Les jeux vidéo et vous : vos anecdotes

garkham

Habitué
Vous le savez peut-être ( :normal: ) mais j'adore les classements. J'ai entendu beaucoup parlé de développeurs que j'aime aujourd'hui et me suis demandé "mais qui ai-je vraiment le plus". Car hormis mon numéro 1 incontestable, mon amour inconditionnel est partagé à égalité avec tout ceux qui m'ont marqué.

J'ai donc repris la liste des 40 jeux ever à qui j'ai accordé la note de 9 ou plus (sur 10), mis des points de 40 à 1 dans l'ordre inverse de leur classement et calculé les totaux par développeurs. Et la suite m'a beaucoup étonné. 😁

Voici donc les résultats de tous ceux ayant glané plus de 40 points avec entre parenthèse le nombre de jeux concernés :

Chris Sawyer = 79 (2)
BlueByte = 74 (3)
Bullfrog = 59 (2)
Interplay / Troika = 53 (2)
Bethesda = 50 (2)
Iron Lore / Crate = 48 (2)
Revolution = 46 (2)

Mes surprises :
* Le classement de BlueByte devant Bullfrog, mais ça aide d'avoir mis 3 jeux.
* Le classement de Charles Cecil derrière Arthur Bruno
* L'absence de Blizzard malgré 2 jeux (29 points)
* L'absence de BioWare (38 points mais un seul jeu), mais il est vrai que j'ai abandonné de les aimer déjà depuis 2002 donc j'ai dû rater des perles
* Mais bordel pourquoi j'ai pas mis 9 à Civilization II à l'époque ?!

C'était cool comme expérience.
Désolé pour le dérangement. 😊
 
Dernière édition :

Mondainai

Habitué
#MDN092 Blocage en ligne

Étant de la vieille école, j'ai encore du mal à accepter certaines "nouvelles" pratiques mercantiles des éditeurs et constructeurs…

Et donc, je boude certaines choses qui à mon sens évoluent ou ont évolué dans le mauvais sens:
* Les jeux en kit, ça me révolte. Donc: il en faut pour me faire acheter un dlc ou un season pass (ou alors j'attends la version complète mais c'est rare).
* Idem pour le jeu en ligne payant: nintendo a eu la mauvaise idée de suivre les autres constructeurs là dedans… et depuis cette génération de console je ne joue quasiment plus en ligne ("quasiment" car le pc est encore épargné).

C'est un peu par principe que je m'y refuse, même si je sais et regrette parfois de louper des trucs, notamment des éléments de scénar de rpgs, ou le plaisir particulier de jouer en ligne.

Donc quand nintendo propose un essai gratuit du switch online, je teste une curiosité: Tetris 99. Cool, comme principe de jouer contre 98 adversaires !

Dans ce jeu, je découvre aussi une pratique inédite: nintendo vend en dlc, le mode solo offline de Tetris 99. Même si on est abonné au online on ne peut même pas jouer à ce mode sans racker encore ! Non mais quelle arnaque ! Qui achèterait ça sérieux !?

Quelques temps plus tard, une amie offre un abonnement d'un un an au switch online à mon épouse pour qu'elle puisse profiter du online de Pokémon épée. Durant la période, j'en profite pour jouer et faire parti des gagnants à un concours de Tetris 99 -> 10€ de gains sur le store (en points or).

Encore un an plus tard, je n'ai toujours pas utilisé mes 10€, les points arrivant à expiration. De même pour l'abonnement au online.

Vous ne devinerez jamais ce que j'ai acheté ! Ouais… le mode solo offline de Tetris 99.

……… (silence appuyé) ………

J'enrage encore d'avoir craqué… Le dlc le plus honteux de mon histoire vidéoludique. D'ailleurs, on sent qu'il y a eu énormément de travail dessus vu la taille du téléchargement: 8 méga octets… (par comparaison les dlc de The Witcher 3 font vraiment pâle figure). Bref, je joue désormais à Tetris 99… contre 98 IA. Tétristesse !

Jeu de mot titre:
* Blocage en ligne: mon blocage psychologique à payer pour jouer en ligne
* Tetris = des blocs et des lignes
 
Dernière édition :

Mondainai

Habitué
MDN#093 Petite mais coasstoad !

Il y a peu de temps, Sony via son opération Play at home, nous offrait gracieusement Ratchet & Clank.

L'occasion pour moi de découvrir une série, sans risquer de heurter la sensibilité de la jeunesse locale.

Bien ancré dans le canap' le jeu se lance. Le bruit et les couleurs attirent minipouss. En plus c'est en vf intégrale, ce qui quand on ne sait pas lire et qu'on aime écouter des histoires, est un plus fort appréciable.

Ratchet est dans le garage, tuto rapide pour se servir des commandes et hop, c'est le moment de sortir et démarrer l'aventure. À peine sorti du garage, sur la droite, des grenouilles de l'espace. J'arrive à hauteur de la grenouille de tête, et machinalement je tape… Ce faisant, la bestiole enfle et explose dans une gerbe verte… Sueurs froides, je me crispe sur le pad en détournant mon regard vers minipouss pour entendre au même moment sa petite voix faire: Mouaahhh hahhaha, hahahaaaaa !!!!!

Moi: Héhé, c'est rigolo pas vrai 😅? Haha, hi hi, hem, bon, voilà , voilà. Siffle innocemment !

Finalement dans l'histoire c'est papa qui aura eu le plus peur !! FIN (avec des fleurs et des papillons: c'est plus sûr ! Encore que…).

Souvenir bonus: vous rappelez vous l'histoire de Médoc qui a dû expliquer à son gamin une partie de la cinématique d'intro de the Witcher 3 ?

Jeu de mot titre:
Petite mais costaude: Anecdote courte mais marquante
La grenouille Coasse,
Toad -> grenouille
 
Dernière édition :

Linsky

Habitué
Subnautica.
Je suis accroc à ce jeu, il y a tout ce qu'il faut pour un déviant comme moi de l'optimisation :
Exploration, SF, survie (faim/soif) , gestion et crafting..
Un genre que j'aime autant que je maîtrise, généralement.. Parce qu'evidemment, dans ma sac à loot que je porte constamment sur le dos, il y a un bon fond de lose.

Alors que tout se passe plutôt bien depuis de nombreuses heures, en allant toujours plus loin avec toujours plus de matos, de réserve bouffe/matériau, de découvertes d'îles, d'epaves de vaisseau et même d'un labo alien qui par ailleurs en dit long sur le pourquoi comment de l'histoire, j'en avais oublié d'explorer mon propre mothership "le Aurora", lamentablement écrasé et terriblement radioactif, non loin de ma capsule d'évacuation d'urgence..
Je décide alors de crafter (durement) et m'équiper au préalable de quelques équipements pour ce nouveau voyage périlleux.
Je plonge direction le vaisseau et découvre sur le chemin, le très sympathique Leviathan, poisson mutant d'une bonne 10aine de mètres, qui vogue dans les eaux trouble et m'arrache suffisament de vie pour m'obliger à fuir, histoire de ne pas perdre mon butin et redemarrer dans mon pod, à quelques kilomètres..
Je contourne donc l'Aurora durant de long km, légèrement stressé de cette rencontre, tandis que la jauge de soif descend inexorablement, je souffre déjà.
Apres de longues minutes, une fois la brèche aperçu, j'entre dans la carcasse, monte à bord et met un mot sur le désastre, tout est près à s'effondrer, les flammes me lechant le corps de toute part, et comme si ça ne suffisait pas, des petits crabes alien très agressif ayant envahit les lieux, me sautent dessus..
Je me démène avec mon fidele couteau fièrement crafté depuis le début, m'enfonce dans les couloirs, récupère un extincteur sur le chemin qui me permet de passer une porte jusqu'ici condamné, pour y découvrir quelques notes très intéressante. Le code de la baie de chargement..
J'ai faim, très très soif malgré la bouteille prévu dans mon inventaire désormais remplit à ras bord mais entre curiosité, bonne gestion (et un peu de chance), je devrais avoir le temps d'y jeter un œil avant de rentrer en urgence au pod afin de me subtanter et vider mon fourbi..
Dommage, l'entrée de la baie est bloqué par un tas de caisse entassé bordéliquement à cause du crash. Aucun autre moyen d'y accéder, plus le temps, je dois vite repartir avant de crever comme une merde sur cette planète..
Les minutes du retour me semblent des heures pendant que mes jauges de confort tintent à me rendre fou, il fait nuit noire, j'ai plus de batterie dans mon genre d'hydroglisseur et pour amplifier ma frustration, je vois sous mes palmés, tout le loot précieux que je ne pas récupérer, faute de place et de temps..
Pfiou, j'arrive enfin en angoisse dans mon pod, et met quelques heures à m'en remettre.
Je dois remonter mes jauges à fond, faire des provisions, recharger les batteries de mon matériel et partir au loot pour ensuite crafter l'outil (le canon à répulsion ) que je comprend indispensable pour bouger ces foutus caisses qui bloque la baie dans l'Aurora..

Quelques jours in-game sont passés, je suis enfin prêt, j'en ai profité pour aussi fabrique un outil de construction d'habitat, ça me servira plus tard.

C'est parti, je repars sur le long chemin du vaisseau, prenant garde de bien longer le Leviathan, je dois avouer que ce n'est pas la seul peur que j'ai, mon inventaire reste rachitique, et je croise les doigts que le peu de rations que je porte suffiront.
Bref, mn/heures et quelques heurts plus tard, je me retrouve enfin dans l'Aurora, mais je remarque que jai oublié l'extincteur.. :normal:
Je panique puis reprend mon sang froid via cette débrouillardise qui nous caractérise tous dans les jeu vidéo : trouver la faille/le petit bug ou glitch qui nous permettra de passer les flammes, sur un petit coup de chance..
Réussite, je suis passé très vite en sautant à l'extrême côté de la porte, un peu de dégât mais je suis enfin devant la porte de la baie ! Youhou ! \×/
Vite, je dois sortir mon canon truc, mes rations sont déjà épuisés, je ne sais pas ce qu'il y a derrière la porte et j'en tremble..
Je choisis l'arme en question, la pointe vers les caisses, appuie sur R2 et.. Un menu de construction apparaît sur l'écran.. What ? C'est comme ça que c'est censé marcher ?
Je lutte, recommence, non, toujours pas.. Je me pose et met pause quelques secondes, je suis essoufflé comme si j'étais l'avatar qui a nagé pendant des heures dans la flotte..
Je me pose donc et réfléchis, et quand je comprend, je me dis que ma vie est drôle comme un épisode de Princesse Sarah..
En partant, je me suis équipé de l'outil de construction, pensant que c'était le canon répulsion.. :normal: :normal:

Je suis mon avatar, perdu dans la carcasse d'un vaisseau crashé sur une planete inconnu qui ne semble être qu'un vaste océan de solitude..
Je ne pleure pas, parce qu'à mon âge, on ne fait plus ça, j'évite aussi de penser à mourir tout de suite la comme ça 'pouf' parce que bon, c'est qu'un jeu hein..
Mais croyez moi, la virtualité fait parfois plus mal que la vraie vie.

Si vous jouez à Subnautica un jour, et que vous voyez un cadavre flottant dans les méandres de l'océan, au milieu du biotope fascinant de cette planète, sachez que j'ai lutté jusqu'à la fin et que ce n'est pas cette planete qui m'a tué, mais ma propre lose..

Journal de bord :
Deniere transmission de Linsky.
 
Dernière édition :

Ray

Habitué
Il y avait une pratique très courante sur les jeux Amstrad c'est que les images au dos de la boîte ne correspondaient souvent pas à la version du jeu.

L'un de mes plus grands traumatisme fut sur Dragon Breed. J'avais commandé le jeu au père Noël après avoir vu un article parlant de la borne d'arcade.







 

tonio88

Habitué
Bon sang je l'ai vécu aussi avec un jeu que je convoitais et que j'ai vu en vitrine.
No fake.
Ma mère me l'achète, je l'essaie, elle m'avait dit "qu'est ce que tu as tu es tout pâle ?"
1618832544174.jpeg
world_championship_soccer.png
 
Dernière édition :

Socrate1

Habitué
C'est con, chez moi le lien de la seconde image est tout cassé, du coup ça tombe un peu à plat.

Pour Ray, ce qu'il a obtenu ressemble pas mal à du
ZX Spectrum. Rien à voir avec ce que du CPC peut sortir en effet
. A croire qu'ils ne se sont doublement pas foulés lors de l'adaptation du titre et ont juste repris une précédente adaptation en la transcodant à la va-vite.
 

Socrate1

Habitué
NB que je peux la voir maintenant, et compatir sincèrement.

@tonio88
C'était quel jeu sur quelle(s) machine(s), le gap entre les deux est bien impressionnant aussi ?

Mais c'est vrai qu'à l'époque, les différentes adaptations pouvaient être un sacré jeu de dupes, les éditeurs n'avaient vraiment aucun scrupules pour la plupart :cautious:
 

tonio88

Habitué
Mon cousin avait le jeu sur Megadrive c'est World cup italia 90, mais sur CPC c'était comme ça.
Le jeu était le même, jouable mais super moche, alors qu'il pouvait y avoir 3-4 couleurs en plus quoi.
 

Ray

Habitué
C'est con, chez moi le lien de la seconde image est tout cassé, du coup ça tombe un peu à plat.

Pour Ray, ce qu'il a obtenu ressemble pas mal à du
ZX Spectrum. Rien à voir avec ce que du CPC peut sortir en effet
. A croire qu'ils ne se sont doublement pas foulés lors de l'adaptation du titre et ont juste repris une précédente adaptation en la transcodant à la va-vite.
Au moins le jeu était à peu près fluide.

J'ai aussi acheté le portage du premier TMNT arcade de Konami et si le jeu est visuellement super beau (pour de l'Amstrad), il était atroce à jouer. Surtout comparé à d'autres portages de Konami comme Gryzor ou Salamander.
 

Linsky

Habitué
Avec le recul, je critique mais à l'époque j'étais bien content de bouffer un Strider pas si dégueulasse que ça, sur Amiga.
Forgotten World était pas degueu non plus mais les conversions comme Double Dragon 3.. Woooh, c'était violent et je dit pas ça qu'en terme de gameplay.. 😁
 

Mondainai

Habitué
MDN#094 Pas de peau, encore raton !

Horizon Zero Dawn
, Je cherche à rassembler les ingrédients qui permettraient à Aloy d'améliorer la contenance de l'un de ses sacs de munitions.

Je dois pour ce faire, obtenir une "peau de raton laveur" en chassant l'animal en question. Or, dans Horizon, il y des niveaux de loots (normal, assez rare, rare) respectant le code couleur classique: blanc, vert, bleu etc… selon son niveau de rareté.

La peau que je recherche est un loot bleu (rare donc).
J'ai passé 1 heure juste à chercher et tirer à l'arc sur ces ratons, en descendant plusieurs stocks de flèches, à pester en lootant tout un tas d'éléments blancs ou verts (pour lesquels j'ai dû décimer la population de la zone).

À un moment donné, je loote enfin un item bleu (en plus d'autres items blancs, genre de la viande). Je prends le tout et là je constate que l'item bleu est en fait une "dent" et pas une "peau" de raton laveur. J'aurais pu me contenter de mon désarroi face à la situation mais
Aloy a cru bon d'y rajouter un soupçon d'ironie en rompant le silence ambiant de la phrase:
"C'est dur mais j'ai l'habitude !"… … 😑

Merci… C'était pas obligé !
Je continue donc mon génocide jusqu'à ce qu'un 2ème loot bleu tombe. Alors que je m'approche pour récupérer le tout (viande + loot bleu) je m'adresse à mon épouse assise à côté de moi pour lui dire: s'il te plaît, dis moi que c'est bon ! Avant même que cette dernière n'ait le temps de me répondre, Aloy lance un: "Mhhm, c'est bon !" alors que s'affiche "1x peau de raton laveur" sur fond bleu.

La morale de l'histoire selon moi:
Les devs de Horizon ont un peu trop forcé sur le code visant à briser le 4ème mur 😅.

Jeu de mot titre
Pas de peau, encore raton -> Pas de pot, encore raté (faisant allusion à mon manque de chance pour obtenir le bon loot)
 
Dernière édition :
  • Normal
Réactions : Ray
Haut