La météo des émotions

Bon, on dit que quand on a des problèmes ou des trucs qui te tracassent il faut en parler … mais je n’ai personne à qui parler donc du coup je le fais ici. Et je m’excuse d’avance car j’en n’ai beaucoup à dire que je ça sera peut-être confus.

Commençons par les bases, je suis dans une société de matériel électrique destinées aux pros (comme Rexel) se situant que dans les Hauts-de-France et ma fonction c’est vendeur comptoir et responsable rangement sauf que j’étais le 2eme vendeur. Ma société côtoie d’autres sociétés donc un « web » qui est destinées aux particuliers. (Sauf en pratique, dans ma boite on peut servir les particuliers et il y a un compte pro sur le « web »).
Pourquoi suis-je responsable rangement ? C’est simple, mon patron voulait que les vendeurs comptoirs avaient une seconde tache et du coup je me suis retrouver au rangement car avant tout le monde rangeaient une à deux heures et donc ce poste a été créé pour que les autres soit à leurs poste de travail plus vite sauf si il y a un énorme arrivage.

Voilà, la base est posé maintenant le début des soucis : en juin 2019, le responsable informatique allait partir et forme du coup le vendeur 1 car il adore l’informatique mais il délaisse le comptoir. Il y a un vendeur 3 qui… ne va pas beaucoup au comptoir donc je me retrouve seul au comptoir et seul au rangement… et ça a duré jusqu’en novembre. Sans compté l’histoire ou un commercial voulais m’évincé du comptoir pour mettre un de ses potes en plus pendant que j’étais en vacances…
Donc mi-novembre, on m’a mis intégralement au rangement en vue de l’inventaire en fin d’année, cette période est un temps mort qui m’a fait remonter la pente car j’ai enfin l’impression de bien faire mon taff et vu que j’étais qu’au rangement j’avais moins à courir donc moins de stress et d’épuisement. En plus avec mon seul pote (disons que je ne suis pas social, j’essaye de l’être mais ce n’est pas facile…) on fait plein de sorti.
Puis en janvier, je reprends le comptoir comme avant (seul au comptoir/au rangement) et j’ai il y a eu tellement de l’activité que j’ai dû enchainer 42h semaines (PS : mon contrat c’est un 35H). Puis mi-février, on m’évince du comptoir…Ok. Bon, en vrai vu qu’on était rattacher à la logistique et qu’ils ont eu comme idée de séparer l’agence de l’entrepôt, on nous bascule en pure logistique donc je fais que du rangement. Si seulement…

Donc arriva la période du fameux confinement. Le lundi 16 mars, soit un jour avant le confinement, ils ont fermé le réfectoire en vue des mesures sanitaires mais mon chef a prévenu tout le monde….sauf moi. Donc je me suis retrouver avec une gamelle à chauffer sans pourvoir chauffer le plat…. du coup je n’ai pas mangé de la journée.
Le premier jour du confinement, la majorité de la logistique, donc moi, a été mis au chômage partiel car lundi et mardi ça été très calme en activité. Jeudi, vers 9h en pleine session de Grid (celui de 2019) mon patron m’appelle, l’activité du « Web » qui explosa et me dit de revenir et... j’ai accepté.

Au début, ça allait on arrivait à être à jour, il y avait une bonne ambiance pas oppressante et la route bon dieu, tranquille. Puis les commandes augmente mais l’effectif reste le même car mon patron réagit toujours à la dernière minute. Donc on commence à être réellement en difficulté. Bon il rappelle des gens mais le boulot augmente en même temps… Après on m’a basculé aux expéditions dans ma boite (et non pour le « Web ») puis j’ai basculé entre expé, rangement et « Web ».
Un jour, pendant le déconfinement, mon patron débarque pour voir la logistique et peut-être rappeler ceux qui n’ont pas encore repris le boulot et il passe à vers 17h et il voit qu’il y a personne en pensant qu’on n’avait pas fait d’heures sup alors qu’on l’a tous faites à midi… donc la semaine qui suit on n’a dû rester au soir mais ils ont fait qu’une heure… et moi, je mange aux vestiaires, je lance Girls’ Frontline et vers 12h40 mon chef me voit et me dit de faire des trucs à midi…yes, je suis le seul c*n à faire les 2 heures.

On est en juin, on ne me laisse pas toujours faire mon boulot de responsable rangement, tout le temps faire des bons pour les autres en plus certains se cassent pas la tête contrairement à moi et qu’on me laissait un peu de côté…
Il est temps que je parle des relations avec mes collègues. Au début, j’essaye d’être sociable et j’ai réussi à m’entendre très bien avec certains collègues mais ceux-ci sont partis voir changé de secteurs. Donc je me retrouve dans une situation où j’ai plus de réel personne avec qui je m’entends très bien et que les affinités avec certains étaient bien définis. En plus, dès qu’on est en nombre supérieur à 2, j’ai l’impression qu’on me laisse de côté voir que je n’existe pas. En plus, je n’ai pas de binôme pour le rangement et vu que j’ai plus le comptoir j’ai plus le contact avec les clients en plus je m’entendais très bien avec certains clients…

Mais attends, je n’ai pas fini pour cette partie car j’ai dit que je m’entendais très bien avec certains, c’est vrai mais il y a eu une personne avec qui je m’entendais très bien qui m’a déçu. On est en janvier 2020, il a fêté son anniversaire sauf que je l’ai su après car les autres ont raconté le déroulement de la soirée et c’est là tu te dis OK mais pourquoi il m’a pas invité car la majorité de mes collègues ont été invités. Je n’ai pas osé demander pourquoi mais j’ai 3 théories :
Soit il m’a oublié ce qui arrive. Soit c’est lié à la bouffe car moi et la nourriture c’est très compliqué car j’ai des problèmes d’estomac donc beaucoup d’éléments comme le gras que je ressort aussi vite qu’il est rentré, que je suis un peu difficile et que je suis végétarien (note : ce dernier est un choix contrairement aux deux autres et j’essaye d’être végétalien mais c’est très dur avec ce que j’ai…désolé). Soit je crois que je m’entends bien alors qu’en fait non mais si c’est le cas, pourquoi il me parle beaucoup alors ?

Et puis dans le même mois, un mardi dans l’après-midi, j’ai observé des choses qui m’ont commencé à m’énerver donc à exprimer ma colère en gueulant jusqu’à pousser un « de toute façon je m’en bats les c******s, je me suicide en fin d’année » et l’a j’ai eu 4 personnes qui sont venue et me demander pourquoi ? Et là je ne savais pas quoi dire d’ailleurs j’ai eu l’idée de poser ce qui me tracassais sur un Word.

Vu que je ne puisse pas ranger efficacement, les rayons étaient en bordel, un jour la personne au-dessus de mon chef (pas mon patron) propose de venir un samedi matin sur la base du volontariat et je vais être honnête je n’ai pas été car c’est un gros foutage de gueule. Tous mes collègues ont été pour m’aider ce qui est bien mais ce sont les mêmes personnes qui ne pas attention au picking et donc c’est eux qui sont la cause du bordel… et attention quand je dis bordel, ce n’est pas de l’exagération voici des exemples :
- sur certaines références, il y a 2-3-4 voire 5 boites à moitié vides. Ce qui vaut aussi pour la gaine et le câble.
- il y a un surstock sur la marque Legrand et ils prennent en surstock sans remettre en rayon et des fois sans regarder en rayons s’il en a.
- des boites vides carrément qui reste en rayon.
- à la cave, les tourets sont mélangés, le RNF avec le R2V et des couronnes/déchets par terre.
- des produits carrément par terre.
- du verre pas ramassé des ampoules/néons qui sont tombés.
Après tu t’étonnes que j’ai envie de prendre un calibre 12 et de retourner l’arme contre moi… Et en plus cette personne n’arrête pas de dire que le rangement c’est important mais cette personne m’a demandé sur des demi-journées à faire des agences et/ou expé ….mouais.

Cette même personne a fait la même chose à savoir un autre samedi matin pour le Web mais cette fois j’y étais en étant motivé. La veille mon chef me dit samedi matin tu vas ranger….je viens pour ce Web et je dois ranger….ok. Bon le jour J, je me suis remotivé et ça aller bien. D’ailleurs, j’ai compris pourquoi on m’a demandé de ranger alors en fait, le responsable de l’agence est venu pour réaménager l’agence et remettre des produits à l’arrière et donc de les ranger. Vers 9h, mon chef sort : « tu vas arrêter le rangement, les gars vont t’aider lundi, là tu vas faire des prépas » ….f**k. Donc je fais les prépas, le responsable d’agence n’est pas content, il y a des tensions entre lui et mon chef bref une demi-journée qui finit mal.
 
Puis en Juillet, je suis en vacances pour 2 semaines et demie j’ai pu me reposer. Puis la reprise et ça n’a pas changé. En août, on nous demanda de ne pas faire d’heure, ce que je n’ai pas fait car j’avais du boulot vis-à-vis du rangement vu que la situation n’a pas changé. En plus, il y a eu une vague de chaleur et toit du bâtiment c’est des tôles et donc les températures sont amplifies… (Note : on souffre aussi en hiver). Et j’aimerais bien me reposer mais c’est compliquer à cause d’un truc : avant on avait une place sur le parking et donc quand j’étais au comptoir et que je restais au soir, je ne faisais pas l’heure du midi et donc allais dans la Saxo, allongé et soit je dormais, soit je joue à la Switch ou soit j’écoute de la musique mais à cause des travaux, Saxo se retrouve sur le trottoir et donc pour se reposer dans la tranquillité c’est râpé vu que mon taff se trouve sur un boulevard.

Et ça à empirer vers fin août, je passe à 4-5 heures de rangement à 1 heure en me foutant aux agences. Bon pour ce coup je peux comprendre car la personne est partie pour cause familiale et mon chef à proposer de prendre sa semaine ce qui a accepté et je comprends. D’ailleurs je revois un commercial itinérant d’une autre agence que je m’entends bien (Pour info : les commerciaux, quelle que soit leur agence même si elle se situe loin doivent être formé au « siège social » là où je suis) qui se barre car il a trouvé une meilleur opportunité et dans la conversation je dis que je suis plus au comptoir et il était choqué, il trouve illogique que je suis plus au comptoir. En disant ça, mon moral a un peu remonté. Et au passage, j’aide encore des commerciaux itinérants qui se sont retrouvés au comptoir à cause du virus.

Septembre est arrivé et la situation n’a pas changé comme d’habitude. Depuis juin, une autre agence allait déménager et ces personnes nous ont aidés en logistique mais l’agence est presque prête, ils sont plus là et donc il manque des personnes en logistique et évidement je compense aux agences et expé… et évidement en me cassant le c*l tandis que certains ne font pas d’effort en faisant leur travail et pas aider les autres… ça me saoule tellement que je commence a moins voire ne pas manger de la journée sachant que je suis un maigrichon (en même temps vu mon mis à vis avec la nourriture…) d’environ 45kg…

Donc, vu que je ne mange peu, je me suis mis à reprendre plus tôt, à 12h15, soit un quart d’heure de pose avant de retravailler mais un jour, la RH me voit et je n’ai pas le droit de reprendre à 12h15, il faut trois quart d’heure de pause…de temps en temps, je le faisais…DEPUIS MARS 2019 et le pire, en juin 2019, vu que j’étais seul au comptoir/rangement j’ai dû le faire et même mon patron m’a vu le faire et il a RIEN dit…après je pense c’est à cause du fait que le gouvernement allais faire des contrôles dans les entreprises suite au virus. Et mon chef, m’a parlé de cette histoire et il m’a fait remarquer qu’il me reproche de trop travailler contrairement aux autres…C’est vrai que je bosse beaucoup mais vu ce que j’ai dit vis-à-vis de mes collègues et que prend trop à cœur mon travail ça me m’étonne pas…

Bref, je vais arrêter là, j’ai bien creusé mais je pouvais encore creuser plus profond vu qu’à chaque fois je me rappelle pleins de détails et il faut que j’arrête car si je continue, j’écris le triple facilement, je n’ai même pas parlé de ma vie en dehors du taf et aussi car je ne sais pas si ça va fonctionner de parler ici, je tente quand même et puis de toute façon, si ça dégénère je sais ce j’ai à faire…

(Et désolé pour le double poste. La cause : plus de 10000 caractères)

10k dommage.png
 

Dr Bob Kelso

Habitué
@x-anthony62300-x
Ah ouais quand même… Et le coup du volontariat, dit-moi que c'est pas bénévolement ?
Vu que ça dure depuis aussi longtemps, tu n'as pas essayé de chercher ailleurs ? Parce qu'un train de vie comme ça, ça ronge complètement la santé et faut surtout pas céder.
En tout cas ne perds pas goût à la vie (même si c'est facile à dire), vois ça comme un passage très difficile et dis-toi qu'à un moment ça ira beaucoup mieux.
 

Tryskel

Habitué
Va voir ton médecin traitant, et mets-toi en arrêt, tu me sembles en plein burn-out, ballotté en permanence dans des consignes contradictoires et ayant sur tes épaules le poids que mettent tes collègues.
 

Ray

Habitué
Ça me semble pas évident vu le contexte de te conseiller. Pour parler de ce qui ne va pas tu peux aller voir un psychiatre, il saura sans doute mieux te conseiller que nous vu que c'est son boulot. Après je pense que tu peux en parler ici quand tu as besoin, ça fait souvent du bien de parler de ses soucis même si ça ne les rêgle pas.

Courage en tout cas. Et prends soin de toi.
 

zardoz

Habitué
@x-anthony62300-x: Il y a un très au-delà du burn out et tu me sembles à l'évidence y être, donc comme il a été dit plus tôt, médecin du travail et trouve toi aussi un bon psychiatre (c'est vraiment pas un pléonasme). Demande un check up santé de tout ce qui va de travers aussi physiquement et nerveusement, et de tout ce qui est allé de travers physiquement et nerveusement. Et prépare dans ta tête tout ce que tu as à dire, le contexte, ne retiens rien si tu peux et laisse faire l'imprévisible de tes réactions ...

Pour le reste je m'abstiens, c'est parfois pour certains, certaines idées qui paradoxalement permettent de tenir de proche en proche un peu plus longtemps pour s'en sortir.
 
Merci à tous pour vos messages, ça m'a un peu remonter le moral :coeur:

Et le coup du volontariat, dit-moi que c'est pas bénévolement ?
Non, les samedi qu'on a fait ont été comptés en heures sup.
tu n'as pas essayé de chercher ailleurs ?
Si, je regardais de temps en temps mais maintenant je pense que je vais aller sur des sites comme Indeed et poser mon CV.

Après concernant le médecin du travail/le médecin généraliste, c'est ce que je vais faire enfin si ils sont disponibles car mon médecin généraliste est en congés jusque fin septembre. Après faut voir si mon médecin du travail est dispo, je vais me renseigner dessus et y aller.

Puis concernant le Psy c'est pas une mauvaise idée, je vais d'abord aller voir le médecin et après je vais voir.
 
Haut