Émotion – les morceaux qui vous mettent la larme à l'œil

Oriounga

Habitué
@ Garkham: Arf, désolé l'ami, je ne savais pas que tu aimais à ce point "Supertramp".:)
Je n'avais pas l'intention de te gâcher tes effets de manche.:D
C'est simplement que j'adore leurs albums et que "Don't Leave me now" est l'une des plus belles chansons qui soit.:love:
En plus elle est PARFAITEMENT adaptée au sujet "Les morceaux qui vous mettent la larme à l'œil".:cry:

Pour me faire pardonner, je vais indiquer une chanson d'un petit groupe qui débute, pas trop connu.:p
Des petits jeunes qui n'en veulent, comme disaient les Deschiens.;)
"School", morceau magnifique, au merveilleuses paroles, à la superbe mélodie, avec une sublime partie à l'harmonica, un superbe morceau de piano et une voix habitée.
- "After school is over, you're playing in the park
Don't be out too late, Don't let it get too dark".

- "Don't do this, Don't do that !"
- "Don't criticize, they're old and Wise".


Pour me faire pardonner d'avoir précédemment indiqué "Don't leave me now", voici une nouvelle version, de … "Don't leave me now", sublime et à pleurer car elle mélange des extraits de films, particulièrement poignants. Je la regarde toute les nuits et me fais avoir à chaque fois.:cry:

 

Oriounga

Habitué
Pink Floyd, l'un de mes groupes préférés et "The Wall", l'un de mes albums préférés. ;)

Au fait, qu'as-tu pensé de la nouvelle vidéo de "Don't leave me now"?

Ce soir, une sublime chanson de celui qui fut d'abord un ingénieur du son surdoué: Alan Parson.
Il travailla notamment avec les Beatles, sur "Let It Be", puis Pink Floyd pour "The Dark Side of the Moon".
En 1976 il créa son propre groupe avec Eric Woolfson.
Il créèrent notamment "Sirius" et "Eye in the Sky" (notamment utilisé dans l'intro des Bulls de Chicago de Michael Jordan).
La chanson de ce soir est "Don't Answer Me" dont le clip me fascinait enfant.
Il mélange plusieurs types d'animations, mais c'est surtout la mélodie et les paroles qui sont bouleversantes.

Trivia: Alan Parson apparaît dans le clip, à 3mn21, à gauche au piano et Eric Woolfson est à droite au piano.

 

garkham

Habitué
Non. Mais non. MAIS NON !
Tu vas pas nous mettre du APP maintenant.
Ca me fait trop rire, et plaisir. Tu anticipes tous mes topics à venir. Ce sera mon troisième sujet après Supertramp et Electric Light Orchestra. J'espère t'y voir confronter nos idées. :)

Tales of Mystery and Imagination... :love:
The Cask of Amontillado... :love:

Je n'ai pas encore pris le temps de regarder cette vidéo de Don't Leave Me Now.
 

Oriounga

Habitué
Ah mince. :confused:

Désolé, après Supertramp, je ne savais pas que tu avais l'intention de parler de ce cher Alan Parson. :(

Si je puis me permettre, cher ami, vous avez fort bon goût. :D

Bon tant pis, j'avais l'intention de parler d'une autre magnifique chanson de ce cher Alan: Time. :love:
J'avais l'intention de parler de la merveilleuse mélodie, des magnifiques harmonies, des superbes arrangements, des paroles bouleversantes et de la sublime voix d'Alan. :)

Bon tant pis, je le fais quand même. ;)

 

garkham

Habitué
Perso sur cet album je préfère The Turn of a Friendly Card (la chanson, j'entends), mais c'est vrai que cette voix est magique. Même Nothing Left To Lose me fait monter l'emotiomètre en flèche.

Et je vois pas pourquoi tu t'excuses, hein. Je plaisantais. Je suis super heureux de lire qu'on est plusieurs à apprécier ces gus ! :D
 

Oriounga

Habitué
Une merveilleuse chanson d'amour de Jennifer Rush, intitulée "The Power of Love".

Jennifer illumine de sa voix chaude et particulièrement puissante cette magnifique ballade, qui fut reprise tant de fois, mais jamais aussi bien.
En 1985 elle faisait partie des plus grandes et rivalisait avec les meilleures chanteuses, mais elle n'a pas eu la carrière qu'elle méritait. Apparemment à cause de son management qui n'a pas su utiliser son talent et sa voix. :cry:

 

garkham

Habitué
Le discussion ci-dessus avec mon gars sûr @Oriounga (très jolie ta vidéo de Don't Leave me Now d'ailleurs) m'a rappelé que l'une des toutes premières vidéos que j'ai vue et aimée sur YouTube était il y a 12 ans, et qu'il s'agissait d'un petit court métrage d'animation amateur sur la nouvelle d'Edgar Alan Poe The Cask of Amontillado, empruntant la musique de la chanson éponyme de Alan Parsons Project (sans doute l'une de mes chansons préférés du groupe, d'ailleurs).


Rappelons que ce titre est issue du premier album du groupe, Tales of Mystery and Imagination, qui est une relecture anthologique de l’œuvre d'Edgard Alan Poe, où chaque chanson correspond à une nouvelle.
Magnifique album dans son ensemble, d'ailleurs.

Je le propose ici sur le topic Emotion car la rudesse de la situation décrite par Poe, déjà convertie en un lyrics magnifique de mal-aisance par APP, est encore plus "insoutenable" une fois mis en images. Cette histoire m'a traumatisé, mais la beauté du dialogue interprété par APP m'empêche de tourner la page et le ramène régulièrement à ma mémoire. Notez surtout l'incroyable synchronisation des accords de guitare et de la pose des briques, avant que la victime ne soit complètement plongée dans le noir. Bien que la partie instrumentale intermédiaire ait été tronquée sans doute par souci d'économie du dessinateur, cette vidéo reste un véritable tournant dans mon expérience de découverte du rock. Je vous conseille d'ailleurs la vraie chanson, dont ladite partie fait également son office dans le build-up de l'atmosphère du récit.

(Spare me my life only name your reward)
Part of you dies each brick I lay
(Bring back some light in the name of the Lord)
You'll feel your mind slipping away
 
Dernière édition:

David75

Habitué
Ça peut paraître étrange mais l'histoire de la vie, le roi lion.
Ces larmes qui me sont venues, pourtant déjà 18 ans, alors que j'étais au cinema avec des amis.
Cette montée émotionnelle, un truc intense qu'on ne comprend pas, alors qu'on pense regarder un truc pour les gosses.

Une amie d'une amie avait d'ailleurs repéré mon émoi, début d'une relation... La musique peut vraiment bousculer beaucoup plus qu'on ne le pense.

Aujourd'hui encore l'effet est toujours aussi vivace. Écrire ce message et juste entendre les quelques premières secondes de chant africains m'ont fait monter les larmes aux yeux... Ça fait presque 25 ans déjà pourtant...
 

David75

Habitué
Et encore je n'ai pas d'enfant, donc je ne peux pas partager ça d'une autre façon.
Même si pendant des années j'ai vu des générations de gamins le passer en boucle
 

Oriounga

Habitué
Rien de mieux pour verser une larme au milieu de la nuit qu'un bon slow.

Cette nuit, "Foreigners" avec "I want to know what love is".

Tout ici respire l'amour de l'art: paroles d'amour, arrangements ciselés, mélodie envoutante, chœur magnifique, très beau clip.

A savourer langoureusement avec son amoureux / son amoureuse.

 

Oriounga

Habitué
Ce soir "Evanescence" avec "My Immortal", première version album, la plus belle, à mon humble avis, sans les grosses guitares à la fin.

Les paroles sont toujours aussi belles, la voix toujours aussi magnifique.

 
Dernière édition:

Oriounga

Habitué
Une merveilleuse chanson, moins connues que d'autres des auteurs, et pourtant elle est magique.

Quand deux géants se rencontrent: Phil Collins invite Eric Clapton pour jouer sur "I wish it would rain down.
Phil Collins avait joué de la batterie sur l'album "August" de Clapton, et ce dernier lui proposa de jouer avec lui sur "I wish it would rain down.
Les paroles évoquent une rupture difficile, la mélodie est magique, le guitariste n'est pas mauvais et le clip est un mini-film hilarant, en même temps qu'un hommage au cinéma de l'âge d'or hollywoodien. Je vous mets la version longue de ce superbe clip.

 

Oriounga

Habitué
Une magnifique chanson, pour pleurer au milieu de la nuit, signée Moby: "Why does my heart feel so bad"?

Initialement sortie sur l'album "Play" en 1999, je la trouve bouleversante, tout en retenue, avec des paroles d'une tristesse à pleurer.
Même le clip est superbe.

 

Yoji

Habitué
Je ne compte même plus le nombre de fois où j'ai pu écouter cette chanson.:sneaky:
 
Haut