ūüĆą We're here! We're Queer! Get used to it!

zardoz

Habitué
Mouais, ce gouvernement à interdit tellement de choses aux citoyens très facilement. J'ai du mal a croire qu'ils pouvait pas interdire ces pratiques de la même manière.


Yep. C'est Schiappa, la camarade de Darmanin , ça sera plein de vent pour du vent, comme pour les violences conjugales (quand la femme est la proie, précisons).
Nous sommes presque qu'en 2022, et le Français en général, comme d'autres, ne semble toujours pas vouloir intégrer le cynisme vraiment, dans la mécanique de son écosystème (l'écosystème du "cynisme"/du "cynique").
Au suivant...

EDIT (Hehehe) :

Lil Nas X thanks "gay agenda" after winning top prize.





Frig OFF!
 
Dernière édition :

hakugei_

quiche végane [& modo]
Membre du Staff
Il est possible que ce message soit un coming-out non binaire.
Voilà :oops:

Vous pouvez continuer √† me genrer au f√©minin, √ßa ne me d√©range pas (certainement par habitude, vu mon √Ęge huhu) mais si vous voulez, j'aime bien "iel" et l'√©criture inclusive ou l'emploi de termes neutres.
J'ai pas envie de déballer toute ma vie pour me justifier, mais sachez juste que ça me pendait au nez depuis la maternelle.

AH - ET ! Merci de ne pas m'outer ailleurs, j'en parle aux gens à mon rythme et quand j'en ressens le besoin. Et parfois c'est malheureusement plus sécurisant que des gens ne le sachent pas.

(Je suis toujours la même personne avec le même prénom et le même pseudo, n'ayez pas peur :D )
 
Dernière édition :

hakugei_

quiche végane [& modo]
Membre du Staff
En vrai je flippe grave parce que je sais pas encore à qui je vais le dire (c'est dur de savoir comment vont réagir certaines personnes).

L'orthographe est tr√®s ok, et comme dit vous pouvez me genrer au f√©minin aussi ‚ėļÔłŹ
 

hakugei_

quiche végane [& modo]
Membre du Staff
Toutes ces questions de genre et/ou de sexualité dont on parle dans ce topic, c'est dur à vivre parce que tout ça est un spectre, et que dans un processus de découverte de soi on passe souvent par plein d'étapes : on va faire un coming out, puis plus tard un différent, puis plus tard un autre, et je pense que les personnes cisgenre hétéro ont du mal à comprendre.

Y a pas si longtemps je m'identifiais encore comme une femme cisgenre juste bicurieuse.
Puis je me suis dit que non c'est pas juste un "kink", je suis bi.
Puis j'ai compris que j'√©tais plut√īt panromantique (rien √† foutre du genre des gens).
Puis j'ai compris que je suis plut√īt attir√©e par les personnes f√©minines, que je l'ai int√©rioris√© toute ma vie par pression sociale et que politiquement c'est important de le revendiquer, donc j'ai fait (√† petite √©chelle) un coming out lesbien. Je me suis jet√©e √† corps perdu dans le lesbianisme (je parle pas du sexe, hein....)
Puis j'ai compris que j'aime aussi (et beaucoup) les personnes non binaires, mais y a pas de terme pour ça, donc j'ai laissé les gens continuer à dire "lesbienne" parce que c'était trop compliqué à gérer, sinon. Sauf que j'ai commencé à me sentir mal à l'aise "d'usurper" ce terme. Aussi parce que ça nie le genre de plein de personnes non binaires qui m'attirent si je dis juste "lesbienne".
Puis j'ai compris que ma vision du genre est plus compliqu√©e que √ßa, eeeeeeet... que je suis certainement non binaire moi-m√™me ūüė∂‚ÄćūüĆęÔłŹ
Et là je coince, parce que je ne me sens plus du tout légitime + j'ai peur que les gens pensent que je suis juste une girouette qui suit la "mode" pour se rendre intéressante...

En gros comme ces questionnements sont bien souvent internes, √©puisants, et prennent du temps, j'en parle pas forc√©ment (d√©j√† parce que c'est difficile √† expliquer √† quelqu'un qui n'y conna√ģt rien et qui risque de juger / dire des choses oppressives tr√®s anxiog√®nes) et maintenant j'ai des proches qui pensent, au choix, que je suis :
- cis et hétéro (je ne leur ai fait aucun coming out et elles n'ont rien remarqué)
- cis et bi/pan (je leur avais fait mon 1er coming out)
- cis et lesbienne (je leur ai fait un 2e coming out)
- cis et "butch" (parce qu'elles ont capté d'elles-mêmes que je suis pas ultra féminine)

Je flippe pas mal de la réaction des gens qui me pensent lesbienne ou hétéro à qui je pourrais dire "Ah en fait finalement je ne suis pas vraiment une femme. Mais j'aime mon corps comme il est, et mon prénom. Et j'aime les femmes et les personnes non binaires (qui est un terme parapluie qui englobe plein d'identités) mais je ne suis plus attirée par les hommes cishet, même si je suis panromantique dans l'absolu"
Leur cerveau : ūü§Įūü§Įūü§Į

J'imagine que c'est pour ça que certaines personnes se définissent juste Queer, parce que c'est LE terme parapluie qui englobe tout, et ça évite de devoir se justifier si on explique plus.
Et √ßa c'est sans compter sur les oppressions int√©rioris√©es qu'on s'impose inconsciemment : j'ai encore du mal √† me consid√©rer non binaire parce que j'ai aucune dysphorie envers mon corps. Alors que je sais que c'est pas un crit√®re du tout. Et que je connais des personnes non binaires tr√®s fem ou tr√®s masc, et je sais que expression de genre ‚Ȇ identit√© de genre. Mais du coup on se sent pas l√©gitime face √† d'autres personnes trans qui souffrent au quotidien (dans leur corps et √† cause de violentes discriminations). Moi ma vie c'est des vacances √† c√īt√© de la leur ūüė≥

Ce qui m'aide beaucoup c'est de discuter avec des personnes LGBT+ sur des Discord.
Chaque vécu individuel est différent, et chaque ressenti est valide, en vrai. On parle aussi beaucoup des oppressions intériorisées qui font qu'on se sent pas légitime.
Sauf que dans un monde o√Ļ quand on sort de la norme, on nous demande sans arr√™t de s'expliquer, pour "prouver" qu'on est l√©gitime (et pas juste "cingl√©‚ÄĘe") c'est chaud... Et je vais peut √™tre encore d√©couvrir des choses sur moi et me remettre en question ūüėÖ
 

Ray

Habitué
Bon courage à toi @hakugei_

Je trouve que c'est déjà bien que tu ai.e (pareil que @GipsyDangerous j'ai des gros doutes sur la grammaire, surtout que de base je suis pas très bon) réussi à définir un peu plus ce que tu est. Même si ça te semble encore plus compliqué.

C'est marrant car il y a quelques temps @lolet m'a fait remarqu√© que j'√©tais sans doute genderfluid car parfois je me d√©finissais avec des pronom f√©minin. Et √ßa m'a fait penser a plusieurs fois au coll√®ge o√Ļ √ßa m'est arriv√© naturellement et o√Ļ mes potes/ma classe (selon le cas) s'√©taient foutu de moi pour m'√™tre "plant√©" de pronom ou parce que j'ai utilis√© une expression pas adapt√© √† mon genre (une fois j'ai dit que j'avais devin√© quelque chose gr√Ęce √† mon intuition f√©minine par exemple et √ßa ne me serais m√™me pas venu √† l'id√©e que j'avais un probl√®me de genre).

Bref je n'y connais pas grand chose, et j'avoue que j'ai du mal à vraiment savoir si ça a une importance pour moi mais je commence à réfléchir à ce sujet de temps en temps. Mais je sais que j'ai toujours révé de pouvoir changer instantanément de corps entre homme/femme depuis la fantastique VF de l'anime Sailor Moon qui avais Sailor Uranus qui était un homme qui devenais une femme lorsqu'elle se transformas en sailor (tout ça pour éviter de dire aux petits enfants qu'elle était juste lesbienne, bien joué TF1), j'étais jaloux de ce pouvoir (bon même si je m'identifiais plus à Sailor Mercury).

Bon sinon autre sujet. L'année dernière j'ai un collègue qui a fait son coming out transgenre.
Je fait attention à bien l’appeler par son nouveau nom et de bien le genrer. Mais j'avoue avoir toujours peur de faire la boulette qui le blessera. En tout cas pour l'instant je m'en sort bien.
Chose qui m'a surpris c'est qu'il a été appuyé dans son comming out par notre chef d'unité (ce qui me fait la respecter encore plus, déja que j'ai rarement eu des chef aussi impliqué dans l'amélioration des conditions pour son équipe). Mais j'ai trouvé ça vraiment important qu'il ai ce soutien de ma chef. On a quand même dans notre équipe un collègue qui a fait parti des manifestants de la manif pour tous et même lui n'ose pas s'opposer à notre chef et fait l'effort de ne pas utiliser le deadname de mon collègue. J'avais pas trop osé en parler tant que c'était nouveau de peur que ça se passe très mal dans mon équipe mais pour ce que j'en voit ça a été bien intégré. Bref je trouve ça cool et je suis content pour lui.
 

hakugei_

quiche végane [& modo]
Membre du Staff
L'écriture inclusive / neutre ne concerne pas les verbes ;)
Ça touche les pronoms et les accords qui sont genrés de base.

Pour ce qui est de ton coll√®gue, de ce que j'en sais par des personnes trans, le mieux quand on se trompe c'est de ne pas en faire tout un fromage en mode "OH LALA JE ME SUIS GOURR√Č OH LALA JE SUIS UNE MAUVAISE PERSONNE". Il fait juste se reprendre et ne pas insister sur l'erreur. "Elle a dit- non, pardon, il a dit que" et c'est tout. Si tu te trompes de pr√©nom, pareil. Tu te corriges et tu continues. En gros il faut assumer.
Faire tout un plat de sa propre erreur met l'accent sur sa propre gêne en mode "c'est moi et ma gêne qui comptent et pas toi, du coup je fais tout un cinéma".
Et je dis √ßa en l'ayant d√©j√† fait moi-m√™me ūüėÖ

Concernant ta propre expérience je trouve ça intéressant ce que tu racontes.
Moi je me sens plus sur le spectre agenre. C'est le fait de genrer les mots et les personnes qui de base me para√ģt bizarre. Pour moi rien n'est typiquement f√©minin ou masculin, c'est des constructions sociales arbitraires.
 
Dernière édition :

Ray

Habitué
Les Pays Bas autorisent les héritiers de la couronne à se marier à une personne de même sexe sans que ces derniers perdent leurs droits à la couronne :


 

Ray

Habitué

Bernardo

Habitué
J'ai regardé le film de TF1 hier soir, Il est Elle, j'ai bien aimé. C'est rare que je regarde un film de TF1 en général mais là ça m'a intéressé. L'actrice principale Andréa Furet est elle-même une trans (très jolie en plus). Pour les non-initiés c'est sans doute un film très pédagogique sur les problématiques qu'un tel changement d'identité implique. Le divertissement était plaisant et ça fini pas en drama militantiste pour bousculer le spectateur étranger à ces questions.
 
Haut