hui, mais je vous détaillerai plus tard les différentes étapes liées à la construction d’un roman ou d’une série. Et ça demande beaucoup plus de temps et de réflexion que ce que j’imaginais au début.

Alors, bonne écriture à tous.
 
#25
Pour une série, par contre, il faut que le récit soit construit pour obtenir une jolie fin, un récit organique et complet.
Est-ce que ce n'est pas également le cas pour une nouvelle ou un roman seul ?
Évidement, plus un texte est court et plus il est facile d'écrire au fil de la plume (jolie expression) tout en gardant un cap narratif, mais ça ne me semble pas si évident que cela.
 
#26
Est-ce que ce n'est pas également le cas pour une nouvelle ou un roman seul ?
Évidement, plus un texte est court et plus il est facile d'écrire au fil de la plume (jolie expression) tout en gardant un cap narratif, mais ça ne me semble pas si évident que cela.
L'astuce, c'est de ne pas avoir de cap narratif :)
Quand j'ai commencé mon premier roman (qui ne devait d'ailleurs être qu'une courte nouvelle), la seule chose que je savais, c'était que le personnage principal serait un nain ... et j'ai commencé à écrire. Ce n'est qu'après avoir déjà pondu plusieurs pages que j'ai eu l'idée de "l'intrigue" ... mais ce n'est que bien plus tard que j'ai su comment j'allais la "résoudre".
Bien souvent, quand je commence une histoire (et je n'en écrit que bien peu, la plupart, je me contente de me les raconter), j'ai un personnage et un univers ... et j'essaye de faire vivre ce personnage dans cet univers ... même si ça ne donne pas toujours quelque chose parce qu'en effet, au bout d'un moment, il faut quand même avoir au moins une bonne idée "d'aventure" :).
 
Dernière édition:

julius81

Membre Actif
#27
Apparemment vous vous êtes auto-édités si j'en crois la description Amazon... Pouvez-vous parler de l'auto-édition, les avantages, les inconvénients et si vous avez contactez des éditeurs officiels ? Par officiels, j'entends par là ceux qui sont à compte éditeur. Je considère celles à compte d'auteur comme des arnaques déguisées. Donc édilivre, qui passe souvent sur mes réseaux, jamais ne signerai chez eux si j'édite mon histoire un jour.
 
#28
L'astuce, c'est de ne pas avoir de cap narratif :)
Quand j'ai commencé mon premier roman (qui ne devait d'ailleurs être qu'une courte nouvelle), la seule chose que je savais, c'était que le personnage principal serait un nain ... et j'ai commencé à écrire. Ce n'est qu'après avoir déjà pondu plusieurs que j'ai eu l'idée de "l'intrigue" ... mais ce n'est que bien plus tard que j'ai su comment j'allais la "résoudre".
C'est marrant, ce que tu décris ressemble à certaines de mes parties de jdr. :) Je pense que je satisfait une partie de mes besoins fictionnels plus par le jeu de rôle que par l'écriture.
Quand j'envisage d''écrire de la fiction, je cherche quelque chose de plus structuré, mais c'est en bonne partie parce que je suis lent et besogneux. Cette difficulté à écrire avec aisance m'a plus d'une fois cassé dans mes élans.
Donc en ce moment j'envisage de structurer ma façon d'écrire de manière plus nette : une première passe pour définir l'enchainement d'événements et d'actions mais sans rédiger, puis une seconde passe, une fois que le canevas est posé, afin de rédiger (donc, style, dialogue, desription, tutti quanti)

Tiens, une question. Avec cette façon d'écrire "au fil de la plume", est-ce qu'il t'arrive de revenir en arrière pour faire des ajout, afin de poser un implant, par exemple ?
 
Dernière édition:
#29
C'est marrant, ce que tu décris ressemble à certaines de mes parties de jdr. :)
Je n'y avais pas pensé mais il y a sans doute en effet des ressemblances ... l'histoire ne se révèle, au moins en partie, qu'au fur et à mesure que l'on avance.

Donc en ce moment j'envisage de structurer ma façon d'écrire de manière plus nette : une première passe pour définir l'enchainement d'événements et d'actions mais sans rédiger, puis une seconde passe, une fois que le canevas est posé, afin de rédiger (donc, style, dialogue, desription, tutti quanti)
Voilà bien quelque chose que je ne saurai faire :)

Tiens, une question. Avec cette façon d'écrire "au fil de la plume", est-ce qu'il t'arrive de revenir en arrière pour faire des ajout, afin de poser un implant, par exemple ?
Comme je laisse régulièrement des trous dans le récit (et à ce sujet, le pire était sans doute dans le premier roman, qui a d'abord existé en une version courte, constituée, pour faire simple, du début et de la fin de la version longue. Plus tard, j'ai donc écrit le milieu, avant de l'insérer en force dans ce qui existait déjà ... ce qui a nécessité quelques ajustements :)), souvent, mais revenir sur quelque chose de déjà écrit pour des raison de cohérence, rarement ... sans doute parce que ce qui est déjà écrit conditionne le reste.
 

Dragon endormi

Nouveau Membre
#30
Donc en ce moment j'envisage de structurer ma façon d'écrire de manière plus nette : une première passe pour définir l'enchainement d'événements et d'actions mais sans rédiger, puis une seconde passe, une fois que le canevas est posé, afin de rédiger (donc, style, dialogue, desription, tutti quanti)
C'est exactement ma façon de procéder, ce qui demande beaucoup de mémoire et une longue période de maturation. Mais c'est efficace. essais.
 
#31
C'est exactement ma façon de procéder, ce qui demande beaucoup de mémoire et une longue période de maturation. Mais c'est efficace. essais.
La première passe que j'ai en tête c'est un peu comme un dessinateur faisant le croquis préparatoire de ses planches avant de la dessiner, de l'encrer et de la colorer.
J'ai dans l'idée de faire le canevas de mes scènes sous forme de phrases courtes qui s'enchainent et décrivent platement ce qui se passe. L'avantage que j'y vois sera de "rapidement" développer l'histoire sans prendre le temps de réfléchir tout de suite au style d'écriture ou aux détails de narration.
Une fois le canevas de l'histoire ainsi posé, cela permettra de le relire et de le corriger sans avoir à jeter et refaire des pans entier de texte rédigé. Pour moi qui suis super laborieux quand je rédige du texte, ça m'évitera de passer 3 heures sur un paragraphe que je jetterai totalement après parce qu'il n'a plus de sens dans l'histoire.

Je vais essayer de mettre cette idée à l'épreuve en posant le canevas d'une nouvelle, histoire que vous voyez ce que j'ai en tête.
 

Dragon endormi

Nouveau Membre
#32
Apparemment vous vous êtes auto-édités si j'en crois la description Amazon... Pouvez-vous parler de l'auto-édition, les avantages, les inconvénients et si vous avez contactez des éditeurs officiels ? Par officiels, j'entends par là ceux qui sont à compte éditeur. Je considère celles à compte d'auteur comme des arnaques déguisées. Donc édilivre, qui passe souvent sur mes réseaux, jamais ne signerai chez eux si j'édite mon histoire un jour.
Le mieux c’est d’avoir un éditeur officiel, car il ne s’occupe pas uniquement de l’impression du livre, mais également de sa promotion et, le plus important, de sa distribution dans les points de vente physique tels que les librairies…

Mais ce n’est pas toujours possible, car un éditeur ne regarde pas forcément la qualité du roman, mais plutôt sa rentabilité. Donc, si vous êtes connus, passez chez Drucker le dimanche…, vous aurez plus de chances d’être édité.

Par contre, si vous écrivez du médiéval fantastique, que vous n’êtes pas un anglo-saxon et que votre roman n’a pas déjà un gros succès dans la langue de Shakespeare, vous ne serez pas publiés en français, en France.

Il reste donc Amazone qui imprime et distribue sur sa plate-forme. Mais ne faites pas la promotion du roman. Ni la distribution aux libraires. C’est à vous de vous en débrouiller.

L’édition à compte d’auteur n’inclut ni promotion ni distribution, donc oui, c’est une arnaque. Mais avant Amazone, c’est tout ce qu’il y avait.
Voilà pour ce que j’en sais.
 
#33
Amazon n'est pas la seule solution de Print On Demand.
Elle a l'avantage de la visibilité de la plateforme, mais ce n'est pas celle qui propose la meilleurs marge pour l'auteur.

Dans le même genre il y a lulu.com, qui est également une plateforme de POD qui existe depuis 2002.
Le gros avantage de la POD pour un auteur qui veut s'autopublier, c'est de ne pas avoir à avancer d'argent pour créer un stock qu'on n'est même pas sûr d'écouler rapidement.
Je connais un peu le modèle de Lulu, car plusieurs auteurs de JDR de mes amis y publient leurs livres :
Lorsque tu uploades le fichier de ton livre sur Lulu, tu choisis le format d'impression (pagination, taille, type de reliure, papier, etc). Ces chois définissent le prix d'impression du livre.
Ensuite tu fixes à quel prix HT tu veux vendre ton livre. La différence entre ce prix et le prix d'impression donne ta marge. Si tu mets un PDfF en vente sur Lulu, il n'y a pas de frais d'impression, dont ton prix de vente est directement ta marge.
Pour chaque vente Lulu va garder un pourcentage de ta marge: 20% pour des livres imprimés, 10% pour un pdf. Pour ce que j'en sais c'est un pourcentage plus avantageux que sur Amazon.

Si tu as envie de bosser avec des librairies ou de vendre toi même ton bouquin, un auteur peut se faire envoyer des impression de son livre à prix coutant (donc juste le prix d'impression). Il y a même régulièrement des offres promotionnelles pour avoir une ristourne sur l'impression de ses propres livres.
 

Ray

Habitué
#35
Un collègue de boulot se fait éditer par Short Edition.com.

Par contre c'est que pour les textes très court.

Mais ça semble être une boîte très utilisé par ceux qui font de la poésie et du slam.
 
#37
Par contre, si vous écrivez du médiéval fantastique, que vous n’êtes pas un anglo-saxon et que votre roman n’a pas déjà un gros succès dans la langue de Shakespeare, vous ne serez pas publiés en français, en France.
ce n'est pas non plus impossible, il y a des petits éditeurs qui publient de la fantasy (ou autre style) francophone; après on est dans un battle royale culturel autrement dit beaucoup de challengers mais peu de trônes dispo
 
#38
Et une bonne façon d'être choisi chez un éditeur c'est de lui proposer un texte qui est dans le style de ce qui est à la mode en ce moment.
Ou du moins, ne pas être dans cet "air du temps commercial" est une bonne façon de voir son texte se faire recaler.
 
#39
... Ou encore d'astuces pour améliorer son style et son orthographe, sans jugement aucun.
Le style, je me débrouille (plus exactement, j'en ai un, qui plait ou ne plait pas ... mais je m'en fous :)) mais pour l'orthographe, et la grammaire, c'est un poil plus compliqué. Les dictionnaires et "conjugateurs" en ligne aident bien (et c'est autrement plus pratique qu'un dictionnaire papier), mais ils ne font pas tout ... et MsWord (ou LibreOffice) encore moins. Je suis d'ailleurs en train de relire, à mes moments perdus et donc lentement (un ou deux chapitres à la fois) mon tome deux et, bien que l'ayant déjà relu plusieurs fois, je trouve encore bon nombre de bêtises (fautes d'accord, de temps, mots absents ou en trop ...), ce qui m'amène à penser que quand j'ai trop "le nez dedans", ce qui était le cas lors des premières relectures, j'en viens à lire non pas ce qui est écrit ... mais ce qui devrait être écrit.

La seule astuce, ou solution, c'est de faire relire son texte par quelqu'un d'autre ... et de préférence quelqu'un de meilleur que soi pour ce qui est de la grammaire et de l'orthographe, et après de faire le tri de ses remarques, car certaines fautes peuvent être intentionnelles, en particulier dans les dialogues : le "parler" réel n'est pas toujours (loin s'en faut) grammaticalement juste.

EDIT :
Suite à la relecture ,pendant mes derniers congés, des différents tomes du "Donjon de Naheulbeuk", il m'est venu une idée ... et qui m'a semblé bonne. J'ai donc momentanément abandonné mon tome 3 pour écrire ... ceci. Il n'y a là que ce qui devrait être à terme le premier chapitre et le début du second ... et je ne sais pas encore vraiment où cela va me mener (même si j'ai déjà plusieurs prémices d'idées).
Si vous avez un quart d'heure à perdre, je serais curieux de savoir ce que vous en pensez :)
 
Haut