Le petit monde des racisés

AnaJiggle

Habitué
#1
On se pose, on prend un thé et on discute.

Comme on est au mois de Mai, ça veut dire qu'on fait ce qu'il nous plaît, mais ça veut aussi dire que la commémoration de l'abolition de l'esclavage en France est proche.
Enfin elle devrait l'être. Normalement, en France métropolitaine, c'est le 10 Mai... depuis 2006.
Pendant ce temps j'ai commémoré les 150 ans de l'abolition en 1998 avec mes parents en Guadeloupe. En général personne en parle, ou alors quelqu'un dit quelque chose du genre "ouais mais quand même, les bienfaits de la colonisation." Quand ça arrive, je me sens très sale d'être à moitié blanche.
Le jour est même pas techniquement férié. Enfin il l'est cette année, mais c'est parce que c'est l'Ascension.

De l'autre côté de l'Atlantique, ce genre de truc arrive tous les jours, et ça se finit rarement aussi "bien". Blablabla les 'ricains, ouaisouaisouais, mais ici on a de nouvelles ni de Théo, ni de la famille d'Adama. Quant à Liu Shaoyao, c'est très simple, si vous savez pas qui c'est, allez donc faire un tour sur Google.

Also, this. What the literal, actual hell?!

En France, y'a beaucoup de racisés, y compris dans les milieux geeks. On est peu visibles mais on est là, et malheureusement le racisme aussi.
Alors on se crée un espace pour parler, pour partager nos expériences, pour dénoncer et combattre le racisme systémique et ordinaire, mais aussi pour célébrer nos cultures et le boulot d'autres racisés.

Ah, pis voilà un p'tit défouloir pour toutes les femmes noires qui en ont ras-le-bol qu'on leur touche les cheveux: http://hairnah.com/
Sinon vous pouvez aussi engueuler les gens ou leur taper sur la main en vrai. Ça fait grave du bien.

Bien sûr, vous pouvez aussi venir si vous avez la peau couleur Sopalin. Mais faites pas vos fragiles.
 

Kokuzoku

Habitué
#3
De l'autre coté de La Manche c'est pas mieux avec l'affaire "Windrush". On te fait venir pour aider à reconstruire un pays et 50 ans plus tard on t'expulses toi et tes enfants comme des clandestins.
 

JESUS

Habitué
#4
Content de voir un safe space sur le sujet, tout comme le topic sur le sexisme et le topic queer, j'y apprendrais très certainement deux trois choses. Tout comme les autres je resterai plus que majoritairement lecteur.
 

Lenneth

Wonder Modératrice
#5
Pour information, ce topic sera tout autant surveillé que celui sur on va tabasser le patriarcat et le topic queer.
Ceux et celles qui trouvent rigolos de faire des stupid jokes et de venir chouiner en tant que petits blancs et petites blanches fragiles n'ont rien à faire ici.

Signé: Un petit sopalin dodu.
 

AnaJiggle

Habitué
#6
De l'autre coté de La Manche c'est pas mieux avec l'affaire "Windrush". On te fait venir pour aider à reconstruire un pays et 50 ans plus tard on t'expulses toi et tes enfants comme des clandestins.
Bah tu vois, même moi j'apprends des trucs. Je ne connaissais pas cette affaire et du coup je me renseigne. C'est typique.
Du coup un dossier de l'Evening Standard ici concernant l'affaire. Il y a une première vidéo, mais si vous descendez dans la page il y a d'autres informations et des témoignages.

Sinon, aux Etats-Unis, pas exactement pareil mais similaire, un petit dossier sur DACA et les Dreamers sur le site du Guardian.

C'est hyper facile d'envahir d'autres pays au nom de sa propre supériorité, de faire miroiter une meilleure vie dans les pays "riches" (souvent les pays où la suprématie blanche règne) puis ensuite de faire venir et renvoyer les gens non-blancs à sa guise.

Je vais du coup suivre l'affaire Windrush de plus près. Quant aux Dreamers, il me semble que la Cour Suprême a heureusement rejeté la demande de Trump de supprimer DACA, mais ça fait un moment que je n'ai pas suivi l'affaire.
 

Kokuzoku

Habitué
#7
Bah tu vois, même moi j'apprends des trucs. Je ne connaissais pas cette affaire et du coup je me renseigne. C'est typique.
Ouais les médias français en n'ont pas parlé avant la démission de la ministre. En même temps faut les comprendre, ils étaient en boucle sur une info beaucoup plus importante... Le royal baby :cautious:
 
#8
C'est vaguement dans le sujet, mais hier je jouais à Détective Pikachu et c'était une scène où il fallait trouver le coupable dans un groupe composé de 4 ou 5 blancs et un noir. Le coupable était le noir. Le seul noir que j'ai vu dans le jeu jusqu'ici d'ailleurs. J'ai rage-quit sur le coup ><
 

Ray

Habitué
#9
C'est vaguement dans le sujet, mais hier je jouais à Détective Pikachu et c'était une scène où il fallait trouver le coupable dans un groupe composé de 4 ou 5 blancs et un noir. Le coupable était le noir. Le seul noir que j'ai vu dans le jeu jusqu'ici d'ailleurs. J'ai rage-quit sur le coup ><
Oui, j'y ai pensé quand j'y ai joué.

Il y a très peu de personnes au couleurs de peau différentes donc en faire un méchant est d'autant plus génant.
 
#10
Dans le même style, il y avait eu ça, à propos du Miss Peregrine's Home for Peculiar Children de Tim Burton.

Tout le monde a compris qu'il fallait arrêter de sortir des excuses du genre "moi j'ai jamais demandé plus de blancs dans tel ou tel truc" ou "si y'a pas de raison de faire d'un personnage un noir (ou un asiatique, ou autre), je le fais pas". Sauf Tim Burton. Du coup pour moi il est passé dans la case "les réalisateurs que j'aimais bien mais que je vais maintenant boycotter jusqu'à ce qu'il se passe un truc."

J'ai pas joué à Détective Pikachu. Je pense que je m'en passerai.

Sinon @Kokuzoku je ne suis absolument pas surprise. C'est pour ça qu'il faut faire remonter à fond ce genre d'affaires.
 
#13
Moi je suis juste bi *sort*

Napilicaio, toujours une bonne référence.
Pour celleux qui ne connaissent pas, Napi est une coach pour femmes racisées. Elle fait du coaching personnel et pro, et elle a créé #JeudiSurvieAuTaf sur Twitter. C'est mon idole.

Pour le moment le topic est bien reçu, ça fait plaisir <3 j'espère que les autres racisés du forum viendront y faire un tour ^^
 
#15
Je ne m'attendais pas à voir ce genre de topic sur ce forum. Ce qui m'intérêsse le plus c'est de savoir comment vous le vivez au quotidien.
Personnellement, je me rends rarement compte de l'impact social de ma couleur de peau. C'est surtout les blagues sur les noirs qui me le rappellent ou quand je vois des personnages qui incarnent un cliché dans un film ou autre.
 
#16
Je ne m'attendais pas à voir ce genre de topic sur ce forum. Ce qui m'intérêsse le plus c'est de savoir comment vous le vivez au quotidien.
Et c'est tout à fait legit comme conversation, parce que tout le monde le vit pas pareil. Donc c'est d'autant plus important justement de se créer des espaces, même sur un forum comme celui-ci... surtout sur un forum comme celui-ci, j'ai envie de dire. Parce que c'est comme ça que ça deviendra normal d'avoir des espaces pour s'exprimer et qu'on fera bouger un peu les choses.

Personnellement, je me rends rarement compte de l'impact social de ma couleur de peau. C'est surtout les blagues sur les noirs qui me le rappellent ou quand je vois des personnages qui incarnent un cliché dans un film ou autre.
Bah tu vois, j'allais te dire que y'a pas qu'une façon d'être noir ou racisé en général. Moi j'ai pas la même expérience que pas mal de mes amies parce que:

1. Je suis claire de peau. Je m'en prends bien moins dans la face que les femmes noires à la peau foncée.

2. J'ai grandi en Guadeloupe. Les blancs n'y sont pas majoritaires et donc j'ai grandi en trouvant normal que les racisés s'expriment. Alors l'histoire de la Guadeloupe baigne dans le racisme et le colonialisme, hein, et le racisme systémique joue beaucoup sur la politique et l'économie de l'île, voire même sur la santé publique (voire l'affaire du chlordécone), sans parler du colorisme ambiant, qui est une des conséquences du racisme.

3. Je suis métisse. J'ai le cul entre deux chaises depuis ma naissance. Pendant hyper longtemps, je ne me sentais pas légitime en tant que femme noire. Et là c'est vraiment une question d'histoire personnelle.

Toi ce que tu vois le plus (en tout cas à cet instant T de ta vie) c'est les blagues et clichés racistes. Encore une fois, c'est tout à fait legit, c'est sans doute une des premières violences auxquelles on est exposé. Peut-être que tu as été chanceux ou qu'il y a des choses qui te paraissent normales mais qui, après réflexion, ne le sont peut-être pas? Ou les deux?

D'ailleurs si tu as un doute sur une situation, si un truc te fait tiquer, hésite pas à venir en causer bien sûr ^^
 
#18
En termes d'émission de discussion, y'avait eu l'initiative Noir is the New Black, sur Arte, que j'avais beaucoup aimé.
Notamment parce que c'est français et que les réalités françaises ne sont pas les réalités américaines.
Je ne sais pas s'ils ont arrêté ou pas.
Ils disent qu'ils existent encore mais sous un autre nom: Le Tchip
Et ils ont interviewé Amandine Gay, réalisatrice du magistral Ouvrir La Voix, que j'ai vu au cinéma avec plein d'autres femmes noires flamboyantes et hydratées. Si vous avez l'occasion de le voir, il est magnifique.

Petite précision: les réalités françaises ne sont pas les réalités américaines, mais c'est quand même bien d'être au courant des deux. Souvent, les gens ont tendance à penser que "c'est pire aux USA". Non. C'est pas exactement à la même échelle (l'Europe tient dans le Texas, me semble t-il) ni exactement pareil, mais il y a un racisme systémique des deux côtés.
 
#19
Bah tu vois, j'allais te dire que y'a pas qu'une façon d'être noir ou racisé en général. Moi j'ai pas la même expérience que pas mal de mes amies parce que:

1. Je suis claire de peau. Je m'en prends bien moins dans la face que les femmes noires à la peau foncée.

2. J'ai grandi en Guadeloupe. Les blancs n'y sont pas majoritaires et donc j'ai grandi en trouvant normal que les racisés s'expriment. Alors l'histoire de la Guadeloupe baigne dans le racisme et le colonialisme, hein, et le racisme systémique joue beaucoup sur la politique et l'économie de l'île, voire même sur la santé publique (voire l'affaire du chlordécone), sans parler du colorisme ambiant, qui est une des conséquences du racisme.

3. Je suis métisse. J'ai le cul entre deux chaises depuis ma naissance. Pendant hyper longtemps, je ne me sentais pas légitime en tant que femme noire. Et là c'est vraiment une question d'histoire personnelle.
Je pense qu'il n'y a pas vraiment de légitimité à avoir à ce niveau. Y'a la culture et l'aspect physique mais les deux ne sont qu'une partie de l'identité et ne nous définissent jamais complètement. En plus, métisse c'est plutôt une addiction qu'une soustraction donc il faut en être fier.
Personnellement j'ai vécu dans une partie de la France oú les noirs sont très rares. C'était surtout enfant que je l'avais pas mal ressenti (le prof en primaire qui m'appelait Kirikou par exemple). Par contre, je pense que ça a eu, paradoxalement, un effet positif. J'étais en échec scolaire durant tout le collège/lycée et j'ai voulu sortir du cliché du fainéant/pas très malin donc je me suis retrouvé, contre toute attente, à finir des études après le bac.
Toi ce que tu vois le plus (en tout cas à cet instant T de ta vie) c'est les blagues et clichés racistes. Encore une fois, c'est tout à fait legit, c'est sans doute une des premières violences auxquelles on est exposé. Peut-être que tu as été chanceux ou qu'il y a des choses qui te paraissent normales mais qui, après réflexion, ne le sont peut-être pas? Ou les deux?

D'ailleurs si tu as un doute sur une situation, si un truc te fait tiquer, hésite pas à venir en causer bien sûr ^^
C'est vrai qu'il y a beaucoup de choses qui me paraissent normales quand elles ne sont pas ouvertement malveillantes. Par exemple je ne suis pas choqué quand il n'y a que des blancs dans un film. Ca me gêne presque plus quand il n'y en a qu'un (Strange Things par exemple, mais au moins ils n'ont pas mis l'accent dessus).
 

hakugei_

Moderatorin, ja !
Membre du personnel
#20
Dans la petite ville où je vivais enfant et ado, il y avait une seule famille de noirs. Et en plus leur fils avait un handicap mental. Pas besoin de vous dire qu'ils étaient dans la merde :(
 
Haut