Ftaghn, le topic des jeux sur le mythe des grands anciens et leurs innombrables cultistes.

Ray

Habitué
#1
Parce que l'actualité Lovecraftienne est assez chargé cette année, je me suis dit qu'ouvrir un fil sur l'une de mes mythologie préféré et des jeux qui la concerne est une bonne idée.

Donc ici est l'endroit où tout les cultistes pourront se retrouver pour parler de celui qu'il ne faut pas nommer !

Surtout que la mythologie est utilisée ou a inspiré des jeux très varié comme des Survival-horror (Dark Corner Of The Earth), des jeux de gestion (Cultist Simulator), tactique (Achtung Cthulu qui sort cette année), RPG (Cthulu saves the World), point'n'clic (The Last Door), FMV (The Infectious Madness of Doctor Dekker), action RPG (Bloodborne).

Bref comme son mythe, l'univers vidéo-ludique qui s'ouvre a nous est infini et nous rappelle à quel point nous ne sommes rien !
 
Dernière édition:

Ray

Habitué
#4
Il a l'air excellent mais j'ai pas pu le tester..

Par contre je me suis mis à Call Of Cthulu et c'est... Inégal.

Déjà les graphismes sont du niveau du premier The Evil Within (mais sans les bugs d'affichage de texture) et donc ça pique.

Au passage la majorité des habitants de la ville ont le même visage avec seulement des barbes ou moustaches pour les différencier et les femmes sont absentes (soyez rassuré elles semblent bosser toutes à l'hôpital en tant qu'infirmières). C'est un petit détail, mais c'est là qu'est le soucis du jeu. Dans l'accumulation de petits détails qui gachent l'immersion.

Par exemple le fait que certains actions apparaissent avec une indication nous apprenant qu'elle ne nous ai pas accessible. Sérieux ça nous apporte quoi à part un message sans subtilité pour nous dire "refait le jeu pour tout voir". On notera aussi les éléments non expliqué ou pas dans le bon menu.
Au début du jeu si on pense à ouvrir notre menu et a le fouiller on apprend que certaines compétences ne peuvent être upgradés qu'en trouvant des objets. Sauf que si on ne l'a pas ouvert, on ne sais pas cette info (et on a pas besoin de l'ouvrir). Et lors de la phase de création de personnage qui as lieu juste après, rien ne nous indique que c'est notre seule occasion de monter par choix ces compétences.

Il y a aussi des petites erreurs narratives assez étranges :

A un moment un mec nous donne rendez vous chez lui. Une fois entré on peux fouiller sa maison et il ne réagit pas. On trouve entre autre une photo personnelle et une lettre montrant des soucis le concernant. La photo est situé dans sa chambre, pour autant il ne réagira pas mal si on lui apprend que l'on a trouvé cette photo chez lui en fouillant dans ses affaires personnelles, par contre si on lui parle de la lettre il nous engueule pour avoir fouiller ses affaires.

Dans le même genre un perso meurt sans laisser le moindre doute. Peu de temps après on le revoit. Parmis les question que l'on peut lui poser il y a une question qui n'est posable qu'avec un niveau élevé de la comp de médecine : "mais vous étiez mort" parce qu'évidemment il faut avoir fait des études en médecine pour que l'on réalise ça :(

Le jeu est aussi très linéaire malgré des endroits qui masquent plus où moins bien cette linéarité.

Et c'est dommage parce qu'à côté de ça le jeu propose une super ambiance et une histoire intéressante qui utilise en général a bon escient la mythologie de Lovecraft.

Les différentes compétences me semblent toutes très utiles et utilisés. Faire un build "parfait" me semble très difficile dans ce jeu.

Le feeling change beaucoup d'autres jeux d'horreur car c'est clairement les dialogues le cœur du jeu.

Il y a bien quelques séquences d'infiltration mais ça reste léger (en tout cas au stade où j'en suis, environ chapitre 8-10).

Et les énigmes sont cool tout en restant relativement simples.

Bref le jeu est sympa, mais j'espérais plus.
 

Ray

Habitué
#5
Bon vu que je ai fini Call of Cthulu, j'aimerais détailler mon avis.

Le jeu me pose plusieurs problèmes.

Il est fidèle au mythe et plus particulièrement au jeu de rôle L'appel de Cthulu.

C'est à la fois une force car ça le met sur un créneau peu utilisé vu que les jeux de rôles orienté enquête et où les dialogues sont très importants. D'ailleurs la majorité des choix important sont fait via ces derniers.

Mais pour transposer le JDR en jeu vidéo il fait des choix assez contradictoires.

Par exemple on joue un personage qui as sa propre personnalité. Si celle-ci est souvent éffacée, elle réapparaît parfois et lui fait faire des choix contraires à la façon dont on le jouais.

De plus ce côté jeu de rôle pose des problèmes sur le plan narratif, et la difficulté d'écrire des dialogues sans erreur ou contradictions entre eux. Quelques fois un dialogue ne prendra pas en compte ce que l'on a dit juste quelque secondes avant.

Et dans un jeu principalement centré sur ça narration ça casse l'immersion.

De même certains aspects prétendument voulu par le titre ne vont pas assez loin dans leur utilisation.

Clairement la majorité des choix doivent avoir autant d'influence que dans un Telltale et je n'ai pas eu l'impression d'avoir grandement fait changer le gros de la trame par ceux-ci. À la fin du jeu, je n'ai pas eu l'impression que ce sont mes choix durant l'histoire qui ont décidé des fins potentielles s'ouvrant à moi. Au passage, j'ai eu la fin où :

L'on se sacrifie pour empêcher le réveil de Cthulu et on fini dans l'asile du savant fou qui pourra bien s'amuser avec nous.

La perte de pied du héros se sens largement moins que dans des jeux comme The Evil Within ou les Silent Hill. Les moments "pétage de plombs" sont très sages et peu perturbant dans l'ensemble.

Les phases d'infiltration sont assez basiques et ont meurt plus parce que leur mécaniques sont mal expliquées que parce qu'elles sont dures. D'ailleurs une séquence mid game nous fait vraiment enchaîner les morts en boucles. Mais aucune n'est vraiment violente a part la dernière si on essaie de se la faire en pure discrétion.

Le gore est peu présent voire quasi absent du jeu, certaines scènes semblant limite censurées façon PG13, mais bizarrement certaines scènes sont bien gores (le début de la toute première séquence du jeu, la mort d'un personnage entre autre). Ce déséquilibre est super étrange.

Enfin pour un jeu lié au mythe, je trouve que le jeu explique trop. Alors c'est pas forcément étonnant pour un jeu inspiré du jeux de rôle mais cela fait du tord a sa narration car en fin d'histoire il ne vous restera que peu de zones d'ombres et de mystère. Le problème c'est que ces mystères restant qui nous faisaient cogiter sur la notion de réalité étaient la grande force des romans de Lovecraft. Une force que j'ai trouvé dans d'autres œuvres vidéo-ludiques, comme le récent The Infectious Madness of Doctor Dekker qui pourtant manquait déjà un poil de finesse à mon goût.

Pourtant malgré tout ce râlage, le jeu est bon. Il fonctionne bien la plupart du temps et c'est une aventure que j'ai pris plaisir à suivre.

Mais tant de micro défaut ici et là l'empèche d'être un grand jeu AMHA.

Petit point qui m'a fait marrer dans ce jeu c'est la prophétie car :

Elle dit juste que on est l'élu dont le seul acte sera de faire un choix déterminant le futur

Pour une prophétie sensé, dans sa définition, prédire l'avenir c'est franchement la honte.

Perso j'en fait tout les jours des prophéties du type un jour ce mec fera un choix important parce que tu te mouille pas et tu est quasi sur que ça se réalisera.
 

jeje829

Habitué
#6
Je suis entrain d'y jouer, je reviendrais dessus.

Deux titres à surveiller:

Conarium:


The land of Pain:


Sinon tu m'intrigue avec The Last Door, et The Infectious Madness of Doctor Dekker est déjà dans ma biblio steam.

Dans le genre on peut aussi parler de l’excellent Eternal Darkness ! Même si c'est pas une adaptation directe, les liens sont évidents.
 

Hacel

Habitué
#7
Le premier a l'air d'être à suivre en effet... sauf que l'annonce de juin 2017, il est sorti ou non?

Merci pour tes retours Ray, je m'attellerai à Call of Cthulhu sans doute l'année prochaine, j'en ai un peu ma claque des jeux qui manquent clairement de finition et j'espère que Cyanide va apporter pas mal de patches pour rendre le tout un peu plus beau et ergonomique... tout en rendant le système de folie pertinent, qui à ce que j'ai lu n'est qu'artifice?

Edit: merci.
 
Dernière édition:

Ray

Habitué
#9
Disons que le système de folie de Call Of est pertinent cordialement dans un environnement campagne du JDR.

Donc il y a un grand nombre d'event qui fond descendre la jauge et que tu sera obligé de croiser et quelques trucs facultatifs qui te permettront de basculer totalement.

En fait c'est de vouloir être trop proche d'un JDR papier qui en fait un mauvais système.

Pour moi c'est un peu le principal problème du jeu. Il prend des éléments de JDR papier et les applique au jeu vidéo sans réfléchir à leur pertinence.

Il y a des bon trucs (d'une manière générale tout ce qui touche aux dialogues) voire même des idées vraiment cool (la compétence qui permet de "trouver" des objets utile dans notre environnement est une mécanique intéressante).
Mais il y a aussi pas mal de trucs assez con.

Merci @jeje829 pour la découverte de ces jeux Lovecraftien. Pour The Last Door à la base je ne voulais pas le prendre mais c'est le lobbying intensifs de certains joueurs de l'ancien forum qui m'a donné envie de le tenter et je ne l'ai pas regretté.
 

jeje829

Habitué
#10
Comme il y a un sujet dédié, je reposte ma critique de Call of Cthulhu ici:

Ahhh, Lovecraft, c'est toujours difficile à adapter, quelque soit le format, et le jeu vidéo ne fait pas exception, même si certains jeux y arrivent vraiment pas trop mal. Mais je suis fan, alors dès qu'une adaptation, directe où indirecte, se pointe, ben je prends, quoi. Et du coup, qu'en est-il ? Ben nous sommes face à un jeu très dirigiste, qui emprunte un peu au monde du RPG (mais avec très peu d'incidence), qui mélange dialogues (ça, c'est cool), exploration et enquête (très cool aussi) et quelques rares phases d'infiltration, mais encore trop présentes à mon gout.
L'ambiance de l'écrivain de Providence est franchement bien rendue, et on voit du décors, de la ville portuaire en passant par un vieux manoir, des grottes suintantes, un hôpital et autres endroits éthérés.
Malheureusement, là où le bât blesse, c'est la gestion de la folie. Elle est scriptée, et non dynamique, oubliez donc les hallucinations à la Eternal Darkness où encore Amnesia. Ici les hallucinations tomberont quand elles seront prévus, sans tenir compte de vos choix. De plus, les représentations hallucinatoires (où non) sont bien trop terre à terre et manquent de folie, justement. Sans parler d'un méchant absolument ridicule.
Mais bon, le jeu fait quand même son boulot sur les 15 heures qu'il m'aura tenu, avec une fin satisfaisante (dans le style Lovecraft), sur un jeu qui en contient 4, visiblement.

J'ai eu la même fin que toi, Ray, et elle me va très bien, très Lovecraftienne (je me suis renseigné sur les autres, et... Bof).
 

Ray

Habitué
#11
Le manque de folie visuelle, surtout pour un jeu autant scrypté, est vraiment mon plus gros reproche.

Mais le système d'enquête trop simple (j'aurais bien aimé un système comme dans The Vanishing Of Ethan Carter), est aussi une déception.

En fait je trouve que le jeu ne va pas assez à fond dans ses point. Et s'il l'avait fait ça nous aurait aidé a ignorer ses autres défauts.

Au fait @jeje829 c'était quoi les autres fin. Perso la fin que j'ai eu m'a déçue. Pas dans son résultat mais dans sa mise en scène. J'ai trouvé ça super léger...

Sinon rien à voir, mais je croyais que Acthung Cthulu Tactics n'était pas sorti alors qu'en fait il est sorti en octobre et semble vraiment être du sous X-com en plus bourrin et moins varié.

Alors je ne sais pas sa fidélité au jeu de société et le problème est peut être là, certaines mécaniques marchant bien en jeu de société de fonctionnant pas en jeu vidéo.

Bref une bien plus grosse déception a première vue.
 

jeje829

Habitué
#12
Pour les différentes fins:

Il y en a une où on refuse de participer au rituel (je suppose que ça revient +/- à la case asile, mais j'ai pas vérifié)
Il y en a une qui est de faire le contre-rituel, comme notre fin, mais avec un score en ésotérisme au maximum (je sais pas si ça change quelque chose, mais comme au dessus, je pense que ça finit mal)
Et la dernière est de faire le rituel correctement et réveiller Cthulhu. Il apparait brièvement et tout le monde sur place tombe dans la folie et s'entre-tue.

J'ai hâte de voir ce que donnera The Sinking city.
 

Ray

Habitué
#13
Avoir le score d'ésotérisme au maximum ça me semble chaud (enfin sans les plans), parce que même en le montant aux maximum à la création (ce qui est quand même un sacré handicap), doit falloir trouver tout les items le montant et ils sont assez rare (comme la médecine d'ailleurs) et pourrissent encore plus vite notre santé mentale.

Dommage d'ailleurs que le score de santé mentale ne semble pas changer les fins vu ce que tu dit.

Après avoir fait un tour sur le net j'ai l'impression que le tour de toutes les fins possibles n'a pas été fait. Mais bon j'ai peut être pas eu de bol et ne suis pas tombé sur une liste concrète.
 

hakugei_

Moderatorin, ja !
Membre du personnel
#14
Bon vu que je ai fini Call of Cthulu, j'aimerais détailler mon avis.
Est-ce que tu peux supprimer un de tes posts ? Tu as fait un double mais ils ne sont pas identiques donc je te laisse choisir celui que tu voulais conserver.
 

Ray

Habitué
#15
C'est bizarre qu'ils ne soient pas identiques. Je regarde ça. Encore désolé...

EDIT :

@hakugei_ : j'ai regardé et je ne vois pas de double post.

À la limite il y a deux post qui se suivent, l'en parce que j'ai commencé le jeu et je donnais mon avis sur le début, et un fait "le même jour" parce que je me suis remis au jeu le lendemain (par lendemain j'entends que j'ai dormir environ 8h entre les deux). Je pense donc que mes deux messages sont pertinent étant donné qu'ils montrent l'évolution (où l'absence d'évolution) de mon point de vue sur le jeu.

Si vraiment tu pense qu'il est indispensable d'en enlever un, tu peux enlever le premier, mais pour moi les deux sont importants.

Et si tu les considère comme un double post, dans ce cas tout les post du fil Playthrough Namco X Capcom devraient être supprimé (ce que je trouverais encore plus dommage vu que je trouve ce fil super intéressant), enfin c'est mon point de vu, même si je comprends que tu puisse ne pas être d'accord. Après les modo c'est comme les MJ, c'est eux qui ont le rôle de juge en cas de problème, donc fait comme tu veux (surtout que tout les potentiels intéréssés l'ont sans doute déjà lut...).

EDIT 2 :

Cette discussion m'a donné envie de me voir les fins que j'avais loupé dans Call Of.

Bon en fait à la fin du jeu j'hésitais entre deux propositions. Et en fait j'aurais du prendre l'autre que je trouve plus satisfaisante.

L'option c'est fini donne un résultat qui me plaît plus narrativement même si elle est moins Lovecraftien et tien plus de la prophétie auto réalisatrice.

Bon et la troisième fin est plutôt nase à mes yeux.

J'ai quand même l'impression qu'il y a une "Happy End" cachée où :

On arrive à sauver la chef de la secte et à la couper de l'appel du grand tentaculeur.

Ha et en regardant les trophées, j'ai découvert que je n'avais eu aucune hallucinations selon le jeu...
 
Dernière édition:

jeje829

Habitué
#17
Ha et en regardant les trophées, j'ai découvert que je n'avais eu aucune hallucinations selon le jeu...
Tu parle de "l'enquêteur halluciné" ? Alors moi non plus... Et c'est un problème, on devrait chercher à fuir les hallucinations, pas à chercher à en avoir. :D

PS: j'ai fais une petite recherche et c'est un trophée dédié à un endroit à explorer. Dommage.
 

Julien

Habitué
#18
Alors, Call of Cthulhu...

Globalement, j'ai apprécié cette aventure. J'ai aimé l'atmosphère, le travail sonore, certains personnages (Cat, Bradley, Marie...), et le fait que le jeu repose davantage sur le malaise que sur des "jump scares" (même s'il y en a quand même quelques-uns).
J'ai aimé le fait qu'il s'agisse d'un jeu d'aventure avant tout, avec très peu de scènes d'action, et le fait que l'accent soit mis sur l'enquête, les dialogues et la nécessité d'échapper aux ennemis (humains et... moins humains...)
J'ai aimé l'intégration des mécaniques tirées du jeu de rôle, avec même la possibilité de rater son jet de dés. Le Trouver Objet Caché est sous-exploité mais l'idée est solide.

Le jeu n'est pas pour autant une totale réussite. On sent que le budget était limité, avec des modélisations parfois grossières et des animations rigides. Les environnements sont réussis dans l'ensemble mais assez restreints et cloisonnés. Mais bon, ce n'est pas bien grave, et ça ne m'a pas empêché d'apprécier le jeu. Tout le monde ne peut pas être un AAA.

Le plus gros défaut du jeu, à mon avis, c'est son côté trop linéaire. Certes, les compétences du joueur lui permettront parfois plusieurs manières de passer un obstacle, mais chaque chapitre se résume en gros à : un environnement à explorer avec une poignée de personnages et d'interactions, un obstacle à passer d'une manière ou d'une autre, et hop, chapitre suivant. On est vraiment sur des rails, et on se sent parfois catapulté d'un lieu à l'autre par la narration.
Corollaire de ce défaut : je n'ai jamais vraiment senti la géographie de l'île de Darkwater, et en dehors du manoir Hawkins qui trône bien visible au-dessus des docks, je serais bien incapable de dire où se trouvent l'hôpital, la galerie d'art ou la librairie par rapport au reste des lieux visités.
Je pense que le jeu aurait gagné à adopter une structure inspirée des point'n'clicks : plusieurs lieux interconnectés, avec plusieurs objectifs globaux à accomplir en parallèle, et surtout beaucoup plus de possibilités d'interaction avec l'environnement (ne serait-ce que regarder les objets afin d'en avoir une description).

En dehors de ça, ce que je n'ai pas aimé ou en tout cas regretté :
- Un scénario qui repose trop sur les clichés de Lovecraft, qui lui donnent parfois un arrière-goût de remake moins ambitieux (et moins effrayant) de Dark Corners of the Earth.
- Des séquences de folies et d'hallucinations trop présentes, trop tôt, et trop peu subtiles. Et surtout, indépendantes du score de SAN de Pierce.
- Des twists scénaristiques qui veulent surprendre mais sont surtout confus.
- Marre des prophéties à deux balles dont le personnage du joueur est l'objet. 99% du temps c'est complètement téléphoné, et rend l'intrigue totalement prévisible. Call of Cthulhu ne fait pas exception.
- Les passages où Pierce agit de manière scriptée, allant parfois à l'encontre de la manière dont le joueur a interprété son personnage jusque-là.
- Les passages qui virent un peu trop au "simulateur de marche", surtout vers la fin.
- Les séquences où l'on joue d'autres personnages. J'aime bien l'idée, mais elle est très mal intégrée.
- Quelques puzzles peu inspirés.
- Les bugs, notamment liés à l'interface (sur PC). Changez les touches par défaut à vos risques et périls...

Les 3 fins auxquelles j'étais éligible (sur 4) fonctionnent bien, et si même les plus positives restent au mieux douces-amères ce n'est pas non plus la déprime totale. Par contre elles sont trop courtes, donnant un sentiment de dénouement expédié. J'aurais aimé connaître les conséquences de mes choix et le destin de certains personnages (surtout quand ceux-ci étaient au centre d'un choix laissé au joueur). Du coup je n'ai pas vraiment l'envie de refaire le jeu en jouant d'une autre manière. Quelques diapositives à la Fallout auraient pu faire le job.

tl;dr : je lui donne un 7/10. Peut mieux faire, mais quand même pas si mal. J'espère que le jeu aura du succès, et permettra à l'équipe de faire une suite plus ambitieuse, et peut-être libérée de la contrainte de cocher un peu scolairement toutes les cases de la checklist lovecraftienne.
 

JESUS

Habitué
#19
Le jeu me tentait pas mal, c'est quand même un peu dommage, du coup je vais probablement attendre une grosse promo. Ce que je trouve peut être le plus gênant par rapport à tes remarques, c'est le coté folies sans rapport avec la SAN (d'ailleurs il me semble que Eternal Darkness gérait mieux le truc non ?), et Pierce qui n'agit pas forcément selon les choix du joueur. Le reste je peut encore faire avec.
 

Julien

Habitué
#20
Le jeu me tentait pas mal, c'est quand même un peu dommage, du coup je vais probablement attendre une grosse promo. Ce que je trouve peut être le plus gênant par rapport à tes remarques, c'est le coté folies sans rapport avec la SAN (d'ailleurs il me semble que Eternal Darkness gérait mieux le truc non ?), et Pierce qui n'agit pas forcément selon les choix du joueur. Le reste je peut encore faire avec.
Oui Eternal Darkness ou même Dark Corners of the Earth géraient beaucoup mieux la SAN. Là ça m'a semblé très scripté.
Pour Pierce qui n'agit pas forcément selon les choix du joueur, c'est surtout que les cutscenes restent les mêmes, quelques soient les choix de "roleplay" du joueur.
Ce sont des symptômes du côté très linéaire du jeu, du fait de son budget limité...
 
Haut