Le petit monde des racisés

Linsky

Habitué

Personnellement, moi j'en ai marre..
Depuis que je suis môme, faute de ne pouvoir tarter le Monde, je me suis enfoncé dans un genre de nihilisme à cause de ce genre de commentaire gerbant, qui en plus tente de se pseudo-nuancer à base "ah mais toi c'est pas pareil", quand face à ce connard que tu fréquentes malheureusement malgré toi, à l'école, au boulot, dans une soirée, tu devrais presque te justifier de ta couleur de peau, ou de ne pas partager ses idées puantes parce que justement tu as la même que lui...
Je me suis toujours dis que le bon sens gagnerait à la fin, mais que je ne serais plus là pour le voir.. Parce que putain, la route semble looooongue..
Bien trop longue, à mon sens..

Et en bonus :
http://www.dhnet.be/medias/televisi...sme-mais-pas-sur-rtl-5b954033cd708f1e166ec9b1
 
Ardisson est une putain d'ordure. Il héberge la créature Zemmour parce qu'il sait pertinemment que ça va provoquer du buzz, et donc de l'audience, et donc des sous. Mais quand l'une des invitées montre l'envers du décor et démonte la mécanique bien huilée de ce genre d'émissions, qui se complaisent à exister à la limite du légal, Ardisson hurle au "bad buzz" orchestré par une invitée déloyale. C'est tellement gerbant. "Viens, viens, on va laisser Zemmour essuyer ses pieds sur ta gueule, parce que ça nous fait ricaner, mais ne t'avises surtout pas de te défendre, sinon..."

Edit : je ne connaissais pas l'émission, mais a priori c'est Zemmour l'invité et Sy la chroniqueuse. Ce qui ne change rien, par ailleurs. Je suis trop habitué à voir Zemmour faire le chroniqueur.
 
Dernière édition:
Surtout qu'Ardisson fait jamais de direct, il monte toutes ses émissions. Donc même si Zemmour a du répondant en face, si le gars veut juste faire le buzz il peut couper ce qu'il veut au montage. C'est effectivement dégueulasse.
 
Et s'il faut aller sur le terrain que Zemmour croit maîtriser, c'est-à-dire celui de l'histoire et de la culture, il devrait réaliser que son propre prénom, Eric, n'existe dans le répertoire onomastique français que parce que des populations germaniques se sont progressivement installées en Gaule, en plusieurs vagues, tout d'abord au Ve siècle (Euric est notamment le nom d'un roi des Wisigoths), puis de nouveau au Xe siècle, lorsque les rois des Francs ont concédé des terres à des vikings, chez qui le prénom Erik était plus courant que chez les Francs...

Donc ça suffit de nier le rôle des migrations et des échanges culturels dans l'histoire.
L'ironie de l'histoire étant que Hapsatou Sy et Vincent Cerrutti aient donné un prénom d'origine hébraïque à leur première fille.
 
Ardisson est une putain d'ordure. Il héberge la créature Zemmour parce qu'il sait pertinemment que ça va provoquer du buzz, et donc de l'audience, et donc des sous. Mais quand l'une des invitées montre l'envers du décor et démonte la mécanique bien huilée de ce genre d'émissions, qui se complaisent à exister à la limite du légal, Ardisson hurle au "bad buzz" orchestré par une invitée déloyale. C'est tellement gerbant. "Viens, viens, on va laisser Zemmour essuyer ses pieds sur ta gueule, parce que ça nous fait ricaner, mais ne t'avises surtout pas de te défendre, sinon..."
C'est d'autant plus étrange de voir comment il a fait une sacré leçon de morale à Dieudonné, mais laisse Zemmour vomir sa haine sur ce même plateau.
Incompréhensible.
 
Je passe du coq à l'âne - à vrai dire je ne sais pas de quelle polémique vous parlez et quand j'ai lu "Zemmour", "Ardisson", je me suis dit que je n'avais pas envie de savoir - pour dire un petit mot du livre "Noire n'est pas mon métier". Je l'ai fini il y a déjà il y a plusieurs semaines, et ça me trotte dans la tête depuis.
Pour rappel, il s'agit d'un ensemble de témoignages d'actrices noires sur leur vécu dans le monde du cinéma et du théâtre en France.
N'étant pas une personne racisée, j'ai trouvé ce livre important dans le sens où j'ai pu y découvrir concrètement la violence du racisme dans ce milieu-là. Je ne prétends pas pour autant comprendre ce que ça fait, puisque je ne peux pas en faire vraiment l'expérience, mais ça m'a quand même bien fait "palper" la violence du truc. En fait, même si bien sûr je m'attendais à trouver les faits relatés ignobles, j'ai trouvé ça surprenant de ressentir le besoin d'interrompre ma lecture après un ou deux textes à chaque fois.
Je l'ai fini avec des sentiments mélés : d'un côté une énorme admiration pour l'énergie déployée par ces femmes pour réussir en résistant autant que faire ce peut aux compromissions et d'un autre côté le gros "coup de blues" que certains talents ont sans doute été définitivement perdus et de n'avoir pas prêté attention aux problèmes de représentation plus tôt...
En bref, j'en recommande la lecture aux gens qui s'intéressent à ces questions :)
 

Ominae

Membre Actif
Ce n'est pas uniquement Ardisson, ce sont les médias dans leur intégralité, tous l'invitent.
Arrive un moment où il faut se poser des questions et se demander si la lutte contre l'extrême droite n'est pas plus importante que le buzz.
 
De l'eau, du moulin.

Pour son émission Les Terriens du dimanche, Ardisson a un co-producteur, nommé Stéphane Simon. Ce producteur, outre qu'il est actionnaire de Télé Paris, société qui produit Les Terriens du dimanche, est un aussi actionnaire principal d'un nouveau site d'extrême-droite, La France LibreTV, co-fondé par le polémiste André Bercoff et l'avocat Gilles-William Goldnadel (par ailleurs chroniqueur dans cette même émission d'Ardisson, le monde est petit). Or, que découvre-t-on en se connectant sur La France libre ? Que les 100 premiers abonnés (au prix préférentiel de 40 euros au lieu de 50) recevront un cadeau. Quel cadeau ? Tiens, le dernier Zemmour, justement. Et dédicacé.

Et le reste est par .

A part ça, un nouveau podcast vient d'arriver. Il s'agit de Kiffe ta race, par Rokhaya Diallo et Grace Ly.

Il est disponible un mardi sur deux, sur plusieurs plateformes, et leur compte Twitter est bien réveillé.
 

hakugei_

Moderatorin, ja !
Membre du personnel
@pafnouti : oh là là merci, je me fais une liste de bouquins à m'offrir pour mon anniversaire en octobre (oui, je suis comme-ça, je me fais des cadeaux, je m'aime) et j'avais oublié de le mettre sur cette liste !
 
Haut