Anti-gaspi, DIY, désemcombrement... vivre & consommer autrement

hakugei_

Moderatorin, ja !
Membre du personnel
#1
J'ai beau avoir une grosse collection "geek" dans mon salon et un grand dressing plutôt rempli, j'essaie de plus en plus de consommer différemment.

Faire le tri dans ses affaires et donner ce qu'on n'utilise plus, acheter d'occasion quand c'est possible, réfléchir avant d'acheter : non seulement on "désemcombre" son espace de vie et son esprit, mais en plus, on fait de sérieuses économies.
Si en plus on essaie de consommer de façon plus écologique, par exemple en dénichant la version zéro-déchet ou compostable de son produit habituel pour moins remplir les poubelles, c'est encore plus satisfaisant. (pour moi, en tout cas :p )

J'ai souhaité créer ce topic pour qu'on se partage des infos, des vidéos, des trucs qu'on a expérimenté, etc, pour consommer différemment.

Attention, être minimaliste ne signifie pas qu'on vit avec juste une valise de fringues et aucune possession "matérialiste" :unsure: il n'est pas question de vivre forcément avec rien !
Beaucoup vous le diront : être minimaliste ne veut pas dire arrêter de consommer.
On peut très bien être minimaliste et avoir une méga collection (de bouquins, de figurines) ou des goûts de luxe (se payer un resto coûteux, s'offrir une moto...).
Justement le minimalisme permet de dépenser moins (d'argent et d'énergie) pour des choses dont on n'a pas vraiment besoin/envie, de posséder moins pour vraiment se concentrer sur des objets et/ou des dépenses qui ont un sens pour nous.

Pour ma part j'ai été une grosse accro au shopping pendant une bonne partie de ma vie (d'où le dressing plein, même si je fais du tri régulièrement) une mauvaise habitude héritée de ma maman (qui fait pareil avec la nourriture, malheureusement...).
Depuis environ 2 ans, j'ai commencé à acheter beaucoup moins de fringues, à aller vers l'occasion, d'abord pour raison de moyens (smic power, yeah) puis par conviction. Parce qu'en le faisant par nécessite d'abord, je me suis rendue compte du nombre de choses qu'on n'a pas besoin d'acheter, et aussi de tout ce qu'on peut trouver en seconde main et en très bon état. En plus, quand on fait beaucoup de shopping, on se rend compte du nombre d'obkets bon marché qui se cassent très vite...
Et puis le plaisir de donner à d'autres quand on n'utilise plus, ou de donner une seconde vie à des objets ou des vêtements, sans renflouer les caisses de certaines multi-nationales pas très éthiques, c'est plutôt agréable :giggle:

Je sais que beaucoup n'aiment pas acheter d'occaz, par exemple, et je suis pas là pour donner des leçons. Chacun fait comme il veut et ce qu'il peut selon ses envies, on est là pour partager des trucs à ceux que ça intéresse, çaytout :)

Chacun ses limites : par exemple il y a des choses que je me refuse d'acheter en neuf mais que j'achète d'occasion sans soucis (comme certaines marques). Je porte presque tous les jours mes baskets Adidas (pas vraiment éthique...) mais je les ai achetées d'occaz. Pour d'autres ça sera impensable juste de porter ce logo sur soi, par principe. Do as you like !

___________________________________________________________________________________________________________________________


Casser les idées reçues sur le mode de vie minimaliste :

En anglais :

En français :


Un habitat plus petit et plus dépouillé ne veut pas dire forcément "vide" :

Je conseille fortement cette chaîne, avec des maisons parfois minuscules et très ingénieuses !

À vous d'y trouver les idées qui vous conviennent ;)
 

Celebrian

Membre Actif
#2
Je me tourne de plus en plus vers l'occasion. C'était d'abord pour les mangas ou les jeux, mais je commence à regarder les vêtements (mais je suis tellement compliquée que j'ai encore très peu acheté). Après, par chance, je ne suis pas une acheteuse compulsive pour les vêtements (je dois acheter que quand j'ai un vêtement qui me lâche...). Par contre, je me vois pas acheter une machine à laver, un frigo ou des sous-vêtements d'occasion. Ca me répugne. Pour le reste, à voir !

Pour le minimalisme, j'essaie de me limiter, d'abord parce que pas d'argent et que quand j'en ai, ça part en mangas ou pour mon lapin. Mais il faudrait que je fasse un vrai tri dans mon appart un jour quand même. Mais j'ai du mal ^^'
 

Jing

Membre Actif
#3
Mon studio est le vide "incarné" - ceux qui l'ont déjà vu (et mes excuses à eux) comprendront :whistle: - mais c'est surtout parce que je m'y suis jamais senti et m'y sentirai jamais chez moi alors qu'à côté je flippe trop de la moindre notion de changement ; je réalise que ce serait donc hors-sujet d'en causer dans ce topic...

Mais quand je vivais encore chez mes parents - chez qui j'ai laissé la quasi-totalité de mes trucs (mangas, jeux vidéo, musique, ...) -, je faisais régulièrement - environ deux fois par an - la technique du tri par la question "Qu'est-ce qui va encore me servir ou même simplement me faire plaisir d'avoir et qu'est-ce qui m'est devenu inutile voire me laisse finalement un goût de mélancolie plus que de vrai bon souvenir ?".
Ca m'a amené à faire des choix assez radicaux mais jusque-là j'ai encore jamais ressenti de regret ; même mieux, comme pour toi hakugei, ça me libère un peu dans mon esprit. Aussi, notamment pour les fringues, ça m'a éveillé à l'importance du don. En revanche, alors que je suis en situation précaire depuis un moment, je crois pas une seule fois avoir - en tout cas pas consciemment - réfléchi d'un point de vue économique financièrement.

Au niveau technologique, autant j'aime me tenir au courant de ce qui se fait de nouveau par curiosité, autant j'ai rarement le besoin ou ne serait-ce que l'impression d'avoir besoin du top. Notamment niveau smartphones où je me suis toujours refusé de prendre un forfait internet et la moindre appli' ; je nie évidemment pas tout ce que ça apporte de pratique au quotidien - ça m'aurait déjà sorti de belles galères... ! - mais quand je vois des groupes de quatre-cinq personnes avec chacun la tête plantée vers son écran ou un couple à une table avec l'un.e plongé.e sur une appli' de vente privée pendant que l'autre est dans l'abandon total, moi qui ai profondément besoin de contact avec les gens, ça m'attriste.

Par contre la bouffe, aïe. Quand on voit ce qui passe dans mon frigo, mon estomac - sans déconner j'peux pas avoir un organisme humain - ou ma poubelle, c'est la Terre de l'Aberration.
 

Zélyie

Habitué
#4
Je me pose vraiment cette question au niveau des vêtements et je suis contente que tu aies évoqué cela Hakugei.
Cela fait de nombreuses années que je ne fais plus trop de shopping de vêtements. Je suis passée par différentes étapes : manque effrayant de moyen, rejet de mon propre corps, phobie de la foule, flemme, dégoût de mon corps (hello), honte de ma taille de vêtements, etc.
Aujourd'hui je me réapproprie mon corps, un travail physique (sport, perte de poids) et mental (acceptation) et mon compte en banque (un peu) et je recommence à acheter (rarement mais un peu) des vêtements. J'ai arrêté de mettre des teeshirts (Qwertee, désolée, ton chiffre d'affaires est en baisse et je sais pourquoi) et j'essaie de m'habiller plutôt comme une adulte (je suis prof - mes élèves ont presque mon âge, donc je peux pas me permettre de teeshirts geeks - et chef d'entreprise avec des rendez-vous sérieux - je peux pas me permettre de teeshirts geeks²).

Donc j'ai racheté récemment pas mal de chemisiers, pantalons de travail, chemises, robes-tailleurs, etc. Et je dois prendre une décision : est-ce que je continue à acheter des vêtements pas très chers, mais qui sont dans mes moyens, sachant que je change régulièrement de taille (dans le bon sens normalement), que la mode change, que j'ai besoin de renvoyer une image (apparence) de quelqu'un qui a plus (+) que 5 chemisiers dans sa penderie. Ou bien est-ce que je saute le pas et essaie d'acheter des vêtements plus coûteux mais de meilleure qualité, qui peut-être tiendront plus longtemps (mais c'est même pas certain), qui seront peut-être fabriqués en France ou en Europe (avec la culpabilité en moins) etc ?
C'est vraiment un casse-tête depuis que je dois m'habiller pour le travail. Quand je m'habillais pour moi et mon plaisir (que ce soit dans cette période maigre, mais surtout surtout avant, quand j'étais jeune, fan de shopping et que j'aimais mon corps) je trouvais ça beaucoup plus simple. Vêtements neufs, occasion, tant que c'était joli j'étais contente. Aujourd'hui, j'apprécie de porter des choses jolies, mais je ne sais plus du tout quel rapport entretenir avec le textile.
 

hakugei_

Moderatorin, ja !
Membre du personnel
#5
@Zélyie : Si tu sais que ton poids va continuer de changer, je conseillerais de vraiment aller vers l'occasion pour ne pas te ruiner. Beaucoup de gens qui ont maigri ou grossi vident leur garde robe en mettant tout à 5 ou 10€. Une fois ça m'est arrivé : je vais chez une personne pour acheter un manteau trouvé sur le bon coin, et une fois sur place je découvre que c'était une ancienne addict au shopping qui revendait des SACS de fringues NEUVES ou très peu portées entre 5€ et 20€ selon les articles.
L'autre avantage c'est que du coup même si ce sont des vêtements de marques pas terribles au niveau éthique, le simple fait de les acheter d'occaz (et de peut-être les donner ou revendre après) redonne du sens à la démarche ;)

---------------

Pour revenir sur la question du minimalisme, j'ai essayé ces derniers jours de refaire du tri chez moi.

Alors, j'ai réussi à faire pas mal de rangement, c'est visiblement moins encombré, mais par contre je me rends compte que
Par exemple je suis tombée sur un gilet que je n'avais pas porté depuis au moins un an, normalement c'est le signe qu'il ne faut pas garder ...mais comme je le trouve mignon, je l'ai porté aujourd'hui pour me donner bonne conscience et le garder :cautious:
Je garde depuis 10 ans une paire de chaussures que je n'ai presque pas portée, elles sont très jolies mais dans un style que je porte rarement. Et je ne sais pas pourquoi (y a pas de raison valable : je les porte pas + elles étaient trop bon marché donc elles sont déjà abîmées...) je n'arrive pas à m'en séparer o_O Elles restent dans leur boîte et prennent de la place pour rien...

Bon, j'avoue que j'avais déjà fait un énorme tri il y a quelques mois, où j'avais vraiment donné beaucoup de vêtements, accessoires et chaussures (plusieurs grands sacs Ikea blindés) et pas mal de DVD/CD/trucs de déco, à des particuliers ou des assoc. C'est peut-être pour ça que maintenant j'ai plus de mal (par exemple, même s'il me reste encore pas mal de vêtements, c'est que des trucs que j'aime..).
Pourtant, je sais que mon dressing est encore beaucoup trop rempli (j'ai pas besoin de tout ça, je passe mon temps à fouiller quand je cherche un truc, et je mets toujours mes préférés en ignorant le reste)... que mon salon est encore trop blindé de déco... Et qu'il faudrait que je continue à trier !

Le truc chiant pour les vêtements (et futile) c'est qu'en fait quand je change de couleur de cheveux, je ne peux plus du tout porter les mêmes couleurs.
J'ai pas mal de fringues bleu canard, une couleur que j'adore, mais qui ne me va au teint que quand je suis rousse. Des fringues jolies et confortables que je porte dans mon cœur. Résultat : je ne sais pas si je serai de nouveau rousse un jour, mais dans la peur de regretter mon geste plus tard, je garde ces fringues depuis des lustres :poop:

Je pense qu'une première solution dans mon prochain appart pour désemcombrer au moins visuellement sera de partir plutôt sur des meubles fermés. Aujourd'hui dans le grand séjour j'ai que des étagères, certes jolies, mais où on voit tout (et en plus ça prend bien la poussière...).
Par exemple j'ai pas tellement de figurines que ça comparé à d'autres, mais elles sont posées tout-partout dans la pièce, devant les DVD, devant les jeux vidéo, sur des piles de livres, etc. Je pense que dans mon prochain appart je les réunirai toutes dans une seule vitrine, ça devrait déjà être plus agréable.
(je parle de mon prochain appart, parce qu'avant ça j'aurai pas de budget meubles, même pour de l'occaz)

==> Mon prochain challenge : réussir à donner les livres de poche que j'ai déjà lus (je ne les relis jamais) et certains DVD que je ne regarderai plus. J'ai un rapport bizarre avec ces objets. Si je les donne, j'ai l'impression que j'abandonne une partie de moi, alors que pourtant je sais que je ne les lirai/regarderai plus (et au pire un film ça se loue en démat :oops:). Je pense que je pourrais me séparer d'au moins 2/3 des DVD que je garde encore, et de la moitié des livres de poche, pour ne garder que mes chéris, mais j'y arrive pas.
 

smogo

Habitué
#6
Je ne suis normalement pas du tout sensible a la qualite des vetements (ni aux vetements, tout court), mais puisqu'on en parle ... je porte actuellement un T-shirt (fourni gracieusement par le ministere de la defense il y a plus de 25 ans), et que je porte tres regulierement. Etat impeccable. Bon, la couleur etait imposee. Mais c'est indemodable :p

Donc je me dis que la qualite a ses avatages, et je compare aux kilos d'autres tshirt a 7 ou 8 roros qui sont partis a poubelle ou en chiffons depuis.

Par education, je ne sais pas jetter (pas que les fringues, les zordis, les revues, les meubles, les instruments de musique). C'est un vrai probleme quand on achete du bas de gamme, car c'est invendable, ou difficelement donnable. Plus ca va, plus je vais me forcer a attendre pour acheter de la bonne qualite, plutot que de sauter sur la "super affaire" qui se revelera decevante et impossible a refourguer.

Et de nombreux sites se mettent a faire du "tiers de confiance" pour les paiements entre particuliers, ce qui permet de faire fonctionner le marche d'occasion en vente a distance.
 

hakugei_

Moderatorin, ja !
Membre du personnel
#7
Tiens tu me fais penser à un truc :
Dans mon rangement j'ai fait le truc qu'on fait jamais, TRIER LES STYLOS pour jeter ceux qui n'écrivent plus.
Un paquet de stylos à peine entamés sont partis à la poubelle, mais grosse surprise : je suis tombée" sur des stylos feutres à pointe fine qui écrivent encore comme au premier jours... alors qu'ils ont 20 ans !
J'ai regardé de plus près et j'ai compris : ce sont des stylos techniques de la marque allemande Rotring qu'on m'avait offert.

Comme quoi ça vaut le coup de mettre le prix.
7€ l'unité actuellement pour ce modèle sur Amazon : la cargaison de stylos à la con que j'ai dû jeter devait largement dépasser leur valeur...
 

Zélyie

Habitué
#8
Ouais, en déménageant en Australie, j'ai fait un gros tri. J'ai vendu et donné énormément de livres, DVDs, vêtements, etc. Donc pour le moment, je vis encore plus ou moins dans ma valise de retour, et même si j'y ai rajouté des souvenirs (d'Australie et... du Japon - le Japon, ça tue les principes de pas trop garder des choses), ça reste raisonnable.

En revanche oui je comprends l'envie de tri. Les stylos, j'ai fait aussi. Et des trucs idiots genre les thés, les encens, les bougies parfumées, les "savons" et autres produits de beauté qui se périment pas vraiment (ahem Lush et compagnie), les figurineset bibelots, les souvenirs, les photos, les petits props et autres cadeaux qu'on me fait, les aimants à accrocher au réfrigérateurs et autres babioles pas chères que les gens m'offrent en revenant de voyage... AAAAAHHHH ! Mais bon. Y'a des trucs, c'est pas facile de les jeter.

J'imagine que tu connais @hakugei_ mais peut-être pas, et pour les autres de toutes façons : je recommande la méthode de rangement de Marie Kondô, hyper connue et qui a été éditée spécialement pour nous les petits zamis de Nolife en version..manga ! :eek:

Screenshot 2018-05-22 at 00.49.24.png
 

Lazarre

Habitué
#9
J'ai pas mal entendu parler de ce livre dernièrement mais sans idée de ce qu'il contient concrètement. Ce sont des méthodes pour aider les gens motivés à mieux ranger, ou des trucs pour aider à s'y mettre les personnes qui manquent d'entrain au rangement ?
 

hakugei_

Moderatorin, ja !
Membre du personnel
#10
@Lazarre : Je pense que c'est plutôt pour les gens motivés, car la méthode est assez radicale.
Par contre les méthodes de rangement qu'elle donne ont l'air plutôt sympa (praticité + gain de temps quand tu cherches quelque-chose)

Pour en savoir plus sur cette méthode :
J'avais vu une vidéo (en anglais) qui compare 6 méthodes de désemcombrement les plus connues en donnant leurs avantages et leurs inconvénients, il parle de la méthode Kondo en premier :


Personnellement c'est la méthode que j'utilise pour trier les vêtements, et en triant je fais plusieurs tas :
• donner
• faire des chiffons
• pas sûre (je reviens plus tard sur cette pile)
• garder
 
Dernière édition:

Zélyie

Habitué
#11
La méthode Marie Kondo c'est radical mais c'est pas effrayant. Même quand on est pas ultra motivé (bon, si on s'achète le livre, on a AU MOINS envie d'être dans un espace rangé) on s'y met parce que ça a l'air BIEN.
 

hakugei_

Moderatorin, ja !
Membre du personnel
#12
@Celebrian : pour l'électroménager, même un lave linge reconditionné par un pro?
A Strasbourg y a un magasin qui s'appelle Envie, où tu peux donner ton électroménager en panne, ils collectent aussi ailleurs (pour pièces) ils réparent et revendent, avec garantie et tout.
J'ai failli y acheter un lave linge qui faisait aussi séchage, grande contenance, super état, pour moins de 400€. Mais ils ont réussi à trouver la panne sur notre lave linge (amené en reparation) : une pièce à changer qui coûtait que 8€ :D
 

Celebrian

Membre Actif
#13
@hakugei_ : je ne me suis jamais vraiment posée la question, mais je pense que ça me gênerait moins.
C'est cool ce genre de magasin, ça serait bien qu'il y en ait partout u_u
 

Lazarre

Habitué
#14
J'avais vu une vidéo (en anglais) qui compare 6 méthodes de désemcombrement les plus connues en donnant leurs avantages et leurs inconvénients, il parle de la méthode Kondo en premier
Je viens de la regarder. En effet ça semble efficace. Mais pour le coup ce n'est pas vraiment ce que je cherche.
J'ai déjà des méthodes pour "faire le tri" dans mes affaires quand je me motive. Ce que j'ai le plus besoin de travailler, ce sont des routines pour éviter d'accumuler de nouveau entre deux élans de grand vide (et ranger efficacement ce que je garde).
 

ythrion

Habitué
#15
ma mère avait acheté un lave-vaisselle chez Envie y a bien 15 ans, et je l'avais encore y a pas si longtemps. Et j'ai aussi acheté un lave-linge y a environ 5 ans chez eux suite à une panne du précédent et pas beaucoup de moyen, et je l'ai encore aujourd'hui. Franchement, quand on a pas trop les moyens, ça vaut le coup de prendre un truc chez eux, y a parfois des appareils relativement réçent où ils ont juste remplacé une petite pièce de rien du tout, et ça fonctionne à merveille pendant des années :)
 

hakugei_

Moderatorin, ja !
Membre du personnel
#16
@Lazarre : challenge accepted ! Je vais fouiller les internets ce soir :D

@ythrion : quand on a ramené notre lave linge en panne pour un devis, on avait le choix aussi de juste le déposer pour leur laisser et en acheter un autre. Vu l'age du nôtre, on a hesité.
Et comme dit, la pièce àchanger était finalement pas chère :)
 

ythrion

Habitué
#17
@hakugei_ mon lave-linge avait déjà d'autres problèmes à l'époque (la fonction seche-linge ne fonctionnait plus), et là elle faisait un bruit du tonnerre et ne tournait plus, du coup j'ai pas cherché plus loin et j'en ai pris un autre.
 

hakugei_

Moderatorin, ja !
Membre du personnel
#18
Je voulais dire qu'effectivement si je l'avais donné, une autre personne aurait profité d'un lave linge en bon état en le rachetant :)
 
#19
Si l'anti-gaspi et le DIY (et le troc) des cœurs, des cœurs, suis toujours un brin crispée en entendant parler de minimalisme.

Mais, du coup, vu qu'évidemment vous éviterez autant que faire se peut les piques classistes, j'ai hâte de voir vos liens etc.
 

hakugei_

Moderatorin, ja !
Membre du personnel
#20
Mais, du coup, vu qu'évidemment vous éviterez autant que faire se peut les piques classistes, j'ai hâte de voir vos liens etc.
Je suis d'accord avec le 1er lien :
"Sometimes, the only choices you have are shit ones. And it will always be easier to say having things doesn't matter when you have too many things." Bien évidemment.

Mais concernant le 2e lien, il faudrait que je revoie le documentaire, parce que j'avoue que ça ne m'avait pas fait cet effet là (de "poor-shaming") :

Je ne suis pas ultra pauvre (je travaille depuis 20 ans, je gagne le smic, je suis propriétaire de mon logement, et quand vraiment je suis dans la merde j'ai toujours mes parents qui peuvent m'aider) mais comme je l'ai dit, j'ai commencé à consommer autrement d'abord pour une raison de petits moyens. Avant de comprendre que ça pouvait aussi être un choix même si on a les moyens. Ça m'embête qu'elle dise qu'un produit neuf était pour elle moins cher que de l'occaz. On trouve des Tshirts d'occaz en bon état à 1 ou 2€ en quelques clics... Bon, elle n'est pas en France, et elle dit ne pas avoir le temps de chercher comme d'autres peuvent l'avoir, soit.

Comme pour d'autres notions, chacun a sa définition du minimalisme, j'avoue avoir utilisé ce mot dans le titre parce-que je n'en connais pas d'autre approprié pour ce à quoi je pense (vous en connaissez?) mais quand je parle de minimalisme, c'est plus pour y piocher des idées qui nous conviennent si soit-même on ressent le besoin de consommer autrement.
Par exemple je cherche beaucoup d'idées pour désemcombrer, recycler au lieu d'acheter du neuf, etc, mais en aucun cas mon but n'est de posséder que 15 Tshirts ou de vivre dans un logement tout blanc et tout vide. Ni comme certains de pouvoir vivre juste avec un sac à dos.
D'ailleurs comme je le disais, même dans le documentaire, ils expliquent bien qu'il n'est pas question de pousser les gens à se déposséder de tout, de se débarrasser de leur bibliothèque s'ils aiment les livres, etc. Ils disent bien que l'idée qu'ils veulent proposer c'est juste qu'on vit (dans les pays occidentaux) dans une société qui pousse à consommer encore et toujours, et à consommer trop sans se soucier des conséquences, et que bien souvent, on possède des choses dont on n'a vraiment pas besoin (ni dans un sens "utilitaire", ni dans un sens "affectif").
J'ai moi-même été une shoppeuse compulsive, jusqu'à me foutre vraiment dans la merde pour acheter des fringues dont j'avais pas besoin... Juste parce que ça faisait du bien (sur le moment) de me faire un cadeau. Et je viens d'une famille où on ne jetait rien et on achetait tout le temps... À une époque ma mère utilisait une pièce entière pour entreproser tout le linge qu'elle devait repasser, tellement on achetait de vêtements... Rien que ses sous-vêtements à elle prenaient tellement de place qu'elle en rangeait une partie dans des cartons. On vivait dans une grande maison pleine de bordel, et de l'autre côté on n'avait pas les moyens de réparer les fenêtres ou le toit...
Avec le temps (et le manque d'argent) j'ai appris à moins consommer, à moins vivre dans le bordel, etc. Mais pendant des années j'ai eu du mal à gérer mon argent parce que : une baisse de moral et hop j'allais faire du shopping pour me consoler o_O Pour le regretter 3 jours plus tard en voyant mon découvert.

Même sans parler de ces excès-là, on peut s'interroger sur ce soit-disant "plaisir d'acheter".
Pour consommer "mieux", faire des économies, mettre son argent ailleurs, par exemple dans une activité/un loisir qui nous fait du bien. "Mettre son argent ailleurs", donc effectivement ça ne s'adresse pas à une personne vraiment pauvre qui achète que ce qu'elle peut ;)
Quand je vois une chambre d'enfant remplie de centaines de jouets bon marché, chez des gens qui ont un petit revenu, je comprends, mais je trouve ça triste. (Tout autant que je trouve ça bof-bof d'acheter un doughnut recouvert d'or quand on est riche)

Et si le plaisir de quelqu'un qui a un revenu suffisant (je mets les riches à part, je n'en parle pas ici) c'est de n'acheter que du neuf et de posséder énormément de choses, c'est son droit, mais ça reste problématique en tant que choix de société, vu les conséquences. C'est pour ça que je ai créé ce topic dans la section société, et pas une autre ;)

J'entends encore beaucoup de gens qui sont mal à l'aise à l'idée d'acheter d'occasion, parce que "j'ai les moyens, pourquoi j'irais m'emmerder à acheter un truc que quelqu'un d'autre a déjà utilisé" comme si c'était sale ou je ne sais quoi. Certaines personnes associent le recyclage à l'idée d'avoir l'air pauvre, et ne se rendent même pas compte qu'un objet recyclé peut être magnifique (comme un meuble retapé avec goût par une personne qui maîtrise la technique).
Et je ne dis pas ça pour diaboliser le fait d'acheter du neuf, c'est pas non plus satan pour moi :D
 
Dernière édition:
Haut