Clap de fin pour l'édito sur HardWare.fr

#5
Il y a aussi un changement de la façon d'accéder à l'information.
En 1996 des passionnés donnaient des trésors d'information. Mais il fallait les trouver et il fallait aussi bosser pour en tirer toute la quintessence. La forme aussi était basique/austère. Il fallait du temps, on en avait d'ailleurs. Les coûts en dehors du serveur étaient assez dérisoires. Le quasi gratuit existait déjà d'ailleurs.

Aujourd'hui, si la forme ne va pas... Ça ne colle pas. Plus le temps, trop de contenu, hors de question de passer du temps à extraire du sens. Il faut dire que des amateurs ont commencé à bricoler des formats sympa. Une fois qu'une professionnalisation s'est mise en place après ces premières évolutions, les coûts de production liés sont arrivés eux aussi.
Du coup, comment se financer ?
Le modèle initial ne coûtait pas grand chose, car sa production était légère et ceux qui s'en servaient étaient actifs et se debrouillaient avec.
Aujourd'hui un média web coûte cher...
 
Haut