Les jeux vidéo et vous : vos anecdotes

neogrifter

Habitué
A parler Mega Drive sur l'autre sujet, ça m'a rappelé un truc.

Fin 1994, ma sœur s'achète une Mega Drive en pack avec le jeu "le Roi Lion".
Forcément, je squatte aussi la console et je joue au dit jeu. Arrive le combat contre le boss final. Note importante : on n'est pas encore allé voir le film éponyme au cinéma.
En joueur basique de jeux vidéos, je cherche donc à maraver la gueule de Scar façon beat'em all. Ca fonctionne plutôt bien jusqu'au moment où Scar est essouflé, mais juste un temps avant de reprendre du poil de la bête. Je persiste, mais le combat dure des plombes. Je trouve un moyen de faire une sorte de prise de judo, mais ça n'a pas l'air de lui faire grand chose.
Je commence à m'inquiéter : les jeux de l'époque, y a pas de sauvegarde. Et je n'ai pas envie de devoir tout refaire un autre jour.
Je vais même jusqu'à demander à une copine de ma sœur qui passait récupérer un truc dans la chambre si elle avait vu le film. Elle m'a regardé d'un air "mais qu'est-ce qu'il fait là ce con" avant de répondre que non et repartir fissa.
Je persiste, je redoute le fatidique "On mange !" du soir. Et finalement, à force, je fais la super prise de judo à l'extrémité du niveau, là où il y a le promontoire.
Et paf-badaboom, Scar chute dans les flammes, fin du game. Ouf !

Quelques jours plus tard, on est allé voir le film et la séquence de fin avait une saveur un peu particulière. Ca et le sentiment qu'on me prennait pour un jambon en me resservant le Roi Léo qui avait été diffusé par La Cinq.
 

Stronge

Habitué
Celle-là je crois qu'on l'a tous vécue. Gloire aux jeux vidéos qui te balance un tutoriel fullscreen toutes les cinq secondes et jusqu'au générique de fin.
 
  • J'aime
Réactions: Ray

Ray

Habitué
Hier je demande à un pote s'il connais Emily Wants To Play.

Il me réponds par l'affirmative et me dit que c'est un jeu qu'il aime beaucoup et qu'il trouve très agréable.

Je suis un peu surpris et je lui demande s'il parle bien du jeu d'horreur.

Et là il me dit qu'il me parlais de la version IRL... Et là je tilte :

Sa femme s'appelle Emily
 
En rejouant à un jeu LEGO, je me suis rappelé d'un truc.

C’était sur LEGO : Pirates des caraïbes. Lors du boss final sur le quatrième film, le jeu freeze et ça m’est arrivé 3 fois de suite. Après que je me suis renseigné sur le net, je n’étais pas le seul et une astuce consiste à activer le cheat Invincible et en effet, ça fonctionnait. Et depuis ce petit désagrément, je regarde toujours si n’y a pas des bugs répertoriés sur les jeux LEGO et heureusement que je le fait car sur le 2eme jeu LEGO que j’ai fait, LEGO : La grande Aventure, il y a un bug qui empêche le 100% à savoir une brique rouge (la X10) à cause d’un banc devenu incassable sans raison et je l’ai fait dès que j’avais le personnage correspondant et le pire c’est que plus tard, j’ai réessayé de casser ce banc et il est devenu incassable donc si je l’avais pas fait avant, j’aurai du tout recommencer :halu:
 

Ray

Habitué
Dans les bugs qui te tuent une partie, dans les deux premiers Prince Of Persia sur Game Cube il y avait moyen d'avoir des bugs que l'on peut accidentellement sauvegarder.

Et a l'époque je ne faisais pas plusieurs sauvegardes.

Dans le 1 quand on est dans les bains juste avant le point de sauvegarde, en tombant d'une marche (celle que normalement on descend et monte juste en avançant normalement), notre perso peux se mettre a alterner la position de début de saut et de marche toutes les demi secondes. Dans cet état il est impossible de sauter, par contre on peux (difficilement) se déplacer.

Ne voulant pas perdre ma progression, j'ai "glissé" jusqu'au point de sauvegarde.

La blague c'est qu'en relançant ma sauvegarde, non seulement mon perso conti mais de bugger mais en plus j'avais l'aura qui se crée lorsque l'on rentre dans un point de sauvegarde en permanence dessus...

Bref j'ai du me retaper le jeu du début

Dans le même genre dans le deuxième épisode, peu avant la moitié du jeu, il y a un des point de sauvegarde qui est suivi par un wall run qui mêne sur une plate-forme puis un second wall run. La première fois j'ai fait mon wall run et je suis passé a travers la plate-forme. J'ai vraiment cru que mon jeu était mort. Et évidemment je n'avais fait qu'une sauvegarde...

J'ai récommencé un second run mais en faisant des sauvegardes séparé en tournant entre les 3 blocs de sauvegarde disponibles.

Arrivé au même endroit, même bug. Je reprend la partie du point de sauvegarde précédent, ignorant volontairement le point de sauvegarde "maudit" et j'ai pu passer sans encombre (enfin sans encombre, le jeu étant assez dur je m'y suis repris a deux fois...).

A noter que sur d'autre run je n'ai pas eu ce bug, le point de sauvegarde en question n'est donc pas le seul trigger du bug.

Bref n'allez pas en Perse c'est buggé comme pays :)
 

Linsky

Habitué
Ca me rappelle (douloureusement), le glitch que j'ai eu dans Bloodborne..
Une gentille personne s'était donné la peine de laisser un message à côté d'un écart entre 2 murs, dans une ruelle du Vieux yarhnam.. Celui ci disait truc évidemment interprétable de différente façons :

- "C'est le fléau des passages secrets.."

Ni une, ni deux, j'essaie de m'y introduire avec quelques roulades, ce fut difficile mais au bout d'un moment je passe cette brèche qui semblait m'ouvrir une nouvelle voie peut être gratifiante, au pire qui m’amènerait vers un raccourci pour enfin sécuriser mon plein d'échos de sang durement acquis.
J'avance de quelques pas, et mon personnage semble s'enfoncer dans le sol mais béatement (en mode "Uh uh, sacrée jeu, qu'est ce qu'ils ont pas inventé encore"), je continue encore un poil jusqu'à tomber sous la structure de la ville..
Mon personnage flottant à l'infini dans le vide brumeux du glitch, je me rend alors compte qu'il va falloir que je relance la partie et espère récupérer mes échos de sang un poil avant le passage qui mène à ce bug venere.
Ma partie charge et je spawn en pleine ruelle/glitch.. Encore et encore. Au delà du fait de comprendre que j'ai définitivement perdu tout mes échos de sang, je prend surtout conscience que j'ai corrompu mon slot de save et la subite idée qu'elle soit unique me fait frissonner l'échine, pas moins de 70h de jeu au moins, hein.. Dans BLOODBORNE !
J'ai rage-quit ! Ce qui est exceptionnel pour moi. Heureusement qu'en fermant l'application j'ai voulu re-verifié, le jeu m'a ramené par défaut à une lampe de sauvegarde, j'ai flippé comme je n'avais jamais flippé dans un jeu.
Du coup, je suis retourné au passage, et j'ai laissé moi aussi un message à moins d'interprétation possible ("Craignez le piège"), ce qui est totalement con par le simple fait que laisser un message donne forcément envie aux joueurs de vérifier par eux même. :D
D'ailleurs, j'ai eu grave de vote négatif sur celui ci. ^^
 

Zengarv

Habitué
Ben tien moi aussi j'ai eu un bug dans Prince of Persia. J'étais dans la bibliothèque tranquillou avec Farah, j'élimine les ennemis, je fais apparaître le point de sauvegarde, je sauvegarde et là quand je reprends le contrôle, le jeu choisit bêtement de faire spawner Farah en plein dans une fosse pleine de piques.

Obligé de recommencer le jeu depuis le début.
 
Dernière édition:

tonio88

Habitué
Ça me revient aujourd'hui : au lycée en cours d'info, je m'ennuyais, j'avais installé avec ma petite disquette Speedball 2 sur mon poste :devilish:.
Déjà parce que je kiffais SB2 et celui-là il passait sur les bécanes du lycée, je pouvais y jouer dans une fenêtre, que je basculais avec Alt+Tab quand la prof venait.

Bref je joue la coupe et j'arrive en finale, contre l'équipe la plus forte, "Super Nashwan Power" :D
J'étais à fond je me rendais plus compte que j'étais en classe.
Le match est tendu, mon équipe est faible, mais je tiens tête avec un score genre 30-26.
Seulement dans Speedball, quand un joueur est blessé, l'adversaire gagne 10 points.
Et un de mes gars se fait mettre "down" à 5 secondes de la fin.

Je me rappelle avoir gueulé "P*T*IN de M*RDE" tout fort en tapant du poing sur le clavier, avant de me rendre compte que oui, j'étais bien en classe, devant les yeux médusés de la prof et des autres.:giggle:
 

Mondainai

Habitué
Mais c'est quoi ce bazar, en voulant écrire mon anecdote du jour je m'aperçois que j'ai loupé plein de vos messages (même si je suis content de voir que ça bouge !) Et c'est au moins la 3ème fois que ça m'arrive... Je dois avoir un soucis avec mes paramètres de notifications. En tout cas, je compatis à la douleur de vos bugs critiques !

@neogrifter Effectivement ça doit donner une autre saveur au film après avoir fait le jeu ! Je ne me rappelle pas avoir vécu la même chose sur un autre titre.

@Ray @Zengarv Au final mes pb de notifs tombent quand même plutôt bien car <<il ne faut surtout pas oublier que>> je voulais moi aussi parler de Prince of Persia (celui qui est sorti en 2008).
Ce jeu a eu un rôle tout particulier dans ma vie de gamer car il correspond à mon tout premier contact avec la HD. Alors que je jouais encore sur ps2/Wii, j'envisageais de passer à la dernière génération de console. La ps3 étant trop chère je me suis rabattu sur la x360, que j'ai pu avoir en bundle avec PoP. Ma TV était un bon gros tube cathodique à connectique péritel/composite et j'ai joué un temps là dessus en attendant l'arrivée de ma nouvelle dalle de salon.

C'est difficile de se remettre dans le contexte mais à l'époque, je ne connaissais rien d'autre que du balayage 50Hz à basse résolution et je ne voyais même pas en quoi ma TV était floue du moment que j'étais à la bonne distance. Mais une fois la prise HDMI branchée sur la nouvelle TV, j'ai vraiment eu l'impression de découvrir une nouvelle expérience (comme un gamin qui découvre le goût du chocolat). Le premier détail qui m'a frappé c'était les motifs en dentelle sur le haut d'Elika (la demoiselle qui accompagne le Prince). Et dire que ça fait 10 ans maintenant !

En parlant de PoP et de temps qui passe, Julien Pirou a retweeté récemment un mot de Jordan Mechner annonçant les 15 ans de l'épisode Sand of Time .

Par la suite, impossible de se passer de HD, même la Wii est passée par la case connectique YUV pour améliorer un peu le rendu visuel en passant en 480p (il faut dire que les textes de Xenoblade en connectique composite étaient tout simplement impossible à lire quelle que soit la TV). Malheureusement, c'était aussi pour moi l'occasion de découvrir les problèmes de temps de réponse entre un stimuli au pad/wiimote et son impact visuel.

Si vous aussi vous vous souvenez de votre 1er contact avec la HD, je suis tout ouïe euh... vue !
 
Dernière édition:

Ray

Habitué
Une anecdote du week-end.

Je fait découvrir DBFZ à ma copine. Et elle s'éclate à sa façon en faisant n'importe quoi à la manette (comme elle dit : "un jeu qui permet d'en mettre autant plein les yeux est un vrai plaisir même si on arrive pas à gagner").

Et a un moment elle regarde les animations des coups porté dans le vide des personnages. On commence tout une de jouer un moment (pour le coup affronter quelqu'un où il y a pas moyen de savoir ce qu'il va sortir c'est un sacré entraînement pour apprendre à contrer) et elle a cette réflexion : "c'est dommage qu'il n'y ai pas un bouton pour faire un câlin" (on sens son côté lectrice de yahoi).

Je lui dit "ben c'est normal, c'est un jeu de combat DBZ, ils ne se font pas beaucoup de câlins dans cet anime" et je continue de réfléchir à ce qu'elle m'a dit tout en jouant.

Quand soudain il me vint une idée (non je n'ai pas fait comme dans Hot Shot 2).

Je prend Cell et lui montre son auto combo.

"Un, deux, CÂLIN !!!"

Car Cell a une chope où il sert très fort son adversaire dans ses bras durant son auto combo :eek:

Évidemment le rire de ma copine fut une belle récompense pour avoir eu cette idée :love:
 

Ray

Habitué
Aujourd'hui mon père est passé chez moi pour faire de léger travaux.

Moi je finissais de me regarder un tournoi de DBFZ (que j'ai d'ailleurs posté sur Baston !!!).


À l'écran on voyais Base Vegeta avec un coloris Swap rendant son costume tout bleu face à Gotenks en couleur normale.

Et là mon père fait : "tu regarde un jeu Sonic ?".

Je lui dit que non, que c'est un jeu Dragon Ball.

Et la lui me dit : "Ça ressemble beaucoup, ils ont plein de piquants".

J'ai eu un gros fou rire !
 

Ray

Habitué
Il y a quelques années je me suis fait The Evil Within. Et comme beaucoup de joueurs j'ai été marqué par le thème de la salle de sauvegarde (quelques notes du Clair de Lune de Debussy).

Dans la même période j'ai une amie qui est morte dans un accident de voiture. Et le jeu m'a aidé à tenir le coup (comme d'autres de la même période) en ce moment difficile.

À l'enterrement de mon amie, un des morceaux de musique qui est passé entre de discours est, à ma grande surprise, le Clair de Lune de Debussy (si j'ai bien compris il fait parti des morceaux de Twilight, mon amie étant gothique ça ne m'étonnerait pas trop). J'avoue que n'ai pas rejoué ni écouté la BO de ce jeu pendant pas mal de temps.

Si petit à petit j'ai réussi à écouter l'ost, il m'a fallu la sortie de The Evil Within 2 pour me motiver à faire ce jeu. C'était d'une certaine façon un moyen de faire mon deuil.

Si je parle de ce triste événement, c'est que ce matin quand je suis arrivé au boulot, il y avait une voiture en flamme. Point de gilet jaunes dans le coup (enfin j'ai pas vérifié, mais ça me semble peu probable), c'est juste un endroit où il y a beaucoup d'accident (il y a beaucoup de circulation et d'embouteillage et c'est l'endroit "idéal" pour faire un demi tour si s'est planté au rond-point juste avant).

Je ne pensais pas que ça m'avait affecté, surtout que entendant le camion des pompier arriver je savais que les secours arriveraient vite et je suis passé par une entrée plus lointaine pour aller au travail question d'éviter de passer à côté des flammes.

Sauf qu'en rangeant des tubes à essai (je rappelle que je bosse pour Umbrella Corps), je me suis mis à siffler un air et à tomber en larme s'en m'en rendre compte. Je ne me suis rendu compte qu'après quel est l'air que j'ai sifflé.
 

Mondainai

Habitué
:cry: ... Je compatis sincèrement !

J'en profite pour relayer un retweet de notre Seb à tous, d'il y a une semaine ou plus. Si je paraphrase: "la pratique du JV est bénéfique pour lutter contre les syndromes post-traumatiques". Cela reste à mon sens dans le sujet de ce topic (plus que des anecdotes, on y trouve des témoignages où le JV s'est révélé être véritablement salvateur).
 
Dernière édition:

Mondainai

Habitué
Salut, Je ne sais pas pourquoi, cette semaine une ancienne anecdote m'est revenue alors que je pensais vous avoir déjà raconté toutes les petites pépites d'antan qui ont marqué mon parcours.

Bref, une de plus, ressortie des bas-fonds du début des années 90's.
J'avais un pote à l'époque qui jouait sur PC & Mega Drive. Je ne me souviens pas avoir joué sur PC avec lui mais j'ai pas mal gamé quand même sur sa console (plusieurs Sonic, Toe Jam, Michael Jordan Chaos in the Windy City, Mortal Kombat 1 & 2, DBZ l'Appel du destin...), mais je m'égare (peut être pour prolonger mon anecdote qui serait sans ça trop courte :p).

Bref, lui aussi venait de temps en temps chez moi (à l'époque je n'avais pas de console) et un jeu l'a interpellé sur PC du coup: Prince of Persia, tout simplement. Bref, il m'a demandé de lui prêter la disquette du jeu (une disquette 3,5 pouces).

Quelques jours ont passé et il me ramène la disquette dont l'étiquette était désormais complètement délavée... Il me dit alors: "Je suis désolé, je l'avais laissée dans la poche arrière de mon jean et ma mère l'a passé à la machine à laver...". Tout naïf que j'étais, je n'avais pas pris la peine de copier son contenu avant de la lui prêter.

MAIS c'était sans compter sur la robustesse insoupçonnée du dit support magnétique à un tel traitement... Quand je vois la vitesse à laquelle se flinguaient les disquettes 5 pouces 1/4: la moindre rayure et pouf: <General Failure> error reading drive A. Bref, je me disais que le coup du lave linge l'avait cuite quand bien même c'était une 3,5 pouces !

Quelle médisance !! En réalité, il n'en était rien: plus de peur que de mal. Aucune erreur de lecture, comme si rien ne s'était passé. Après une copie de sauvegarde, c'était reparti, le grand vizir n'avait qu'à bien se tenir... pour la mille et unième fois !
 
Dernière édition:
Haut