Les jeux vidéo et vous : vos anecdotes

Lilinette

Habitué
Previously, on Captain Lilinette:
A bord d'un chasseur F/A-26B,
fictif mais réaliste et intermédiaire entre un F-15 et un F/A-18, d'ailleurs voici une démo de la bête :
En délicate tentative de se poser sans moteurs sur la base pour pouvoir réparer avant de conclure une loooongue mission. Mais perte de l'alimentation électrique !


Mon sang ne fait qu'un tour, allumage de l'APU - sans doute une rare entorse au réalisme dans ce jeu, mais on va dire que ce modèle d'avion a une batterie séparée pour démarrer son groupe électrogène. Sans ça, mon aventure s'arrêtait là...
Normalement ce groupe électrogène ne sert qu'au sol, pour lancer les turboréacteurs puis est stoppé jusqu'au prochain redémarrage au sol. Car une fois les moteurs principaux en route, ils alimentent la batterie principale. Haha, mes moteurs principaux, ça fait pas 5 minutes que je vous ai perdus à cause de ce missile, mais vous me manquez beaucoup les gars :cry:

Bref, le petit ronflement rassurant du générateur s'amplifie, la charge de la batterie principale repasse au vert progressivement, je récupère le contrôle de mon fer à repasser et rallume les écrans.

Ouf, car depuis la coupure de courant il ne s'est écoulé que 4 secondes, mais il était temps, la piste se rapproche et ma trajectoire commence à dévier !

Comme ma vitesse est vraiment basse et la piste un peu loin, je dois activer les volets pour garder mon altitude en évitant le décrochage. Mais pas trop trop car les volets ralentissent aussi l'avion ! Décisions.., décisions...

J'arrive tout près du début de la piste avec les volets à fond, me réaligne sur l'axe, petite excitation qui monte, je sens que je peux le faire. Arrondi au millipoil, je crois que je n'ai jamais fait un aussi bel atterrissage sur le plancher des vaches malgré la vitesse dangereusement basse, plus que quelques secondes avant de poser le train arrière...

!%*$!! Le train d'atterrissage !!!!!!!!! Complètement oublié celui là, faut dire qu'en temps normal je le sors assez tôt justement pour pas l'oublier en pleine concentration de phase finale ! Hop je commute l'interrupteur de l'index gauche, pendant que ma main droite se raidit sur le manche pour maintenir 1 seconde de plus l'avion en l'air, et laisser le temps au train de se déployer.

Alerte "STALL ! ... STALL !" -> décrochage, pas grave, à 2 mètres du sol, je laisse glisser et pose délicatement train arrière puis avant, rien de cassé ! C'est la jubilation !!!!!!!!!! Muahahahah ! Génial ! :pompom1::pompom2:

Petite parenthèse sur le réalisme de cette simulation : dans la réalité, j'aurais envoyé un "Mayday, mayday, mayday" par radio, et j'aurais eu droit à l'accueil réservé aux altesses, avec camions de pompiers, brancards, hélicoptères pour me conseiller sur l'approche, etc. Là rien de tout ça, et pour me réparer et réellement ne pas perdre tout le temps déjà passé dans ma mission, je dois absolument rejoindre le centre de mon hangar, là bas tout au loin, en faisant un petit parcours sur les petites voies d'accès autour de la piste impliquant des virages à angle droit et à 45°, le tout en roue libre avec le peu de vitesse qui me reste 😱

Voilà donc, la vague de chaleur et d'excitation qui commençait à m'envahir se transforme en sueurs froides au moment où je réalise ce qu'il me reste à accomplir.

J'arrive assez bien à équilibrer entre garder mon élan et ne pas me planter dans les virages. Oui, un avion, au sol, ça doit rouler à moins de 30 km/h pour ne pas se retourner dans les virages. Je coupe un peu par la terre pour arrondir les angles, ça freine beaucoup mais c'est jouable.

Aïe non je contrôle moins bien, je vire à droite mais pas assez marqué un peu trop loin je-vais-dépasser-le-hangar-c'est-la-fin-PANIQUE-gros-virage à droite du désespoir, bang crash l'aile gauche reste sur le poteau d'entrée PLUS QUE QUELQUES MÈTRES !

(vu que c'est un avion "marine" il peut replier ses ailes, ce qui m'aurait bien simplifié l'entrée dans le hangar, mais dans l'action, complètement oublié ce détail)

Gros coup de frein au milieu du hangar sous les sirènes d'alertes, il ne reste plus grand chose de mon avion qui prend feu - "Ground crew at your service" vite je coupe le master arm switch et je peux demander par radio la maintenance du personnel de sol ENFIN !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


... instant yoga : grande inspiration, grande expiration...


Soulagement, la vue passe bien en extérieur et le panneau familier de rearm et reload se déploie. J'admire mon avion en feu, sans ailes, sans moteurs, avec un train d'atterrissage manquant. Ouf, c'est fini. Plus qu’à appuyer sur "repair", refaire le plein, rajouter quelques bombes, et redécoller ...

.
.
.
.
.
.

Spoiler alert: Comment ça plus de sous ? J'éclate d'un rire nerveux 🤣🤣🤣
Hé oui, j'avais complètement oublié que cette mission avait une contrainte stricte en enveloppe budgétaire globale. Et comme je l'avais presque entièrement dépensée dès le départ en bombes GPS et missiles avancés donc coûteux, il ne reste pas assez, mais alors, pas du tout assez pour couvrir ce qu'il faut réparer !

Tous ces efforts pour ça ...


Voilà, j'espère que ça vous a plu malgré la longueur ! N'hésitez pas à me poser des questions 😀
Captain Lilinette, over
 

Spidey

Habitué
Ben justement, t'en connais un rayon sur les simu de vol. Je croyais que tu bossais la dedans ^^
Comment as-tu fais pour tout apprendre/savoir ?
Franchement, bravo.
 

Lilinette

Habitué
Commencé avec Falcon 3.0 sous Dos 5 qui était clairement trop avancé pour moi à une douzaine d'années, à la fois en complexité de jeu et en niveau informatique requis pour faire tourner le jeu (configurer ultra finement la mémoire haute et basse, EMS, pilote souris etc). Du coup ça m'a forcé à apprendre, et le manuel de 250 pages était bien fait, à la fois pour le vol et pour la config du système d'exploitation. Finalement, c'est un peu grâce à ça que je fais mon métier actuel ;)

Depuis c'est resté un intérêt, mais peu d'implication, c'est chronophage comme truc. Et apprendre les 15 mille raccourcis clavier c'est relou, et jamais eu le courage d'acheter puis configurer un HOTAS avec sa kyrielle de boutons. VTOL VR pour ça c'est top, c'est un vrai cockpit, pas de raccourcis clavier à la con, et les tutoriels dans le jeu accompagnent bien ce qu'il faut faire. Du coup depuis que j'ai acheté ce jeu il y a 2 ans, j'ai appris plein de trucs :)

Aussi, pendant le premier confinement j'ai découvert la chaine de ATE ancien pilote de rafale qui partage ses connaissances.
 
Dernière édition :

garkham

Habitué
Ah c'est le gars qui avait fait une vidéo avec Julien Chièze pour parler de Flight Simulator, non ?
 

tonio88

Habitué
Souvenir aujourd'hui d'une après-midi de juillet chez un pote.
Sa chambre sous les combles, 3 jeunes devant l'Amiga 500, dans le "four" alors qu'il faisait grand soleil dehors.

On jouait à Mc Donald Land.
1614776600051.jpeg
Mon pote d'habitude bloquait dans le jeu, cette fois-ci, tous les 3 ensemble on avance bien et même très loin.

Seulement sa mère nous avait demandé plusieurs fois de sortir.
"les enfants sortez un peu !" "il fait beau allez jouer au foot dehors" "alleeeez éteignez làaaa"
Mon pote "mais oui c'est bon Maman oui oui".:rolleyes:

Seulement au bout de la 4e fois, la mère a tranché : l'écran de l'Amiga a fait pfuiiiit ,elle avait disjoncté la chambre.:LOL:
La colère de mon pote ! Pas de sauvegarde ni de code ! :devilish:
 

tonio88

Habitué
Je me rappelle que ce pote là "Amigaiste" et l'autre présent "Atariste", ils se refilaient des disquettes et tous les 3, on ne comprenait pas que ça ne fonctionnait pas. Pas un adulte pour nous expliquer que les bécanes étaient pas compatibles :)
 

JoeHell

Habitué
Quelques fois j'ai bien profité des lacunes de connaissances technologiques de ma mère : surtout sur Jurassic Park sur SNES, le jeu était très très long, aucune sauvegarde ou code. Du coup je laissais la console allumée derrière la télé en débranchant la péritel et en éteignant la télé. Comme ça c'était bien discret :D
 

SPGK

Habitué
Ou passer devant la TV, en embronchant le fil de la manette en mode oh, j'avais pas vu, qui te faisait tomber la console, et la debranchait dans la chute (combien de fois ma NES a subit des chutes malencontreuse...)
 

Dr Bob Kelso

Habitué
elle avait disjoncté la chambre.:LOL:
Tiens, tu me fais penser à une anecdote, justement !

On était aussi 3 potes chez l'un d'entre nous. C'était un mercredi, il faisait pas très beau dehors, on faisait les cons chez lui.
À côté il y avait son grand frère qui jouait à Metal Gear dans sa chambre. Je ne sais pas pourquoi, on a décidé de lui faire une blague : couper les plombs dans sa chambre :normal:
Environ une seconde après avoir fait ça, on entend évidemment un gros cri : « mais bande de cooooooons !!!! J'ai pas sauvegardééééé !!! :mad: », et il sort en courant pour nous tabasser. On a tellement flippé, qu'on s'est enfermé à trois dans les toilettes parce que c'était la seule portes avec une clé dans l'appartement :ROFLMAO:
 

Mondainai

Habitué
Ah, plus récemment, il nous est arrivé ceci:

Quand tu joues sur ta tv, que les plombs sautent, que tu pousses un petit cri… avant de te rendre compte que tu es sur Switch :giggle:.

P.S Merci @tonio88 (et à vous autres), c'est cool de retrouver quelques nouvelles anecdotes et échanges sur ce topic.
 
Dernière édition :
Haut